Rubus caesius

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Ronce bleue ou Ronce des champs (Rubus caesius L.) est une petite ronce rampante épineuse de la famille des rosacées, très commune dans les régions tempérées, qui produit un fruit comestible acidulé.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Rubus : du latin ruber = rouge; caesius = bleu glauque, allusion probable à la couleur des tiges.

Description[modifier | modifier le code]

Fleur.
Drupéoles pruineuses et moins sucrées que la ronce commune.

Sous-arbrisseau de 50 cm à 1 m, rampant, il est muni d'une tige cylindrique dépourvue de poils, de couleur bleuâtre glauque munie de glandes et de petits aiguillons grêles souvent courbés, vulnérants.

Chaméphyte caducifoliée, elle drageonne et se marcotte facilement.

Les feuilles alternes sont composées tripennées : les trois folioles ovales, lancéolées sont à bord denté et sont velues sur les deux faces, vertes ou grisâtres en dessous. Les stipules lancéolées sont de même couleur.

Elle fleurit de mai à juin, donnant de petites fleurs regroupées en corymbe muni d'un long pédoncule garni de petits aiguillons. Fleurs à cinq pétales blancs et larges, cinq sépales verts, redressées, se finissant en pointe. La pollinisation est entomophile.

Les fruits sont composés de deux à cinq petites drupes (drupéoles) bleuâtres ou glauques à saveur acide. La dissémination est zoochore.

Espèce pouvant avoir plusieurs formes (espèce polymorphe) qui se croisent facilement avec la plupart des autres espèces du genre.

Répartition[modifier | modifier le code]

Eurasiatique. Étages collinéen et montagnard (jusqu'à 1 500 mètres d'altitude). Présent sur tout le territoire de la France métropolitaine, plus rare en région méditerranéenne et absent en Corse.

Habitats[modifier | modifier le code]

Terrains humides et riches en nitrates : Sous-bois, haies, fossés, friches, champs, peupleraies, frênaies-aulnaies, saulaies, forêts ripicoles, fruticées sur sols frais.

Caractère indicateur: Mésohygrophile neutrocline.

Usages[modifier | modifier le code]

Fruits consommables. Feuilles et jeunes pousses astringentes, toniques, diurétiques et dépuratives.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Jean-Claude Rameau, Dominique Mansion et Gérard Dumé, Flore forestière française : guide écologique illustré, t. 1 : Plaines et collines, Paris, Institut pour le développement forestier, , 1785 p. (ISBN 2904740163 et 978-2904740169, présentation en ligne, lire en ligne), p. 608-609

Sur les autres projets Wikimedia :