Secteur Ä

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Secteur Ä
Pays d'origine Drapeau de la France France
Genre musical Hip-hop, rap français
Années actives 19952005 ; Depuis 2017
Composition du groupe
Membres Pit Baccardi
Passi
Stomy Bugsy
Doc Gynéco
Ärsenik
Neg' Marrons
Hamed Daye
MC Janik
Futuristiq
La Clinique
Quartier Latin Académia
Fdy Phenomen
Singuila
Anciens membres Djamatik

Le Secteur Ä (contraction de secte Abdulaï, qui fait référence à un personnage d'un film Double Détente[1] et le surnom de la cité Valéry, un quartier de Sarcelles) est un collectif hip-hop français créé par les membres du Ministère A.M.E.R. et dont le leader et patron était Kenzy. La plupart des artistes présents à la base venaient du Val-d'Oise (Garges-lès-Gonesse, Sarcelles ou Villiers-le-Bel). Le collectif a vendu plus de 6 millions d'albums entre 1996 et 2001[2].

À partir de 1999 et 2000, de nombreux artistes quittent le collectif. En perte de vitesse, la société d'édition Secteur Ä est placée en liquidation judiciaire le [3].

En 2018, le Secteur Ä fait son retour médiatique pour une tournée événement qui se déroulera dans toute la France réunissant le collectif du début au complet : Ärsenik, Doc Gynéco, Stomy Bugsy, Passi, Neg' Marrons, Pit Baccardi, MC Janik et Singuila, soit 20 ans après leur concert à l'Olympia en 1998[4].

Biographie[modifier | modifier le code]

En ont fait partie : Passi, Stomy Bugsy, Doc Gynéco, Ärsenik (Lino & Calbo), Neg' Marrons (Jacky, Ben J, Djamatik), Hamed Daye, MC Janik et La Clinique. Autour de l'année 1995 ou 1998, les artistes du Secteur Ä ont vendu beaucoup de disques[5]. Les 22 et de cette année 1998 ont été données deux soirées avec les membres de ce collectif, réunis au grand complet pour l'occasion en donnant deux concerts à l'Olympia, en l'honneur du 150e anniversaire de l'abolition de l'esclavage. La même année, paraît le premier album du Secteur Ä, "Live à l'Olympia", il s'agit de l'enregistrement du concert. Cet album live a été certifié double disque d'or[6].

En 1999, Pit Baccardi, rappeur du 19e arrondissement parisien, les a rejoints. Puis après le départ des chanteurs les plus connus (Passi, Stomy Bugsy, Doc Gynéco), les artistes restants se sont soudés en un nouveau groupe, Noyau Dur (Pit Baccardi, Jacky & Ben-J, Ärsenik). Enfin, d'autres sont arrivés comme Futuristiq (Qrono & Nubi), Fdy Phenomen, Quartier Latin Académia ou encore Singuila, chanteur de RnB.

La société d'édition du Secteur Ä n'existe plus. Elle a été placée en liquidation judiciaire le [3]. À la suite de la sortie de son album Révolution, en 2007, Passi annonce[réf. nécessaire] un possible retour du Secteur Ä en réunissant les membres du groupe sur le morceau Pas 2 limite.

En 2017, le Secteur Ä annonce sur les réseaux sociaux que le collectif se reforme au complet pour une tournée événement dans toute la France, d'avril à , fêtant le vingtième anniversaire de leurs concerts à l'Olympia en 1998, sous la direction et l'organisation de Mazava Corp, qui était à l'initiative de la tournée L'âge d'or du rap français en 2017[2].

Discographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Kenzy, le gourou du rap français sort du silence »,
  2. a et b « Rap : le légendaire Secteur Ä se reforme », Le Parisien,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. a et b « Fiche entreprise : chiffres d'affaires, bilan et résultat », sur societe.com (consulté le ).
  4. Generations, « Le Secteur Ä est officiellement de retour ! », Generations,‎ (lire en ligne, consulté le )
  5. « Les dernières news de Secteur Ä », sur www.mcm.net (consulté le ).
  6. « Les Certifications - SNEP », SNEP,‎ (lire en ligne, consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Ressource relative à la musiqueVoir et modifier les données sur Wikidata :