Marrube blanc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Marrubium vulgare

Le Marrube blanc ou Marrube Commun (Marrubium vulgare) est une plante herbacée du genre Marrubium, de la famille des Lamiaceae.

Répartition[modifier | modifier le code]

Originaire d’Europe, d’Afrique du Nord et d’Asie.

Habitats[modifier | modifier le code]

Bords de chemins, prés secs et terrains vagues.

Description[modifier | modifier le code]

Son odeur de thym la distingue d'autres plantes.

C’est une plante pérenne de couleur grisonnante ressemblant légèrement à la menthe, et qui peut atteindre 25 à 45 cm de hauteur. Ses feuilles duveteuses ont une longueur de 2 à 5 cm et un aspect froissé. Les fleurs sont blanches et comme beaucoup d’autres Lamiacées, le Marrube a une tige carrée.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Le Marrube blanc fut traditionnellement employé dans la fabrication des remèdes contre la toux. Antonius Castor le connaissait et Pline l'Ancien indique de nombreuses préparations curatives utilisant le marrube[1]. Ses sommités pouvaient être un des multiples constituants de la thériaque de la pharmacopée maritime occidentale au XVIIIe siècle [2].

Principes actifs[modifier | modifier le code]

On compte parmi ses constituants actifs des lactones diterpéniques, notamment la marrubine formée lors de l'extraction à partir de la prémarrubine, de la choline, des saponosides, des tanins, des acide-phénols (acide caféique, acide chlorogénique), et des matières minérales (sels de potassium et de fer).

Anecdote[modifier | modifier le code]

Son nom a été donné au premier album du groupe rock "The Dead Weather".

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Pline l'Ancien, Histoires naturelles, livre XX, 89
  2. D'après Maistral, in Yannick Romieux, De la hune au mortier, Éditions ACL, Nantes, 1986.

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]