Street workout

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
L'équipe Spartans Tarraco faisant du street workout à Calafell en Espagne.

Le street workout (littéralement « entraînement de rue ») est un loisir sportif mêlant la gymnastique et la musculation. Mélangeant figures de force, de souplesse, d'équilibre, et d'agilité, le street workout se pratique essentiellement en extérieur.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les origines historiques du street workout semblent diverses et parfois controversées. Les mouvements et techniques du street workout dérivent par ailleurs de divers courants mondiaux de callisthénie et gymnastique, ainsi que de techniques modernes de musculation au poids de corps.

L'engouement pour le street workout est souvent rattaché à des pratiques de rue à New York, popularisées par internet et notamment sur Youtube par les premières vidéos du jeune afro-américain new-yorkais « Hannibal For King » (2008) ou bien celles de l'équipe des Bar Brothers ; ces vidéos ont totalisé des millions de vues[1],[2]. Dans ces vidéos, les pratiquants démontrent l'utilisation de divers mobiliers urbains pour la réalisation de leur entrainement : bancs, barres, poteaux, structures urbaines de jeux pour enfants, etc[2].

En quelques mois, cette pratique est reprise à travers le monde et des équipes sont constituées dans de nombreuses villes d'Amérique du Nord et d'Europe (y compris la Russie), qui diffusent également des vidéos de leur pratique, sur internet et les réseaux sociaux. On compte aujourd'hui 631 parcs de street workout en France[3]. Ces équipes se regroupent rapidement au sein d'une nouvelle structure, la World Street Workout & Calisthenics Federation et mettent en place diverses manifestations locales ou internationales : rassemblements, démonstrations, compétitions… De même, une éthique du street workout est progressivement définie, en opposition de certaines pratiques du culturisme (poids, barres et haltères, prise de masse musculaire, exhibition des muscles) et du fitness (entrainement coûteux, en salle privée, sur machines), tout en prônant une hygiène de vie et une alimentation saine[2].

Pratique[modifier | modifier le code]

Le street workout consiste en un conditionnement du corps par la musculation et souvent l'utilisation de mouvements de gymnastique. Ainsi un entraînement de street workout peut être constitué de tractions, d'accroupissements, de « pompes », de « dips », etc. Avec ou sans matériel, la condition requise étant en principe de s'entraîner dehors pour que ce soit du street workout bien que la pratique se différencie des autres sports plus par le style propre de la discipline plutôt que par l'endroit où on le pratique.

Le street workout est dans la grande majorité des cas pratiqué uniquement au poids du corps, avec différentes techniques pour pouvoir augmenter la résistance et la difficulté de l'entraînement, permettant ainsi à un pratiquant de street workout de devenir très fort sans utiliser de matériel. Par exemple des techniques d'assistance peuvent être utilisées aux tractions, pour pouvoir progressivement apprendre à faire des tractions à un bras, à l'aide de bandes élastiques par exemple, qui nécessitent un grand niveau de force.

Les pratiquants de street workout ne sont pas tous d'accord entre eux sur la définition et la pratique de leur discipline. Certains font seulement de la musculation, d'autres uniquement du freestyle, d'autres mélangent les deux, d'autres s'entraînent pour l’esthétique, bien que la musculation soit plus propice à ce mobile, ou pour la force ; certains sont opposés aux compétitions et d'autres non.

Nous pouvons distinguer différentes pratiques :

  • Le « set n' reps » : entraînement basé sur différents exercices « basiques », tels que les tractions, dips, etc., afin de se renforcer musculairement. C'est la forme d'entrainement conseillée aux débutants, afin d'acquérir un certain niveau pour commencer à travailler des figures simples avec moins de risques de blessure, et une plus grande chance de réussite. Cela contribue aussi à la coordination nerveuse intra et inter musculaire, fortement sollicitée dans ce sport.
  • Le freestyle : travail d'un enchaînement de figures et mouvements dynamiques et acrobatiques, proches de la gymnastique, mais où la force prend le pas sur la technique précise. Les mouvements peuvent être travaillés et obtenus très rapidement.
  • Les figures de force : travail de figures le plus souvent maintenues le plus longtemps possible. Elles nécessitent des entrainement régulier, un certain niveau, et sont obtenues au bout de plusieurs semaines, mois,année le plus souvent.

Attention, en street workout, une grande importance est accordée à la « forme » des figures. On cherchera une forme « propre », premièrement afin d'éviter les blessures, mais aussi pour une figure plus esthétique. Dans certains cas, la figure sera d'autant plus dure, comme le front lever, qui révèle sa difficulté lorsque les bras sont tendus et que le corps est réellement droit ; et dans d'autres, la figure sera simplifiée, comme sur un muscle up, où une technique précise de la prise d'élan facilitera le mouvement, et le rendra plus esthétique. Lorsque l'on vise un nombre de répétitions maximal, sans prêter attention à la forme, on parle de « Crossfit », discipline assez opposée au street workout, se pratiquant plus souvent en salle, et plus proche de la musculation et d'un entraînement cardiaque.

Lieux d'entrainement[modifier | modifier le code]

Le street workout peut être pratiqué dès lors qu'un sol dégagé est disponible. Un mur ou des accessoires facilitent également les choses. Des parcs de street workout sont également présents dans de nombreuses villes. Ils comportent généralement des barres fixes, des barres parallèles, des échelles horizontales, verticales et inclinées. Le street workout se pratique également en salle de gymnastique, de crossfit et de musculation.

Accessoires[modifier | modifier le code]

De nombreux pratiquants se servent d'accessoires externes aux parcs de street workout, tels que :

  • des bandes élastiques, ou bandes de résistance
  • des « parallettes », sortes de barres parallèles miniatures, composées d'une barre de bois, plastique ou métal, soutenue par deux pieds de taille variable aux extrémités, vendues par paires
  • de la magnésie, également utilisée en escalade, afin d'améliorer la préhension et d'absorber la sudation palmaire, disponible sous forme liquide, solide ou en poudre.
  • des poids de musculation afin de se lester, disponible sous forme de poids sphériques, en forme de disque ou bien dans un gilet lesté.

Compétitions[modifier | modifier le code]

Le premier championnat de Street Workout a lieu à Riga, en Lettonie, les journées du 27 et . En France, depuis 2012 se déroule à Paris le King of Pull & Push (championnat international). En Allemagne se déroule chaque année une compétition de Street Workout dans le salon appelé FIBO.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Emmanuel Sanna, Street workout : l'art de la maîtrise corporelle, Amphora,
  • Sandro Garcia Agustin, Diego Antonio Frago Carro et Jose Antonio Nieto Godoy, Calistenia y Street Workout : El entrenamiento con el peso corporal. La base de todos los deportes., Independently published,

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Vidéo Hannibal For King - Story begins 2008 ( 1st video ), datée de 2008
  2. a b et c Raphaël Liogier, La guerre des civilisations n'aura pas lieu : Coexistence et violence au XXIe siècle, CNRS éditions, chap. « street workout ». Aperçu en ligne
  3. « Liste des Spots en France », sur calisthenics-parks.com (consulté le 9 octobre 2019)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]