Prunus brigantina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les Rosacées
Cet article est une ébauche concernant les Rosacées.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations du projet botanique.

Le Marmottier, Prunier de Briançon, Prunier des Alpes[1] ou Abricotier de Briançon (Prunus brigantina) est une espèce d'arbres de la famille des Rosaceae. L'espèce est protégée à l'état sauvage.

En patois on dit l'arbre l'Afatoulier et le fruit l'Afatous ou "abrignons". Le fruit, proche de l'abricot, est comestible. Ils sont de petite taille, 2,5 cm , arrondis, à peau jaune, à chair verdâtre, consistante et acide et arrivent à maturité en septembre-octobre.

C'est l'arbre fruitier qui résiste le mieux à l'altitude d'Europe (entre 1100 et 2000m). Il pousse dans les lieux arides, pierreux. L'amande servait à produire l'huile (dite parfois huile de marmotte). Il y avait des moulins à huile d'afatous sur toutes les Alpes du sud; le dernier aurait fermé à Suse (I) en 1940 [2].

Il est décrit pour la première fois en 1785 par Dominique Villars, botaniste des Hautes-Alpes.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Prunus brigantina

Culture[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

  • Prunier des Alpes
  • Marmottier ou marmotier

Synonymes[modifier | modifier le code]

  • Prunus brigantiaca Vill.
  • Prunus brigantiaca Chaix
  • Prunus armeniaca L. brigantiaca (Vill.) Dippel
  • Prunus domestica L. brigantina (Vill.) Bonnier & Layens
  • Armeniaca brigantiaca (Vill.) Pers.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Référence Tela Botanica (France métro) : Prunus brigantina Vill., 1786 (fr)
  2. Marie Tarbouriech Conservatoire Botanique National Alpin de Gap-Charance
  • RIVIERE-SESTIER (1943) Remèdes populaires en Dauphiné.
  • DUPOUY J. (1959) Le prunier de Briançon ou Marmottier ( Prunus brigantiaca Vill.) et les huiles de marmotte . Bull. SAJA n°141 p.69-71
  • ROUSSEAU L. (1995) Etude de la prune de Briançon. Thèse doctorat pharmacie. Université de Grenoble.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :