Ahmed Sylla

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ahmed Sylla
Description de cette image, également commentée ci-après
Ahmed Sylla en au dîner des révélations des César du cinéma.
Nom de naissance Ahmed Sylla
Surnom Ahmed
Naissance (32 ans)
Nantes (Loire-Atlantique)
Nationalité Française
Profession Comédien, humoriste
Autres activités participant-télé
Site internet ahmedsylla.com

Ahmed Sylla, né le à Nantes (Loire-Atlantique), est un humoriste et acteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance[modifier | modifier le code]

Ahmed Sylla est né de parents commerçants[1] originaires du Sénégal[2]. Ces derniers sont arrivés en France en 1987[1]. Il grandit aux Dervallières[3] en compagnie d'une petite sœur, d'un petit et d'un grand frère[1]. Il évoque rarement son enfance. Questionné à ce sujet dans l’émission Touche pas à mon poste, il ne fournit pas de détails et indique ne pas souhaiter dévoiler cette partie de sa vie.

À 14 ans, au collège, il découvre le théâtre et se passionne pour cet art. Ainsi, il décide de s’inscrire à ses premiers cours de théâtre au collège puis au lycée (externat des Enfants-Nantais et lycée Carcouët[4]), où il travaillera sa technique de jeu et l’interprétation de personnages.

Ahmed Sylla puise son inspiration dans les œuvres de Louis de Funès, Raymond Devos ou encore Coluche. Il apprend aussi d’artistes d'outre-Atlantique comme les Canadiens Michel Courtemanche, ou Jim Carrey, entre autres, qui basent principalement leur humour sur une gestuelle efficace qu’il affectionne tout particulièrement[1],[5].

Débuts à la télévision et spectacles (2010-2018)[modifier | modifier le code]

En 2010, il intègre l'équipe du Samba Show grâce au producteur, Samba Kanté, et se produit dans des salles prestigieuses comme le Casino de Paris et le théâtre Bobino[1]. Il jouera aussi dans des cafés théâtres et autres scènes ouvertes tel le FIEALD qui fêtait cette année-là son vingtième anniversaire.

En 2011, il participe au casting de l'émission de Laurent Ruquier, On n'demande qu'à en rire sur France 2[1]. Après avoir été sélectionné, d'abord sous le pseudonyme d'Ahmed Sarko, il trouve vite ses marques, à travers les plus de 40 sketchs qu'il présente. Il devient connu du grand public dans toute la France en interprétant des personnages tous aussi farfelus les uns que les autres, qu'il incarne en portant une myriade de déguisements.

Du au , il présente, au Petit Palais des Glaces, sous son vrai nom, son tout premier one-man-show : À mes délires ![5],[6].

La même année, il rejoint la série Alice Nevers, le juge est une femme, où pendant deux saisons il interprète Noah, l’adjoint du commandant Marquand. Après la télé et les planches, le jeune comique se lance au cinéma et fait partie du casting de Goal of the dead (2014). À la fin de l’année 2014, il remonte sur scène avec son nouveau spectacle : Avec un grand A, qui rencontre le succès et qu’il rejoue en 2017[7].

Début 2017, il participe à la première émission Saturday Night Live en France, sur M6[8]. Il joue également au cinéma en tant que personnage principal du film L'Ascension. De plus, il fait une tournée en France avec son one-man show Ahmed Sylla avec un grand A[9]. Ce même spectacle, enregistré à Nantes en 2016, a été diffusé sur C8, ainsi qu’un reportage retraçant sa carrière en deuxième partie de soirée, le [10].

En mai et juin 2018, il repart sur les routes de France pour le rodage de son nouveau spectacle qui sera diffusé à la télévision[11]. Il est l'affiche de la comédie Chacun pour tous de Vianney Lebasque [12].

Depuis 2019[modifier | modifier le code]

En 2019, il est à la comédie Le Dindon réalisé par Jalil Lespert[13]. Pour promouvoir le film en France, Ahmed Sylla double le petit extraterrestre Pionny dans Men in Black: International[14]. Puis Ahmed rejoint Alban Ivanov dans Inséparables par le réalisateur Varante Soudjian[15] Après Tout simplement noir (2020) de Jean-Pascal Zadi[16], il apparaît en 2022 dans Jumeaux mais pas trop. Des frères jumeaux nés sous X sont séparés à la naissance. Ils découvrent soudainement l’existence l'un de l'autre[17], suivi de Classico sorti sur Amazon Prime[18] et Les Femmes du square avec l'actrice Eye Haïdara[19].

Carrière[modifier | modifier le code]

Spectacles[modifier | modifier le code]

Radio[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Web[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

On n'demande qu'à en rire[modifier | modifier le code]

Il participe à l'émission depuis le et il en devient pensionnaire le .

Lors de son premier passage, il s'était appelé Ahmed Sarko au lieu d'Ahmed Sylla.

Il arrive premier ex-aequo lors du cinquième « prime » et il est qualifié pour le spectacle du Casino de Paris.

Lors de son 38e passage, il obtient un 20/20 de la part du public (note finale : 95/100).

Son record personnel est de 98/100.

Discographie[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

  • 2021 : Discrétion (OuhOuhOuh)

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f Alain Aka, « Ahmed Sylla au pays d'Alice Nevers : Ahmed Sylla vient de faire ses premiers pas dans une série à succès de la première chaîne française. Zoom sur un parcours d'artiste. », afrique.lepoint.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  2. Gala, « Biographie d'Ahmed Sylla », sur gala.fr, (consulté le )
  3. « Le Nantais Ahmed Sylla sélectionné pour les César », ouest-france.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  4. « Nantes. Ahmed Sylla pleure en voyant sa prof de théâtre chez Hanouna », ouest-france.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  5. a et b Frédéric Pascaud, « Ahmed Sylla, sur scène «Avec un grand A» : Spectacles - Festival du rire, ce soir, à 20h30, au théâtre Georges-Leygues », ladepeche.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  6. « Ahmed Sylla : À mes délires », sur offi.fr (consulté le )
  7. « Ahmed Sylla », sur ttps://www.voici.fr
  8. « L’impeccable imitation de Karine Le Marchand par Ahmed Sylla au « SNL » », vanityfair.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  9. Virginie Hilssone, « Ahmed Sylla avec un grand A, C8 : "Avec mon père, ça a été très dur parfois" [Vidéo] », telestar.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  10. Service télévision, « Programme TV du 14 décembre : notre sélection », leparisien.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  11. « Ahmed Sylla », sur https://www.cinefil.com/
  12. « Chacun pour tous : retour sur l'histoire vraie qui a inspiré le film », sur https://www.cineserie.com/
  13. « Le Dindon : le film avec Dany Boon a été l'un des plus gros flops du cinéma français », sur https://www.cineserie.com/
  14. « MIB INTERNATIONAL : AHMED SYLLA DOUBLE LE PETIT EXTRATERRESTRE PIONNY [VIDÉO] », sur https://www.raprnb.com/,
  15. « INSÉPARABLES AVEC AHMED SYLLA ET ALBAN IVANOV : CRITIQUE, BANDE-ANNONCE ET INVITATIONS », sur https://www.sortiraparis.com/
  16. « TOUT SIMPLEMENT NOIR, LA NOUVELLE COMÉDIE DE JP ZADI ET J. WAX », sur https://www.welovecomedy.fr/,
  17. « JUMEAUX… MAIS PAS TROP ! », sur https://www.cine-cool.com/,
  18. « CRITIQUE CINÉ : CLASSICO (2022, AMAZON PRIME VIDEO) », sur http://www.cadebordedepotins.com/,
  19. « Les femmes du square : Vidal Arzoni, l'interprète d'Arthur, est le fils d'un célèbre acteur », sur ttps://www.voici.fr,
  20. « Nos terres inconnues » : Sylla dort dans les Pyrénées.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :