Morelle noire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Solanum nigrum

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Raisin de loup (homonymie).

La morelle noire (Solanum nigrum), aussi appelée « tue-chien » ou « raisin de loup », est une plante herbacée de la famille des Solanacées, appartenant à l'important genre Solanum, qui contient notamment la pomme de terre, l'aubergine, la tomate et la douce-amère.

Histoire[modifier | modifier le code]

Jadis, Solanum nigrum, était considéré comme une plante magique associée à la magie noire.
Selon la légende, les sorcières transformaient la plante en onguent dont elles se recouvraient le corps pour aller au sabbat y rencontrer le diable.

Claude Seignolle écrit dans son ouvrage Histoire et légendes du diable : « Ses voyages la nuit, sur la lande des morelles, le faisait frissonner lorsqu'il y songeait, et ses rencontres avec le diable le glaçaient d'effroi »[1].

Dénominations[modifier | modifier le code]

La morelle noire a beaucoup de noms vernaculaires tels que « herbe maure, morette, mourelle, amourette, tomate du diable, herbe aux magiciens, crève-chien, tue chien, raisin de loup, herbe à gale, myrtille de jardin… ».[réf. nécessaire]

Description[modifier | modifier le code]

Culture de morelle noire

La morelle noire est une plante annuelle hermaphrodite dïoique et entomogame, aux formes très variables, mais généralement assez basse (moins de 60 cm). Ses tiges sont le plus souvent glabres, vertes à noirâtres, à rameaux dressés ou étalés. Ses feuilles sont ovales à lancéolées, entières ou légèrement lobées. En France, elle fleurit de juin à novembre. L'inflorescence est une cyme unipare scorpioïde de cinq à dix fleurs, à corolle blanche (environ 1 cm), à pétales souvent réfléchis, et étamines jaunes saillantes. Le fruit est une baie globuleuse, noire à maturité, contenant de nombreuses graines disséminées par endozoochorie[2].

Habitat et distribution[modifier | modifier le code]

Cette espèce commensale des cultures a une distribution cosmopolite.

Toxicité et utilisation[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Comme beaucoup de Solanacées, la morelle noire est une plante aux fruits toxiques, contenant de la solanine, non détruite par la cuisson. Son ingestion peut provoquer de graves intoxications, menant à la mort si l'on dépasse la dizaine de baies. Elle est toutefois beaucoup moins toxique que d'autres plantes de la même famille, comme la belladone. Le fruit, une fois complètement mûr, devient comestible, mais il est difficile de cerner quand le consommer ; dans certains pays[Où ?] on confit les fruits dans le vinaigre pour s'en servir comme condiment à la façon des câpres.

Dans plusieurs endroits[Où ?] les feuilles sont consommées à la façon des épinards[3]. À Madagascar, les feuilles avec pétioles et les extrémités sont consommées comme brèdes (légume) sous les noms d'anamamy ([anamami, brèdes Morelle]) et anamafaitra ([anaˈmafai̯ʈʳ], brèdes Martin).

La morelle noire est une adventice à germination printanière qui peut devenir très gênante, principalement dans des cultures estivales comme celle du maïs. Elle est parfois utilisée en compagnonnage car elle attire les doryphores qui la préfèrent aux pommes de terre.

La morelle est également une plante médicinale aux vertus antispasmodique, analgésique et sédative.

Notes, sources et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]