Lyricson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le reggae
Cet article est une ébauche concernant le reggae.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2012).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Lyricson

Lyricson (de son vrai nom Souleymane Boukaka), né en Guinée en 1979, est un chanteur reggae et dancehall d'origine guinéenne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fait ses premières classes musicales en Guinée et, à la fin des années 1990, quitte son pays pour émigrer au Liberia. Puis, avec son père, ils s’exilent à Boston, aux États-Unis.

Après quelques années passées chez un oncle en Caroline du Nord, il s’installe chez un ami rasta auprès duquel il découvre le rastafarisme. C'est ainsi qu’il commence à chanter régulièrement en passant ses journées entre playgrounds et studios de répétition avant de rejoindre son père en Martinique où il enregistre ses premiers morceaux.

Jeune père, l’artiste cosmopolite retourne aux États-Unis pour étudier pendant deux ans puis s'envole vers le vieux continent pour s’y installer. Dès son arrivée à Paris, il travaille avec son cousin Pyroman qui fait partie du collectif gravitant autour d'Assassin.

En 2000, le jeune chanteur au style éclectique fait son entrée dans le paysage musical français avec le titre Seeking for a Better Future sur la compilation Quality Streetz, et une interprétation sur l’album Touche d’espoir d’Assassin. Le groupe de rap engagé l’invite sur toute la tournée ce qui lui vaut son premier disque d’or.[réf. nécessaire]

Pendant cette même tournée, il fera une rencontre déterminante dans sa carrière avec Manu Chao, qui l’engage pour une tournée internationale. C’est sous le nom de Bidji qu’il assure la scène sur la tournée Radio Bemba Sound System. Dès son retour de tournée, Lyricson peut se revendiquer être un artiste international et part arpenter seul les scènes françaises, parfois accompagné de Mafia & Fluxy.

En 2001, Bad Load, son premier hit reggae, parait sur la compilation Reggae Dream. En 2002, c’est la sortie de l’album et DVD live Radio Bemba Sound System de Manu Chao, réédités à plusieurs reprises et vendus à plusieurs millions d’exemplaires dans le monde. En 2003, il participe à l'album Raval ta joie du collectif barcelonais 08001. Il participe la même année au titre Monnaie de Dub Incorporation, qu'il accompagne pendant leurs concerts.

Également en 2003, on le retrouve à l'invitation du rappeur Iris sur un EP aux côtés d'Iris, Sept et Flynt, sur des instrusmentals de Para One. En 2004, après avoir multiplié les scènes et les collaborations, il réalise son premier album Born to Go High, enregistré partiellement en Jamaïque, avec entre autres un featuring avec MC Jean Gab’1. D’autre part, il apparait sur la compilation Dis l'heure 2 ragga de Passi, avec le titre This Is My Way.

En 2007, sort son second album Keep the Faith, un opus dont certains titres sont sortis en 45 tours. En 2008 il enregistre Toucher mes rêves, un titre tiré du premier album du rappeur Tunisiano du groupe Sniper.

En 2009, Rockin' Squat, membre fondateur d’Assassin, l’emmène sur la nouvelle tournée du groupe. Parallèlement, il enchaine les concerts en solo de l’Amérique du Sud à l’Afrique de l’Ouest en passant par l’Europe. Puis, c’est la sortie de son troisième album Messaqes qui voit le jour. L’artiste s’entoure de compositeurs et réalisateurs aussi bien français que jamaïcains, notamment Steven Stanley (Grace Jones ou Sean Paul) qui mixe quelques titres à Tuff Gong, le studio de Bob Marley. Quelques mois après sa sortie, il obtient un Web Reggae Awards, un prix fondé et organisé par reggae.fr.

En 2011, sort le quatrième album Fearless. À la même période, Lyricson reçoit le prix « artiste de la diaspora guinéenne 2011 » des Guinée Music Awards.[réf. nécessaire]

En 2012, il enregistre le titre Warrior sur le dernier album d’Afu-Ra, rappeur américain issu de la Gang Starr Foundation. Également en 2012, il sort Love Therapy, un album de douze titres navigant entre soul, reggae et RnB. Il adoucit ses flows sur-vitaminés du précédent album Fearless. Pour ce faire, Lyricson s’est entouré de compositeurs et d’interprètes de divers horizons, ce qui explique l’aspect varié de cet album intégralement réalisé et mixé par DJ Redeyes au studio RKF. L'artiste jamaïcain Veron « Koxx » Dinnall (Suprême NTM, Tonton David, Diam’s, Alpha Blondy…) a composé et enregistré des voix sur quelques titres. Quant aux combinaisons présentes sur l’album, elles se font rares et exclusivement féminines. On devine la voix de l’artiste colombienne[réf. nécessaire] Martinika Karen sur le titre Birds in the Sky et celle de la chanteuse canadienne Shalli sur Can’t Let You Go.

En 2016, il enregistre le titre Over sur l'album Sur le fil du rasoir de Kool Shen.

Discographie[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]