Moncé-en-Belin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Moncé-en-Belin
Moncé-en-Belin
L'église Saint-Étienne.
Blason de Moncé-en-Belin
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Sarthe
Arrondissement Le Mans
Canton Écommoy
Intercommunalité Communauté de communes de l'Orée de Bercé Bélinois
Maire
Mandat
Didier Péan
2014-2020
Code postal 72230
Code commune 72200
Démographie
Gentilé Moncéen
Population
municipale
3 656 hab. (2016 en augmentation de 6,9 % par rapport à 2011)
Densité 209 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 53′ 43″ nord, 0° 11′ 56″ est
Altitude Min. 40 m
Max. 81 m
Superficie 17,49 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Sarthe

Voir sur la carte administrative de la Sarthe
City locator 14.svg
Moncé-en-Belin

Géolocalisation sur la carte : Sarthe

Voir sur la carte topographique de la Sarthe
City locator 14.svg
Moncé-en-Belin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Moncé-en-Belin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Moncé-en-Belin
Liens
Site web www.monce-en-belin.com

Moncé-en-Belin est une commune française, située dans le département de la Sarthe en région Pays de la Loire, peuplée de 3 656 habitants[Note 1] (les Moncéens).

Géographie[modifier | modifier le code]

Moncé en Belin se situe à 12 km au sud du Mans, 10 km au nord-ouest d'Écommoy, et à environ 8 km du circuit des 24 Heures du Mans. Cette ville adhère à la communauté de communes de l'Orée de Bercé Bélinois et se situe donc en Sud-Sarthe.

  • latitude : 47° 53' 43" nord
  • longitude : 0° 11" 56 est
  • altitude : 58 mètres.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Moncé-en-Belin[1]
Spay Arnage Mulsanne
Guécélard Moncé-en-Belin[1] Mulsanne
Yvré-le-Pôlin Saint-Gervais-en-Belin Laigné-en-Belin

Toponymie[modifier | modifier le code]

Belin : nom qui désignait au Moyen Âge un mouton, un bélier, mais qui était aussi un nom de personne[2].

Durant la Révolution, la commune porte le nom de Moncé-lès-Le Mans[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1853, Moncé-en-Belin participe, avec Pont-Lieue et Spay, à la création de la commune d'Arnage[4] en cédant le nord de son territoire (la partie d'Arnage au sud-est de la D 147 et de la D 92).

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[5]
Période Identité Étiquette Qualité
1937 1971 Pierre Guiet    
1971 1983 Claude Hée    
1983 1989 Maurice Migneau    
1989 2014 Michel Freslon DVG Directeur technique
2014 En cours Didier Péan[6] SE Assistant contrôle de gestion
Les données manquantes sont à compléter.


Le conseil municipal est composé de vingt-trois membres dont le maire et six adjoints[7].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[9].

En 2016, la commune comptait 3 656 habitants[Note 2], en augmentation de 6,9 % par rapport à 2011 (Sarthe : +0,33 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
9741 0591 0421 1801 1931 1721 2541 2661 317
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 0431 0291 0241 0071 0001 010951989940
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
9038998738348238197859701 108
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
1 1191 2051 6882 0562 2572 4633 0953 4253 620
2016 - - - - - - - -
3 656--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Moncé-en-Belin est une ville en plein essor économique et de plus en plus urbanisée. Elle est très rattachée à la ZAC la Belle-Étoile où beaucoup d'entreprises figurent (Azur caravanes, Landeau…). Cette commune s'urbanise au fil des années grâce à l'arrivée de nouvelles entreprises et commerces dont l'AMPS, l'auto-école, photographe ainsi que ceux prévu pour 2009 (bureau d'architecte, gare SNCF…) en complément des anciens dont l'imprimerie (IPS) ou encore la poste.

Comme beaucoup de communes, Moncé-en-Belin se dote de logements sociaux.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Étienne du XIe siècle. Un ensemble autel-retable, une peinture monumentale, un tableau et deux statues sont classés au titre d'objets aux Monuments historiques[11].
  • Chapelle Notre-Dame-des-Bois de 1828.
  • Monument aux morts.
  • Monument à la mémoire de huit aviateurs (six Canadiens, un Anglais et un Australien) tombés le 23 mai 1944.
  • Motte castrale de Vaux.
  • Ancien camp romain.
  • Château de la Gourdinière.
  • Château de la Beaussonière.
  • Château des Hattonnières.


Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Moncé-en-Belin (Sarthe).svg

Les armoiries de Moncé-en-Belin se blasonnent ainsi :

Tiercé en fasce: au 1er d'argent à trois aigles au vol abaissé d'or, au 2e d'azur à trois heaumes tarés de profil d'argent, 2 et 1, au 3e d'or au pont voûté à une arche alésé d'argent et maçonné de sable, adextré d'une pomme de pin au naturel et senestré d'une clé de sol de sable.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Manifestations[modifier | modifier le code]

  • Cochon grillé (en octobre).
  • Course aux œufs (stade municipal, à Pâques).
  • Rallye (1er mai).
  • Spectacles des écoles (dont kermesse en juin).
  • Fête de la musique (juin).
  • Comice agricole.
  • Vide-greniers (mai).
  • Participation en septembre aux journées du Patrimoine

Loisirs[modifier | modifier le code]

Moncé-en-Belin dispose d'un centre socio-culturel de 2 000 m2 appelé Le Val’Rhonne, inauguré en 1992 par François Fillon, à l'époque président du conseil général.

Il a été pensé pour la vie associative et les habitants de Moncé.

Le Val’Rhonne est aussi une association assurant la gestion des locaux, proposant de nombreuses activités ainsi que des manifestations et des spectacles.

Elle gère :

  • Un accueil pour les jeunes de 12 à 20 ans (concerts, cinéma, tournois, sorties, camps…)
  • Un partenariat jeunesse intercommunal : prévention, sensibilisation, information sur les conduites à risque…
  • Des permanences sociales : PMI, pesée du nourrisson, MSA, Mission Locale, chantier d'insertion…
  • Des ateliers : danse modern’jazz, danse africaine, baby gym, claquettes, atelier peinture, relaxation, cirque, anglais adultes, peinture sur soie, reliure d’art, cuisine (adultes), gym tonic, danses de salon, scrabble, scrapbooking européen, randonnée, badminton…

L’association :

  • est affiliée à la Fédération française des Maisons des jeunes et de la culture (MJC)
  • est conventionnée par le département pour son action culturelle
  • est agréée centre social par la CAF du Mans
  • dispose de licences entrepreneur de spectacles vivants.

Sports[modifier | modifier le code]

L'Entente sportive moncéenne fait évoluer une équipe de football en ligue du Maine et deux autres en divisions de district[12].

Jumelages[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Marcel Paul (1900 - 1982), homme politique, a passé une partie de son enfance dans la commune.
  • James Fanchone (né en 1980), footballeur professionnel évoluant actuellement au FC Lorient, a commencé le football à Moncé-en-Belin.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2016.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

Altitudes, superficie : répertoire géographique des communes[13].
  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  2. Étymologie bélier (belin) sur le site CNRTL [1].
  3. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale - Moncé-en-Belin », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 21 février 2012)
  5. « Site officiel communal - Histoire » (consulté le 21 février 2012)
  6. « Ils et elles sont déjà élus maires », Dimanche Ouest-France, Ouest-France, no 846,‎ , p. 2.
  7. « Moncé-en-Belin (72230) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 21 mai 2014)
  8. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  11. « Œuvres mobilières à Moncé-en-Belin », base Palissy, ministère français de la Culture.
  12. « Site officiel de la Fédération française de football – Ent. S. Moncéenne » (consulté le 21 février 2012)
  13. Site de l'IGN.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :