Sefyu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sefyu
Description de cette image, également commentée ci-après

Sefyu.

Informations générales
Surnom Zehefyu
Nom de naissance Youssef Soukouna
Naissance (35 ans)
Paris, 18e arrondissement, Drapeau de la France France
Activité principale Rappeur, ex-footballeur professionnel
Genre musical Hip-hop, rap français, RnB
Instruments Voix, batterie[1]
Années actives 20042013 ; depuis 2015
Labels G-Huit, Polydor[2]
logo de Sefyu

Logo de Sefyu.

Sefyu, de son vrai nom Youssef Soukouna, né le à Paris, est un rappeur français, d'origine sénégalaise. "Sefyu" est le verlan de son prénom "Youssef" écrit à la manière du japonais. Sefyu se lance initialement dans une carrière de footballeur, et est en parallèle membre d'un groupe local appelé NCC. Il met un terme à ses activités dans le football pour se consacrer pleinement à une carrière musicale au début des années 2000. Il publie son premier album solo, Qui suis-je ?, en mai 2006. Il suit deux ans plus tard, de Suis-je le gardien de mon frère ? en 2008. Il publie un troisième album solo intitulé Oui je le suis en octobre 2011. Après presque quatre ans d'absence dans le rap, Sefyu annonce son retour en mai 2015 avec une signature au label Polydor.

Durant sa carrière musicale, il collabore avec d'autres rappeurs français tels que Moystaff du Bengale, Nemesis, Ritmo, ou La K-Bine (pour les albums) mais aussi Passi, Sniper ainsi que La Fouine et Daddy Lord C (pour les prestations scéniques).

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et débuts[modifier | modifier le code]

Youssef est né le à la Goutte d’Or, Barbès, dans le 18e arrondissement de Paris[1]. Il grandit au sein d'une fratrie de quatre frères et trois sœurs au 30 rue d’Oran[1]. Ses parents sont originaires de Tambacounda, une ville située dans le sud-est du Sénégal[1],[3]. Il s’inscrit au Comité Sports et Loisirs d’Aulnay-Sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, à l'âge de 10 ans, où il joue avant-centre aux côtés du jeune Alou Diarra[1],[4].

Avant sa carrière musicale, il joue à haut niveau au poste d'ailier gauche[5], en foulant les pelouses du centre de formation d'Arsenal à Londres, au Royaume-Uni[1]. Youssef découvre en parallèle la musique chez son oncle grâce aux voix de Michael Jackson, James Brown et Bob Marley, et commence à rapper très jeune en écrivant ses premiers textes dans la chambre de son ami Baba[1]. En 1992, Youssef commence à jouer de la batterie[1]. En 1993, Sefyu, et ses amis Baba et Kuamen fondent le groupe NCC, (Nouveaux Clandés de la Cité) qui intègre un an plus tard le collectif d’Aulnay Team Dee Soul sous le nom de New City Connection[1]. À cette période, Team Dee Soul publie une compilation qui fait participer NCC avec les chansons Tu vas récolter et Bosser, c’est espérer[1]. En 1998, il s'installe pendant deux mois à Londres pour effectuer des essais[6]. Il se blesse grièvement au genou, et repart à Paris[1],[7]. Il quitte son groupe NCC la même année[1].

Carrière musicale[modifier | modifier le code]

Sefyu aux Quartiers d'été, Rennes, en 2009.

Après avoir volontairement mis un terme à ses activités de footballeur, Youssef décide de s'investir intégralement dans le rap[1]. Au début des années 2000, il fait plusieurs apparitions, comme notamment sur la chanson Code 187 issue du troisième album, La Fierté des nôtres, de Rohff[1]. Il cache une petite partie de son visage, son front et ses yeux, l'aidant à ne pas se faire reconnaître devant les médias et estime ne pas avoir besoin de se montrer pour faire de la musique. Cependant, bon nombre de photos et de vidéos le montre à visage complètement découvert, comme à l'intérieur de l'album Qui suis-je ?. En 2001, Sefyu participe aux Francofolies de La Rochelle[8].

Sefyu publie son premier album solo, Qui suis-je ?, en mai 2006[9]. L'album, qui contient 18 chansons aux textes combatifs, dont La vie qui va avec, est certifié disque d'or[10]. Il multiplie ensuite ses apparitions. Humphrey sur le titre Pour mon peuple, et Krys sur Argent propre, argent sale. Il réalise aussi un featuring avec Medine intitulé Syndrome de Stockholm la même année. Son titre Lettre du front, qui dénonce la guerre et la souffrance des familles, sur l'album de Kenza Farah fut produit en 2007. Le clip sorti début 2008 le révèle au public RnB de Kenza Farah. Sefyu réside actuellement à Aulnay-sous-Bois, ville dans laquelle il compose la plupart de ses morceaux. En parallèle à sa carrière musicale, Sefyu continue d’être employé à la Reynerie comme animateur social dans les quartiers défavorisés.

Le 12 mai 2008, il publie son deuxième album Suis-je le gardien de mon frère ? qui entre premier des top albums en France dès la première semaine avec 16 362 exemplaires[11] et est certifié disque d'or[2]. Il détrône ainsi des classements Madonna et son album Hard Candy[11],[12]. La nuit du samedi au dimanche 1er mars 2009, Sefyu remporte la Victoire de la musique dans la catégorie « Artiste ou groupe révélation du public »[13],[14]. Toujours en 2009, il publie un street-album intitulé Molotov 23 et mixé par Kore et Skalp.

Son troisième album studio, Oui je le suis, est publié le [2]. Sefyu annonce revenir en septembre 2013 avec une mixtape, puis par la suite à la fin de l'année 2013 devrait être suivi de l'album Yusef. Après presque quatre ans d'absence dans le rap depuis la sortie de Oui je le suis, il annonce, le 18 mai 2015, avoir rejoint le label Polydor[2],[15].

Style musical[modifier | modifier le code]

Le style particulier de Sefyu se caractérise par sa voix sombre mais surtout par ses expressions caractéristiques : « Crrr! », « Senegalo Ruskov (molotov) », « Crouille », « Ta gova », « Undercova (Undercover) » et « Mister cric cric »[16]. Sefyu laisse la parole à des chanteuses de RnB comme dans Un point c'est tout et composé avec l'aide de Zaho, Sana et Mina s'expriment tour à tour pour dénoncer le manque de respect de certains fils envers leur mère.

Sefyu se distingue des autres rappeurs par des paroles pas toujours compréhensibles au premier abord, mais prononcées avec beaucoup d'énergie. Exemples de paroles tirées du titre Turbo : « J'suis drogué par l'aiguille d'une montre enfoncée dans le gr-a-a-as acide », « J'fais dans la livraison de gigots DJ Kore sois pas précoce » ou encore « Si Dubosc est au camping Sefyu n'est pas un comique oh ». Il a la particularité de faire des chansons aussi bien conscientes, réfléchies et engagées politiquement (La vie qui va avec, La Légende, etc.) que des chansons relevant de l'ego-trip ou de l'amusement (Turbo ou Molotov 4, par exemple).

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Mixtapes[modifier | modifier le code]

  • 2005 : Molotov 4
  • 2006 : Molotov 4 : 2e édition en attendant l'album
  • 2013 : Molotov 4 Group vol.3
  • 2013 : Molotov 4 Group vol.4

Apparitions[modifier | modifier le code]

  • 2001 - La lutte
  • 2001 : Sefyu feat. La K-Bine - Des hommes en colère
  • 2002 : Sefyu feat. Gentlemen - Vision 200
  • 2003 : Sefyu feat. Rohff et Dry - Baiser
  • 2003 : Sefyu feat. La K-Bine - Crimes impunis
  • 2004 : Sefyu feat. Rohff et Alibi Montana et Kamelancien - Code 187 flow
  • 2004 : Sefyu - Flow du Malawi
  • 2005 : Sefyu feat. Ol' Kainry & Dany Dan & Alibi Montana & Nubi - Crie mon nom Remix
  • 2005 : Sefyu feat. K.ommando Toxic - Pucc fiction Remix
  • 2005 : Sefyu feat. Seth Gueko - Patate de forain (clip)
  • 2005 : Sefyu feat. V-laskes - Interlude explicite
  • 2005 : Sefyu feat. Samat & Larsen & Alibi Montana - Ghetto guerrier
  • 2005 : Sefyu feat. Mic Fury & Segnor Alonzo - Street zoologie
  • 2005 : Sefyu feat. Kuamen - On vit comme on peut
  • 2005 : Sefyu feat. Gentlemen & NCC - Sourire de la haine
  • 2005 : Sefyu feat. Chant des loups & Mano Kid Mesa - Territoire neutre
  • 2006 : Sefyu feat. RR & A.P - On va te douiller
  • 2007' : Sefyu feat. Aketo et Tunisiano & Six Coups Mc - Style certifié
  • 2007 : Sefyu feat. Rim'K - Parloir fantôme
  • 2007 : Sefyu feat. Kenza Farah - Lettre du front
  • 2007 : Sefyu feat. Alibi Montana t LIM - Honneur au ghettos
  • 2008 : Sefyu feat. Kemso - Nord-Est connecté
  • 2008 : Sefyu feat. Ghetto Youss - Ma nouvelle marque
  • 2008 : Sefyu feat. La Fouine et Soprano - Ça fait mal Remix
  • 2008 : Sefyu feat. RR - L'œil du ghetto
  • 2008 : Sefyu feat. Rim'K et Dry et Reda Taliani - La crise
  • 2008 : Sefyu feat. Salah Edin - Tfoe
  • 2008 : Sefyu feat. Kery James - Street lourd terrible
  • 2011 : Sefyu - 5 Minutes
  • 2011 : Sefyu - Turbo
  • 2012 : Sefyu feat. Papa Tank & Elephant Man - Délire (sur l'album de Papa Tank)
  • 2012 : Sefyu - Viens pas ici
  • 2013 : Sefyu - F.D.P
  • 2013 : Sefyu - Dur

Clips[modifier | modifier le code]

  • 2005 : Ol'Kainry - Crie mon nom (Avec Alibi Montana, Nubi, Sefyu, Dany Dan)
  • 2005 : Seth Gueko - Patate de forain (avec Sefyu)
  • 2006 : Sénégalo-Ruskov - 3e titre de l'album Qui suis-je
  • 2006 : En noir et blanc - 7e titre de l'album Qui suis-je
  • 2006 : La vie qui va avec (Avec Kuamen) (Version 1) - 8e titre de l'album Qui suis-je
  • 2006 : La vie qui va avec (Avec Kuamen) (Version 2) - 8e titre de l'album Qui suis-je
  • 2007 : Kenza Farah - Lettre du front (avec Sefyu)
  • 2008 : Suis-je le gardien de mon frère ? (réalisé par Igreco) - 2e titre de l'album Suis-je le gardien de mon frère ?
  • 2008 : Molotov 4 - 3e titre de l'album Suis-je le gardien de mon frère ?
  • 2011 : L'insecurité (réalisé par Gaye Yatera) - 2e titre de l'album Oui je le suis
  • 2011 : 5 Minutes - 6e titre de l'album Oui je le suis
  • 2011 : Turbo (Réalisé par Nathalie Canguilhem) - 15e titre de l'album Oui je le suis
  • 2012 : Viens pas ici - eExtrait de la mixtape 2.0.93
  • 2012 : Dur - extrait de la mixtape 2.0.93
  • 2013 : Goulag - Qui peut m'égaler (avec Sefyu)

Récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m et n « Sefyu refuse un contrat de footballeur avec Arsenal », sur quai-baco,‎ (consulté le 11 mai 2016).
  2. a, b, c et d « Sefyu : Son nouvel album en 2015 ? », sur evous.fr,‎ (consulté le 11 mai 2016).
  3. « Face to Face avec…Sefyu : « Je nettoyais les crampons des pros » », sur galsentv.com (consulté le 11 mai 2016).
  4. « Sefyu : « Je nettoyais les crampons des pros » », sur So Foot,‎ (consulté le 11 mai 2016).
  5. « Sefyu : « à l’école, on chantait du Brassens, du Brel » », sur cafelabel.fr,‎ (consulté le 11 mai 2016).
  6. Émission Luis Attaque sur RMC, 11 novembre 2010
  7. Planète Rap Mag de juillet 2008, 50 infos sur Sefyu.
  8. « Biographie - Sefyu », sur Rap2France (consulté le 11 mai 2016).
  9. « Sefyu - Qui suis-je ? », sur Rap2France (consulté le 11 mai 2016).
  10. « Sefyu : il ne suffit que de 5 Minutes », sur Charts in France,‎ (consulté le 11 mai 2016).
  11. a et b « Tops Albums : Sefyu détrône Madonna ! », sur Charts in France,‎ (consulté le 11 mai 2016).
  12. « Sefyu - Suis-je le gardien de mon frère ? », sur evous.fr,‎ (consulté le 11 mai 2016).
  13. MaxiFoot, « NYDESS aux Victoires de la musique 2009 », sur HuffingtonPost,‎ (consulté le 11 mai 2016).
  14. « VICTOIRES 2009 : Seyfu, c'est fou : il monte chercher sa Victoire avec toute sa bande ! », sur PurePeople,‎ (consulté le 11 mai 2016).
  15. « Sefyu est de retour ! », sur generations.fr (consulté le 11 mai 2016).
  16. Franckie Small, « Oui je le suis – Sefyu », sur basketsblanches.com,‎ (consulté le 11 mai 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]