European Medium Altitude Long Endurance Remotely Piloted Aircraft System

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis MALE 2020)

MALE RPAS
Vue de l'avion.
Maquette du drone MALE RPAS au salon aéronautique international de Berlin 2018

Constructeur Union européenne Airbus Defence and Space, Dassault Aviation, Leonardo-Finmeccanica
Rôle Drone MALE
Statut en projet
Mise en service possible en 2025
Dimensions
Envergure 26[1] m
Longueur 16 m
Masses
Maximale 11 000 kg
Performances
Vitesse de croisière 500 km/h
Plafond 13 700 m

Le projet de drone MALE 2020 ou MALE RPAS (Medium Altitude Long Endurance Remotely Piloted Aircraft System) vise à fournir un drone volant à moyenne altitude et de grande autonomie aux armées française, allemande et italienne.

Historique[modifier | modifier le code]

En 2008, EADS livre à la France des drones Harfang, dits aussi « Système intérimaire de drone MALE ». La génération suivante, le Talarion, est présenté en 2009 puis abandonné en 2012 faute de financement des États. Parallèlement, Dassault Aviation et BAE travaillent sur le Telemos (en), également abandonné[2].

En 2011, la France entre en négociation avec Dassault pour franciser les drones IAI Heron israéliens et développer un nouveau système : le Voltigeur. Cette décision est annulée après l'élection présidentielle de 2012. Insistant sur la nécessité d'une solution européenne, la France refuse la concurrence de ces programmes et achète des Reaper américain[3],[4]. Ce drone équipe également le Royaume-Uni et l'Italie.

En 2013, Airbus Defence and Space, Dassault Aviation et Aermacchi (groupe Finmeccanica) remettent une proposition commune pour le développement d'un nouveau drone. La décision de conduire une étude d'une durée de deux ans a été prise le , en marge du conseil des affaires étrangères par les trois ministres de la Défense allemand, français et italien qui ont annoncé dans une déclaration d'intention commune leur volonté de « conduire une étude de définition afin de préparer la phase de développement d'un drone MALE européen » ; le premier exemplaire opération pourrait être livré d'ici à 2025 pour « des missions de renseignement à longue distance, de surveillance et de reconnaissance avec différentes capacités de charge utile »[5]. Le contrat des études de développement est signé en pour une durée de deux ans[6].

En 2018, la revue de spécification du système est passée[7], et une maquette à l’échelle 1 est présentée au salon aéronautique international de Berlin.

Le contrat de réalisation est prévu pour 2020, avec un premier vol qui pourrait avoir lieu en 2024[8].

L'Organisation conjointe de coopération en matière d'armement (OCCARr) gére l'étude de définition et l'Agence européenne de défense (AED) apporte son soutien dans les domaines de l'insertion dans le trafic aérien, de la navigabilité et de la certification ; mais également pour l'association d'autres pays européens au projet[5],[9].

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

  • La France prévoit d’acquérir six systèmes composés chacun de trois vecteurs aériens et deux stations sol, pour remplacer ses Reaper[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « LA MAQUETTE DE L'EURODRONE MALE A ÉTÉ DÉVOILÉE », sur www.defens-aero.com, .
  2. Yannick Smaldore, « MALE 2020: les études techniques du nouveau drone européen sont enfin lancées », sur portail-aviation.com, .
  3. Laurent Lagneau, « Le patron de Dassault Aviation se dit inquiet de l'achat de drones Reaper », sur Opex360, .
  4. Michel Cabirol, « Drones : l'histoire d'un incroyable fiasco français », sur La Tribune, .
  5. a et b Michel Cabirol, « Drone MALE : Berlin, Paris et Rome prêts à voler européen », sur La Tribune (consulté le 1er mai 2016) : « Nos engagements récents sur les théâtres d'opérations, ainsi que les crises politiques et humanitaires dans notre voisinage, ont démontré le caractère critique de cette capacité et le besoin d'autonomie en matière d'usage et de soutien. ».
  6. « European MALE RPAS definition study contract awaded », sur www.occar.int,
  7. « European MALE RPAS passes system requirements review », sur www.occar.int,
  8. (en) Dominic Perry, « Military UAVs European MALE UAV will not arrive until late 2020s », sur FlightGlobal, (consulté le 18 mai 2020).
  9. « MALE RPAS Programme Management Authorisation approved », sur occar.int,
  10. « Avancées dans la coopération capacitaire franco-allemande », sur www.defense.gouv.fr,

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]