Lotte Kopecky

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Lotte Kopecky
2016 2017 UCI Track World Cup Apeldoorn 213.jpg
Lotte Kopecky en 2016
Informations
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (23 ans)
RumstVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipe actuelle
Équipes professionnelles
Principales victoires

Lotte Kopecky (née le à Rumst) est une coureuse cycliste belge, membre de l'équipe Lotto Soudal Ladies. Elle court à la fois sur route et sur piste.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle commence le cyclisme à l'âge de neuf ans. Elle fait alors du cyclo-cross comme son frère. Elle intègre ensuite l'école TopSport qui combine la pratique du sport aux études. Le cyclo-cross n'étant pas une discipline olympique, condition nécessaire pour faire partie du cursus, elle s'oriente vers la route et la piste[1],[2].

En 2015, elle se fait battre dans un sprint à deux au Trofee Maarten Wynants par Natalie van Gogh[3].

Saison 2016[modifier | modifier le code]

Début mai 2016, Lotte Kopecky remporte le Trofee Maarten Wynants au sprint. Aux championnats d'Europe espoirs sur piste, elle remporte les titres en course aux points et l'omnium. Durant la course en ligne des Jeux olympiques de Rio, elle est la première à attaquer et creuse une écart de plus de deux minutes sur le peloton. L'Allemande Romy Kasper est un temps en poursuite, mais elle ne parvient pas à boucher l'écart. Elle est finalement reprise par un groupe de poursuivantes peu avant l'ascension du Grumari où un regroupement général s'opère. Fin septembre, elle remporte les classements de la meilleure jeune et de la meilleure Belge du Tour de Belgique[4],[2].

Aux championnats d'Europe, elle se classe troisième de l'omnium et surtout remporte le tout premier titre de la course à l'américaine avec Jolien D'Hoore.

Saison 2017[modifier | modifier le code]

Au Circuit Het Nieuwsblad, Ellen van Dijk et Elisa Longo Borghini s'échappent après le Paterberg. Un premier groupe de poursuite est constitué d'Elena Cecchini, Lotte Kopecky, Christine Majerus et Gracie Elvin, mais le peloton le reprend. Les deux coureuses de tête comptent alors une minute et demi d'avance. Le Molenberg permet à un nouveau groupe de poursuite de prendre le large. Il comprend Lotte Kopecky, Lucinda Brand, Chantal Blaak, Annemiek van Vleuten et Amanda Spratt. La jonction avec la tête s'opère à seize kilomètres de l'arrivée. Le groupe se scinde immédiatement. Annemiek van Vleuten, Amanda Spratt et Lotte Kopecky sont distancées. Si les deux premières finissent par rentrer, ce n'est pas le cas de la dernière. Elle se classe finalement onzième[5].

Au Drentse 8, elle se classe deuxième du sprint derrière Chloe Hosking. Au Tour des Flandres, Katarzyna Niewiadoma accélère sur les pentes du Kanarieberg et provoque une sélection importante. Lotte Kopecky se trouve dans le groupe de tête et parvient à s'y maintenir jusqu'à l'arrivée. Elle se classe cinquième du sprint[6],[7]. Aux championnats du monde sur piste de Hong-Kong, elle devient la première championne du monde de la course à l'américaine de l'histoire en duo avec Jolien D'Hoore.

Peu avant les championnats du monde sur route, elle doit annoncer son forfait à cause d'une déchirure à la cuisse[8].

Saison 2018[modifier | modifier le code]

En mars, alors qu'elle compte défendre son titre de championne du monde de la course à l'américaine, elle chute à l'entraînement et se blesse au coude. Elle doit renoncer à la compétition[9]. Plus tard dans le mois, son équipe annonce qu'elle sera indisponible plusieurs semaines des suites de cette blessure.

Saison 2019[modifier | modifier le code]

Fin juillet, elle est sélectionnée pour représenter son pays aux championnats d'Europe de cyclisme sur route[10]. Elle s'adjuge à cette occasion la quatrième place du relais mixte[11].

Palmarès sur route[modifier | modifier le code]

Par années[modifier | modifier le code]

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2014 2015 2016 2017 2018
Classement UCI[12] 315e 121e 54e 41e 49e

Palmarès sur piste[modifier | modifier le code]

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Édition / Épreuve Poursuite individuelle Poursuite par équipes Course aux points Américaine Omnium
Londres 2016 9e 12e
Hong Kong 2017 10e[13] 4e[14] Médaille d'or, Coupe du Monde Or 6e
Apeldoorn 2018 12e[15] 7e
Pruszków 2019 8e[16] 10e 7e 19e

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

  • 2016-2017
    • Classement général de l'omnium
    • 1re de l'omnium à Cali
    • 2e de l'omnium à Glasgow
  • 2017-2018
    • 1re de la course aux points à Pruszków
    • 1re de l'américaine à Pruszków (avec Jolien D'Hoore)
    • 2e de l'américaine à Manchester
  • 2018-2019
    • 1re de l'américaine à Cambridge (avec Jolien D'Hoore)
    • 2e de l'américaine à Hong Kong
    • 3e de l'américaine à Berlin
    • 3e de l'américaine à Londres

Championnats d'Europe[modifier | modifier le code]

Édition / Épreuve Poursuite individuelle Poursuite par équipes Course aux points Américaine Omnium
Anadia 2013 (juniors) Médaille d'or, Europe Or Médaille de bronze, Europe Bronze Médaille d'or, Europe Or
Anadia 2014 (espoirs) Médaille de bronze, Europe Bronze
Montichiari 2016 (espoirs) Médaille d'or, Europe Or Médaille d'or, Europe Or
Saint-Quentin-en-Yvelines 2016 Médaille d'or, Europe Or Médaille de bronze, Europe Bronze
Glasgow 2018 6e 8e

Championnats de Belgique[modifier | modifier le code]

  • 2010
  • 2011
    • 2e de vitesse par équipes juniors (avec Saartje Vandenbroucke)
    • 3e de la poursuite cadettes
    • 3e de la poursuite par équipes (avec Steffi Derveaux et Gilke Croket)
    • 3e du keirin cadettes
  • 2012
    • 2e de la poursuite juniors
    • 2e de la poursuite par équipes (avec Jessy Druyts et Gilke Croket)
    • 3e de la course aux points juniors
  • 2013
    • 2e de l'omnium juniors
  • 2014

Autres compétitions[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (nl) « Lotte Kopecky », sur Topsport Vlaanderen (consulté le 10 janvier 2016)
  2. a et b (en) « Faces of the Future: Lotte Kopecky, the youngest rider in the women’s Olympic road race », sur Cycling tips (consulté le 27 septembre 2016)
  3. (de) « Frauenradsport: 40-jährige Natalie van Gogh feiert bei Trofee Wynants ihren ersten großen Sieg », sur Live-Radsport (consulté le 18 septembre 2016)
  4. (en) « Olympic Games: Van der Breggen wins gold in women's road race », sur cycling news (consulté le 10 août 2016)
  5. « Lucinda Brand remporte le Het Nieuwsblad », sur le dérailleur (consulté le 26 février 2017)
  6. (en) « Rivera wins Tour of Flanders Women », sur cycling news (consulté le 3 avril 2017)
  7. « Coryn Rivera remporte le Ronde », sur Le dérailleur (consulté le 3 avril 2017)
  8. (nl) « Belgische kopvrouw Kopecky moet forfait geven voor WK wielrennen », sur Nieuwsblad (consulté le 17 septembre 2017)
  9. « Kopecky remplacée par Bossuyt pour la Madison », sur rtbf (consulté le 15 mars 2018)
  10. Quentin Rouillé, « Championnat d’Europe Alkmaar 2019 : Les différentes présélections », sur cyclingpro.net, (consulté le 1er aout 2019)
  11. Nicolas Mabyle, « Championnat d'Europe - Relais mixte : Classement », sur directvelo.com, (consulté le 9 aout 2019)
  12. (en) « World Cup - Results - Cycling - Road 2012 », sur UCI (consulté le 29 septembre 2014)
  13. « Résultats et classement final - Poursuite par équipes femmes », sur tissottiming.com (consulté le 26 avril 2017)
  14. « Résultats et classement final - Course aux points femmes », sur tissottiming.com (consulté le 26 avril 2017)
  15. « Résultats et classement final - Poursuite par équipes femmes », sur tissottiming.com (consulté le 2 mars 2018)
  16. « Résultats et classement final - Poursuite par équipe femmes », sur tissottiming.com (consulté le 5 mars 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]