MC Jean Gab'1

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
MC Jean Gab'1
Surnom P'tit Charles, Le Fossoyeur, Mec à l'ancienne
Nom de naissance Charles M'Bouss
Naissance (49 ans)
Paris, 15e arrondissement, Drapeau de la France France
Activité principale Rappeur, acteur, humoriste, danseur, écrivain[1], présentateur de télévision
Genre musical Hip-hop, rap français, trap[2]
Années actives Depuis 1997
Labels Doeen Damage, Crammed Discs, Earth Quake Records, No Back Down

MC Jean Gab'1, de son vrai nom Charles M'Bouss, né le à Paris, est un acteur, rappeur, écrivain et présentateur de télévision français. Jeune, il devient orphelin lorsque son père, après un divorce difficilement vécu, abat sa mère ainsi que l'amant de sa mère. Il se retrouve à la DDASS, puis bascule dans la criminalité et le banditisme au sein de gangs, et enchaîne les années de prison entre la France et l'Allemagne.

En 2003, il publie son album Ma vie, qui contient le single polémique J't'emmerde, grâce auquel il se popularise vite. Bien qu'ayant sorti deux albums studio, il ne se considère pas pour autant rappeur[3]. Il se définit plutôt comme un artiste[4], et fait passer le rap en dernier parmi ses différentes activités[5].

Pour le journal Libération, MC Jean Gab'1 « a le CV le plus âpre du hip-hop français »[1]. Pour Télérama, il est « la grande gueule du rap français »[6]. PurePeople met en avant son « franc-parler »[7].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et bandistisme[modifier | modifier le code]

D'origine camerounaise, Charles est né le à Paris, et passe les premières années de sa vie rue de Vaugirard, dans le 15e arrondissement. Sa vie bascule lorsque son père, après un divorce difficilement vécu, abat sa mère ainsi que l'amant de sa mère. « À partir du moment où mon daron a repassé ma daronne, c’était fini pour moi », confie-t-il ; « La douleur, indicible, me marque à vie. Tout est parti en couille en l’espace de quelques jours. La famille, la maison, tout ça ne veut plus rien dire, je n’avais tout simplement plus rien à foutre de rien[2]. » Charles se retrouve alors orphelin et est confié à la DDASS à même pas 10 ans dans un village en Savoie[2],[1],[8]. Bien que le sentiment de vide l'oppresse, il explique « Foutu pour foutu, autant avoir une reput' dans la cour[8]. »

Il revient dans la capitale à 17 ans, dans le but de se faire de l'argent « à sa manière » et ne laisser personne dicter sa conduite ni ses actes. Avec une bande de jeunes sans repères appelée Les Requins Vicieux (ancien gang chasseur de skin), il dépouille les passants et organise un commerce de fringues grâce auquel il se fait facilement de l'argent[8]. À 18 ans, il est incarcéré quinze mois à Fleury-Mérogis[8]. Entretemps, il s'endurcit aux côtés de José, son compagnon de cellule[8]. Libéré, il tente de se joindre de nouveau aux Requins Vicieux, qui baignent dans des affaires de viols[8]. Charles décide alors de s'envoler pour Berlin, en Allemagne : « Berlin pour moi c'était la meilleure ville d'Europe, je me sentais libre. J'ai jamais retrouvé ça nulle part », explique-t-il[8]. Là-bas, il enchaîne les bagarres et se forme une nouvelle équipe de braqueurs. À la chute du Mur de Berlin, les armes soviétiques sont en vente libre. Charles revient avec son équipe à Paris, armé et avec beaucoup d'argent[8].

Carrière musicale[modifier | modifier le code]

Bien qu'ayant baigné dans le milieu du rap depuis le début des années 1980, notamment en tant que danseur, ce n'est qu'à l'âge de 30 ans que MC Jean Gab'1 apparaît pour la première fois sur un disque de rap, poussé par ses amis à tenter cette expérience. Son intérêt pour le cinéma des années 1960 et 1970 l'amène à choisir ce nom de scène en référence à l'acteur français Jean Gabin, le 1 se prononçant comme "in" avec l'accent parisien. Il est tout autant influencé par la musique rock que le mouvement hip-hop.

MC Jean Gab'1 se lance pour la première fois dans la musique en 1998 sur la chanson Paranoïa, issue du deuxième album intitulé Liaisons dangereuses de son ami Doc Gynéco, ce dernier lui propose d'y participer[8],[9]. Il se rend alors au studio d'enregistrement où se trouve le Doc, mais aussi Fred Chichin et Catherine Ringer du groupe de pop-rock Rita Mitsouko. MC Jean Gab'1 envisage de les enlever et demander une rançon, estimant que la peine de prison sera toujours inférieure à l'argent qu'il pourrait se faire. Finalement, il ne passe pas à l'acte, ne voulant plus être dans le crime.

En 2003, il publie son album Ma vie dans lequel il raconte sa vie avant et après ses démêlées judiciaires et pénitentiaires, en 15 chansons[8],[2]. L'album, qui atteint la 41e place des classements musicaux français[10], contient sa chanson J’t’emmerde, dans laquelle il « balance » le passé de plusieurs rappeurs (comme Booba[11]) et groupes de rap français célèbres, connaît un vif succès du fait de la polémique qu'elle engendre[7],[2],[12]. J’t’emmerde atteint la 98e place des classements français[13]. MC Jean Gab’1 met beaucoup de personnalités du rap français dans le même panier. À la suite de cette chanson, cinq ans plus tard, le 21 juillet 2007, une bagarre éclate entre MC Jean Gab’1 et sept personnes dont les rappeurs Kery James et Rohff. Kery James donnera sa version des faits, et Rohff s'exprimera violemment sur MC Jean Gab’1, et Jo Dalton.

En 2010, il signe un retour remarqué avec son single polémique La Marseillaise, annonçant l’album Seul... Je t’emmerde et la sortie d’une mixtape Hors-série volume 1 qui réunit J’t’emmerde ainsi que des parodies et des titres auparavant éparpillés sur divers projets. Toujours en 2010, il publie le tube Cabouche. Seul... Je t'emmerde atteint la 41e place des classements français[14]. La sortie de son troisième album studio, IllGame, est prévue pour octobre 2012. Un premier morceau intitulé J'ai un macchabée dans ma cave, dans lequel il s'en prend aux rappeurs français Sefyu, Rohff et Kery James est disponible sur Internet depuis le printemps 2012. Il annonce parallèlement vouloir par la suite prendre un virage artistique et se lancer dans le rock. Ill Game est publié le [15].

En mars 2016, il publie un nouveau clip intitulé Renoi[16], chanson influencée par la musique trap[17].

Activités annexes[modifier | modifier le code]

Hormis sa carrière musicale, MC Jean Gab’1 est acteur et animateur de télévision. Il apparaît dans le film La Haine et dans Banlieue 13 - Ultimatum, produit par Luc Besson[8]. Il joue le rôle principal du film Black, réalisé par Pierre Laffargue. Il apparait aussi dans le film Seuls Two dans lequel jouent en tête d’affiche Éric et Ramzy. Il interprète le rôle d’un gangster, en compagnie de Omar Sy, voulant la peau de Curtis, personnage joué par Ramzy. En 2013, il présente l'émission Dans la tête du tueur aux côtés de Clara Morgane sur la chaine Discovery Channel.

En 2013, il sort un livre d'autofiction, intitulé Sur la tombe de ma mère, aux Éditions Don Quichotte[18]. Son deuxième roman, À l'est, toujours aux Éditions Don Quichotte, paraît le [19].

MC Jean Gab'1 est, en parallèle, un adepte du street workout (ou « musculation de rue »). En juillet 2014, il apparaît dans une émission sur le sujet de l'émission Tracks d'ARTE[20]. En mai 2013, il participe à la troisième édition du King of Pull and Push, une compétition internationale organisée le 22 juin à Grigny, dans l'Essonne, aux côtés de son équipe Punishment Team[21]. En février 2016, il inaugure un terrain de street workout neuf du 18e arrondissement de Paris[6].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Maxis[modifier | modifier le code]

  • 2000 : Un mec à l'ancienne / Street Life
  • 2003 : OCB
  • 2003 : J't'emmerde

Mixtapes[modifier | modifier le code]

  • 2005 : Du rire et des gnons
  • 2010 : Hors série vol. 1
  • 2012 : Illgame
  • 2016 : Illuminés

Clips[modifier | modifier le code]

  • 2016 : Renoi (extrait de la mixtape Illuminés)
  • 2012 : Capitale du String feat. Dinguerie & Bastos (extrait de la mixtape Illgame)
  • 2012 : 69 (extrait de la mixtape Illgame)
  • 2012 : Ill Game (extrait de la mixtape Illgame)
  • 2012 : J'ai un macabé dans ma cave (extrait de la mixtape Illgame
  • 2010 : La Marseillaise (extrait de l'album Seul... Je t'emmerde
  • 2010 : Cabouche (extrait de l'album Seul... Je t'emmerde
  • 2003 : J’t’emmerde (extrait de l'album Ma vie
  • 2003 : Enfants de la DDASS (extrait de l'album Ma vie
  • 2003 : Donjon (extrait de l'album Ma vie)

Collaborations[modifier | modifier le code]

  • 1998 : Doc Gyneco, feat. MC Jean Gab'1, JP, Pitchou - Janis (sur l'album de Gynéco, Liaisons dangereuses)
  • 1998 : Doc Gyneco feat. MC Jean Gab'1 & Mafia Trece - Paranoia (sur l'album de Gynéco, Liaisons dangereuses)
  • 1999 : MC Jean Gab'1, feat. Delta, Cynefro, Fdy et Karl - Parait qu't'es hardcore (sur la mixtape Première classe vol. 1)
  • 2000 : N.A.P., feat. Hamcho, Don Siver & MC Jean Gab'1 - On est les meilleurs (sur l'album d'N.A.P, À L'intérieur de nous)
  • 2000 : MC Jean Gab'1, feat. Nuttea - Hé Hé Hé (sur la mixtape Hostile 2000 Vol.2)
  • 2001 : MC Jean Gab'1 - Laisse béton (sur la mixtape Hexagone 2001)
  • 2001 : Less du Neuf, feat. MC Jean Gab'1 - Bouffés par le système (sur l'album de Less Du Neuf, Le temps d'une vie)
  • 2002 : MC Jean Gab'1, feat. Hoche - Freestyle (sur la mixtape Pur son ghetto)
  • 2002 : Fdy Phenomen, feat. MC Jean Gab'1 - J'm'en fous (sur l'album de Fdy, Ca d'vait arriver)
  • 2003 : MC Jean Gab'1 - Encore une empreinte (sur la compilation Fat taf)
  • 2003 : Def Kev & Eldin / MC Jean Gab'1 - Keine Politik (sur la compilation French Connection)
  • 2004 : Lyricson feat. MC Jean Gab'1 - Don't Be No Foolish (sur l'album de Lyricson, Born to Go High)
  • 2004 : Starflam, feat. MC Jean Gab'1 & JP 12 Less du Neuf - T'sais bien (sur l'album de Starflam, Donne moi de l'amour)
  • 2004 : Less du Neuf feat. MC Jean Gab'1 - Freestyle (sur la mixtape Explishit Lyrics Vol. 1)
  • 2005 : MC Jean Gab'1 - Donjon (sur la compilation Donjon)
  • 2005 : Less du Neuf, feat. MC Jean Gab'1 - Clan Campbell (sur la mixtape Hematom Resurrection)
  • 2005 : Less du Neuf, feat. MC Jean Gab'1 - Du Coq à l'Âne (sur la mixtape Collectif rap 3)
  • 2005 : MC Jean Gab'1 - La danse des poucaves (sur la mixtape Illicite Projet)
  • 2005 : MC Jean Gab'1, feat. Royce - Internationally Known (sur la mixtape The Basement)
  • 2005 : MC Jean Gab'1, feat. Crime Team - 1.9 connection (sur la mixtape Rap Indé)
  • 2006 : Despo Rutti feat. MC Jean Gab'1 - Bolide sur le Street CD de Despo, Les sirènes du charbon
  • 2006 : MC Jean Gab'1, feat. Baron G - Pile ou face (sur la mixtape CNL Cartel présente les gars qui n'ont pas cédé)
  • 2007 : MC Jean Gab'1 - Accroche-toi (sur la BO du film Scorpion)
  • 2007 : Stomy Bugsy, feat. MC Jean Gab'1 - Associations de malfaiteurs, Rimes Passionnelles
  • 2007 : MC Jean Gab'1 - Une ptite danse - Mon arrondissement favori
  • 2009 : Black - (BO du film)

Filmographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Guillaume Gendron, « Jean Gab’1, le salut du musclé », sur Libération,‎ (consulté le 2 mai 2016).
  2. a, b, c, d et e « MC Jean Gab’1 : la prison, « c’est la hiérarchie des crânes, des violents » », sur Rue89,‎ (consulté le 2 mai 2016).
  3. « Interview MC Jean Gab'1 », sur abcdrduson.com,‎ (consulté le 21 novembre 2013).
  4. « Interview pour Passion Hiphop », sur dailymotion.com,‎ (consulté le 21 novembre 2013).
  5. « Jean Gab'1: «Le rap c'est 15 secondes dans ma vie» », sur respectmag.com,‎ (consulté le 21 novembre 2013).
  6. a et b « “La salle de gym, c'est pour les guignols”, Jean Gab'1, ambassadeur du street workout », sur Télérama,‎ (consulté le 2 mai 2016).
  7. a et b « Booba et La Fouine, taclés par MC Jean Gab'1 : 'Un crétin va tirer dans le tas' », sur PurePeople,‎ (consulté le 2 mai 2016).
  8. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j et k Jeremy Susselin, « MC Jean Gab'1 : sa véritable histoire », sur strastv.com (consulté le 2 mai 2016).
  9. « J't'emmerde / Mec à l'ancienne », sur HipHopCore (consulté le 2 mai 2016).
  10. « MC Jean Gab'1 - Ma vie - charts », sur Charts in France (consulté le 2 mai 2016).
  11. « Booba : Jean Gab’1 dresse un violent portrait du rappeur (EXCLU VIDEO) », sur nonstopeople (consulté le 2 mai 2016).
  12. « Jean Gab'1 : "C'est quoi le FN ? Des Français, voilà." », sur Le Point,‎ (consulté le 2 mai 2016).
  13. « MC Jean Gab'1 - J't'emmerde - charts », sur Charts in France (consulté le 2 mai 2016).
  14. « MC Jean Gab'1 - Seul... Je t'emmerde - charts », sur Charts in France (consulté le 2 mai 2016).
  15. « Ill Game », sur iTunes (consulté le 2 mai 2016).
  16. « Renoi », le nouveau clip de MC jean Gab'1 ! [VIDEO], sur booska-p,‎ (consulté le 2 mai 2016).
  17. « MC Jean Gab'1 : il se lance dans la trap avec son nouveau clip "Renoi" [vidéo] », sur Le Mouv',‎ (consulté le 2 mai 2016).
  18. « Jean Gab'1 sur la tombe de sa mère », sur Le Mouv',‎ (consulté le 2 mai 2016).
  19. « MC Jean Gabin sort A l'Est, son deuxième livre sur fond de polémique », sur 20minutes.fr (consulté le 2 mai 2016).
  20. « Street Workers - Gym tonic avec BarStarzz », sur Tracks_(émission_de_télévision) (consulté le 17 mai 2016).
  21. « Le «street-workout» montre ses muscles à Paris », sur Le Parisien (consulté le 2 mai 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]