Lisa Brennauer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Lisa Brennauer
DM2015 Strasse IMG 5939.jpg
Lisa Brennauer en 2015
Informations
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (30 ans)
KemptenVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipe actuelle
Équipes UCI
Principales victoires

Lisa Brennauer (née le à Kempten) est une coureuse cycliste allemande, membre de l'équipe Canyon-SRAM Racing. Championne du monde du contre-la-montre juniors en 2005, elle devient en 2014 chez les élites, championne du monde du contre-la-montre et vice-championne du monde sur route. Elle est championne d'Allemagne du contre-la-montre en 2013 et 2014, ainsi que sur l'épreuve en ligne en 2014.

Débuts[modifier | modifier le code]

Lisa commence le cyclisme à l'âge de 13 ans. Elle est rapidement intégrée dans le programme de détection des jeunes allemandes. En 2005, elle remporte le titre de Championne du monde du contre-la-montre juniors[1].

Elle fait également de la piste avec comme discipline la poursuite, où elle obtient une cinquième place aux championnats du monde en 2005 et la poursuite par équipe[2].

En 2006, elle participe au Tour de l'Aude avec la sélection allemande et finit septième de la quatrième étape. Elle ne termine cependant pas le tour[3].

En 2008, elle fait partie de la Team Stuttgart[4]. Aux championnat d'Europe sur route espoirs, elle prend la bonne échappée et termine quatrième du sprint. Après déclassement de Marta Bastianelli, elle obtient la médaille de bronze[5].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

2009[modifier | modifier le code]

En 2009, elle intègre l'équipe Nürnberger Versicherung[4].

2010 - 2011[modifier | modifier le code]

Podium de la première étape du Tour de Thuringe 2014

Entre 2010 et 2011, elle fait partie de l'équipe Hitec Products-UCK[4]. Aux championnats d'Europe de cyclisme sur piste, sur l'épreuve de la poursuite par équipe, elle remporte la médaille de bronze en 2010 et celle de d'argent en 2011.

Comme l'explique alors sa coéquipière et leader Emma Johansson, Lisa Brennauer dispose d'une bonne pointe de vitesse[6].

2012[modifier | modifier le code]

En 2012, Lisa Brennauer rejoint l'équipe Specialized-Lululemon[7]. Elle participe aux championnats du monde de Melbourne dans l'épreuve de l'Omnium, où elle gagne la course aux points mais termine onzième du classement général[8].

Elle participe aux jeux olympiques de Londres en poursuite par équipe[9].

2013[modifier | modifier le code]

En mai, Lisa Brennauer prend la troisième place de la deuxième étape du Tour du Languedoc-Roussillon. Elle remporte le contre-la-montre individuel de la cinquième étape avec plus de trente secondes d'avance sur la vainqueur finale de l'épreuve, la Britannique Emma Pooley. Au classement général, elle finit huitième[10],[11].

En juin, Lisa Brennauer remporte le championnat d'Allemagne contre-la-montre. Sur la course en ligne, avec Trixi Worrack, elle se trouve dans la bonne échappée de dix unités qui se dispute la victoire. Lisa Brennauer lance le sprint pour Trixi Worrack qui s'impose et obtient donc le titre[12].

En juillet, lors du Tour de Thuringe, elle termine cinquième de la quatrième étape, qui est un contre-la-montre[13]. Dans l'ultime étape, elle finit à la deuxième place lors de l'ultime étape en gagnant le sprint des poursuivants. Elle monte ainsi sur la troisième marche du podium au classement général final[14].

Au Lotto-Decca Tour (en), ancien Tour de Belgique, l'équipe remporte le contre-la-montre par équipe inaugural. Lisa Brennauer prend la deuxième place de la troisième étape. Elle termine onzième de la dernière étape qui a lieu à Grammont et s'assure ainsi la deuxième place du classement général[15].

En septembre, elle fait partie de l'équipe victorieuse au championnat du monde de contre-la-montre par équipe de marques[16],[17]. Sur l'épreuve individuelle, Lisa Brennauer termine onzième[18],[19].

Championne du monde du contre-la-montre (2014)[modifier | modifier le code]

Lisa Brennauer dans son maillot de championne d'Allemagne

Début mai, Lisa Brennauer remporte le Tour d'Overijssel. Elle s'est échappée avec quatre autres coureuses, mais elle est la seule à résister au retour du peloton[20],[21]. C'est sa première victoire à ce niveau[22].

Aux championnats d'Allemagne, Lisa Brennauer brille particulièrement en réalisant le doublé contre-la-montre, course en ligne[23].

Au Tour de Thuringe, en juillet, Lisa Brennauer gagne le prologue. Sur la première étape, elle suit Lizzie Armitstead dans la dernière ascension, puis est rejointe par sa coéquipière Evelyn Stevens. Au sprint, Lisa Brennauer finit deuxième derrière Lizzie Armitstead. Sur l'étape suivante, Lisa Brennauer termine quatrième et conserve son maillot de leader. Elle remporte le lendemain, l'épreuve contre-la-montre. Sur l'étape reine du Tour de Thuringe, elle perd cependant deux minutes sur la Britannique et Evelyn Stevens qui devient la nouvelle leader au classement général. Lisa termine le tour à la troisième place[24].

L'équipe gagne pour la troisième année consécutive le contre-la-montre par équipe de l'Open de Suède Vårgårda. Elle a une avance de plus d'une minute sur l'équipe Rabobank-Liv qui suit et bat le record de l'épreuve. La composition est la suivante : Chantal Blaak, Lisa Brennauer, Karol-Ann Canuel, Carmen Small, Evelyn Stevens et Trixi Worrack[25].

Début septembre, l'équipe participe au Boels Ladies Tour. Dans le contre-la-montre inaugural, long de dix kilomètres, elle Brennauer termine deuxième derrière Ellen van Dijk. Lisa gagne l'étape suivante au sprint, devançant d'un pneu Jolien D'Hoore. Elle est quatrième le lendemain dans un nouveau sprint. Sur la cinquième étape, elle est cette fois battue par D'Hoore et Shelley Olds. Elle termine sixième de la dernière étape plus difficile et deuxième du classement général[26],[27]. Aux contre-la-montre par équipes féminin aux championnats du monde, l'équipe qui a essuyé une chute à l'entraînement le samedi, remporte pour la troisième fois d'affilée l'épreuve avec plus d'une minute d'avance sur l'équipe Orica-AIS[28]. Sur l'épreuve individuelle, elle est cinquième au premier pointage intermédiaire avant d'accélérer. Elle monte la côte rapidement et prend beaucoup de risques dans la descente pour finalement remporter le titre mondial en devançant de dix-huit secondes l'Ukrainienne Hanna Solovey[29]. Trois jours plus tard, elle est médaillée d'argent sur la course en ligne. Après avoir été lachée dans la dernière montée, elle revient dans la descente aidée par Claudia Lichtenberg. Finalement, elle est seulement battue au sprint par Pauline Ferrand-Prévot[30],[31]. En fin de saison, elle est désignée cycliste allemande de l'année[32].

2015[modifier | modifier le code]

Au Tour de Drenthe, Lisa Brennauer suit l'attaque d'Elizabeth Armitstead dans le mont VAM, mais elles se font reprendre. Elle suit ensuite Ellen van Dijk mais subissent le même sort[33].

À l'Energiewacht Tour, Lisa Brennauer est troisième du prologue. Avec ses coéquipières, elle remporte l'étape contre-la-montre par équipes. La troisième étape est venteuse et divise rapidement le peloton. À la fin de l'étape, elles ne sont plus que huit à l'avant. Dans le sprint du groupe, Lisa Brennauer finit troisième et s'empare du maillot jaune. Elle gère la dernière étape qu'elle termine à la quatrième place. Elle remporte ainsi le tour devant Trixi Worrack[34]. Elle finit deuxième du contre-la-montre du circuit de Borsele derrière Ellen van Dijk[35].

Dans un the Women's Tour où toutes les étapes se terminent au sprint, Lisa Brennauer s'impose grâce aux bonifications. Elle se classe respectivement deuxième, deuxième, sixième, première et quatrième des cinq étapes du Tour[36].

Aux championnats d'Allemagne, elle se fait devancée dans le contre-la-montre par sa coéquipière Mieke Kröger. Sur la course en ligne, Trixi Worrack, une autre coéquipière gagne le titre, Lisa Brennauer règle le peloton pour la troisième place[37].

Lors du Tour de Thuringe, Lisa Brennauer remporte la première étape au sprint. Eugenia Bujak la destitue le lendemain de la première place du classement général. Elle la reprend cependant sur l'étape suivante en étant la plus rapide du contre-la-montre. L'après-midi, elle est troisième dans le mur de Meerane. Elle finit cinquième du sprint de la quatrième étape. Le matin de la dernière étape très vallonnée, elle est toujours leader avec vingt secondes d'avance sur Lauren Stephens, vingt-neuf sur Lotta Lepistö, trente sur Emma Johansson et trente deux sur Amanda Spratt. Ces deux dernières multiplient les attaques et parviennent distancer l'Allemande. Elle finit cinquième du Tour de Thuringe[38].

Sur l'Holland Ladies Tour, elle se montre la plus rapide sur le contre-la-montre de la quatrième étape et s'empare du maillot de leader du classement général. Elle gagne l'étape le lendemain dans un sprint qui se joue à très peu de chose entre elle Kirsten Wild et Jolien D'Hoore. Elle se classe troisième de la dernière étape et s'assure la victoire finale[39].

Aux championnats du monde, avec sa formation Velocio-SRAM, elle est sacrée championne du monde du contre-la-montre par équipes pour la troisième fois consécutive. Elle est ensuite médaillée de bronze sur l'épreuve individuelle en le débutant lentement puis en accélérant au fur et à mesure. Sur l'épreuve en ligne, elle est quelque peu distancée dans le final et ne dispute pas le sprint victorieux[40].

2016[modifier | modifier le code]

À Gand-Wevelgem, elle tente en vain de suivre l'attaque de Chantal Blaak avec Emma Johansson et Annemiek van Vleuten. Elle gagne le sprint du peloton et termine ainsi deuxième de la course[41].

Au championnat d'Allemagne sur route, elle remporte le sprint du peloton et prend donc la deuxième place derrière sa coéquipière Mieke Kröger[42].

Sur le Tour de Thuringe, Lisa Brennauer est deuxième au sprint de la première étape derrière Marianne Vos[43],[44]. Sur la troisième étape, Lisa Brennauer tente sa chance sans succès. Au sprint, elle se classe quatrième[45]. Sur le contre-la-montre long de 19 km, Lisa Brennauer termine quatrième mais concède quarante-trois secondes à Ellen van Dijk. Elle est alors sixième du classement général[46]. Dans le sprint massif de la cinquième étape, elle finit sixième[47]. Finalement, Lisa Brennauer est huitième et meilleure Allemande[48].

Elle remporte au sprint la cinquième étape du Boels Ladies Tour et s'y classe huitième au classement général[49],[50]. Aux championnats du monde, la formation Canyon-SRAM est battue pour la première fois sur le contre-la-montre par équipes. Malgré un départ plus rapide, la formation Boels Dolmans réalise un meilleur temps. Canyon-SRAM obtient néanmoins la médaille d'argent[51]. Sur le contre-la-montre individuel, Lisa Brennauer s'élance l'avant-dernière mais ne parvient pas à rivaliser avec les meilleures. Elle est sixième[52].

2017[modifier | modifier le code]

Sur À travers les Flandres, les difficultés de la course provoque une sélection progressive. L'équipe est surreprésenté dans le groupe de tête avec quatre coureuses sur seize. Elle mène un train pour le sprint de Lisa Brennauer, toutefois celle-ci ne se classe que troisième derrière Lotta Lepistö et Gracie Elvin. Le dimanche, à Gand-Wevelgem, Lisa Brennauer prend de nouveau part au sprint et est cinquième[53]. À l'Healthy Ageing Tour, Lisa Brennauer est troisième du contre-la-montre inaugural derrière Ellen van Dijk et Anna van der Breggen. Sur la troisième étape, l'équipe contrôle la course. Lisa Brennauer s'impose dans le sprint massif[54]. Elle finit troisième du classement général.

Lors des championnats nationaux, elle se classe deuxième du contre-la-montre derrière Trixi Worrack. Sur l'épreuve en ligne qui se conclut par un sprint massif, elle est également deuxième devancée par Lisa Klein. Au Tour de Thuringe, elle s'impose sur le prologue[55],[56]. Lors de la troisième étape, Hayley Simmonds s'impose en solitaire et s'empare de la tête du classement général. Sur le contre-la-montre de Schmölln, Lisa Brennauer finit troisième à six secondes de la vainqueur Lauren Stephens. Elle reprend le maillot jaune et compte dix-huit secondes d'avance sur Ellen van Dijk[57],[58]. Lisa Brennauer est sixième de la cinquième étape puis gère la dernière étape afin de s'imposer pour la première fois sur l'épreuve[59],[60]. Sur la RideLondon-Classique, Hannah Barnes doit disputer le sprint massif. Toutefois, la préparation du sprint est confuse et l'équipe la perd. Lisa Brennauer se retrouve à devoir lancer le sprint de loin. Elle creuse immédiatement un trou qui l'isole avec Lotta Lepistö. Elle est néanmoins doublée dans les derniers mètres par la Finlandaise et l'Américaine Coryn Rivera, auteur d'une belle remontée[61].

Au Boels Ladies Tour, Lisa Brennauer est troisième du prologue, puis de nouveau troisième le lendemain dans le sprint massif[62],[63]. Sur le contre-la-montre individuel, elle se classe cinquième devant Mieke Kröger. Lisa Brennauer est alors troisième du classement général à quarante secondes d'Annemiek van Vleuten. L'Allemande s'impose au sprint le lendemain et gagne ainsi des bonifications[64]. Lors de difficile cinquième étape, elle ne peut suivre Anna van der Breggen et Annemiek van Vleuten. La première la dépasse ainsi au classement général. La dernière étape n'a pas de conséquence. Lisa Brennauer est quatrième de l'épreuve et vainqueur du classement par points.

Aux championnats du monde du contre-la-montre par équipes, elle fait partie de la formation qui finit quatrième. Sur le contre-la-montre individuel, elle est douzième.

2018[modifier | modifier le code]

Au Tour des Flandres, Lisa Brennauer fait partie des meilleures dans le mur de Grammont. Elle est encore dans le groupe de tête au sommet du Kruisberg quand Anna van der Breggen produit son attaque. Elle prend finalement la huitième place[65],[66]. À l'Healthy Ageing Tour, Lisa Brennauer est troisième du contre-la-montre individuel inaugural dix secondes derrière Anna van der Breggen.

Au Tour de Thuringe, les premières étapes se concluent au sprint. Lisa Brennauer est troisième des deux premières étapes puis deuxième de la troisième étape avant de remporter la quatrième. Le lendemain, sur l'étape autour de l'Hanka-Berg, Coryn Rivera, la maillot jaune, attaque dès les premiers kilomètres. La formation Wiggle High5 mène la poursuite et reprend l'Américaine au pied de la montée finale. Dans celle-ci, Lisa Brennauer hausse directement le ton mais est passée sur la fin par trois autres concurrentes. Elle s'empare toutefois du maillot jaune[67],[68]. Elle chasse les bonifications le lendemain avant de finir troisième du jour[69],[70]. Le contre-la-montre final est décisif, sept secondes seulement séparant l'Allemande d'Ellen van Dijk, elle aussi ancienne championne du monde de la discipline. Lisa Brennauer ne cède que deux secondes sur la Néerlandaise et conserve son maillot jaune[71].

En juin, elle redevient championne d'Allemagne du contre-la-montre.

Palmarès sur piste[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Championnats d'Europe[modifier | modifier le code]

Édition / Épreuve Poursuite individuelle Poursuite par équipes
Minsk 2009 (espoirs) Médaille de bronze, Europe Bronze
Pruszków 2010 Médaille de bronze, Europe Bronze
Apeldoorn 2011 Médaille d'argent, Europe Argent
Glasgow 2018 Médaille d'or, Europe Or Médaille de bronze, Europe Bronze

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

  • 2008-2009
    • 2e de la poursuite par équipes à Manchester
    • 3e de la poursuite par équipes à Copenhague
  • 2009-2010
    • 2e de la poursuite par équipes à Manchester
  • 2010-2011
    • 2e de la poursuite par équipes à Melbourne
  • 2011-2012
    • 3e de la poursuite par équipes à Astana

Championnats nationaux[modifier | modifier le code]

Palmarès sur route[modifier | modifier le code]

Palmarès par années[modifier | modifier le code]

Podium final du Tour de Thuringe 2014

Classements UCI[modifier | modifier le code]

Année 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018
Classement UCI[74] 356e[75] 156e[76] 76e 137e 166e 139e 21e 5e 7e 18e 16e 26e
UCI World Tour - - - - - - - - - 25e 17e 29e

Distinctions[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Lisa Brennauer », sur velocio sports (consulté le 29 juin 2014)
  2. (en) « Lisa BRENNAUER », sur the sports (consulté le 29 juin 2014)
  3. (en) « Stage 4 - May 15: Lezignan Corbières – Lezignan Corbières, 120 km », sur cycling news (consulté le 29 juin 2014)
  4. a b et c « Résultats de Lisa Brennauer », sur http://www.cqranking.com/
  5. Alfred North, Tout le cyclisme féminin performances 2008, , p. 12 et B16
  6. (en) « Chasing the perfect race an interview with Emma Johansson », sur podium cafe (consulté le 29 juin 2014)
  7. (en) « Expanding the legacy Specialized and Lululemon athletica to back former HTC-Highroad womens team », sur velociosports (consulté le 16 avril 2014)
  8. « Championnats du Monde sur Piste à Melbourne », la Gazette du cyclisme féminin, no 107,‎ , p. 8
  9. (en) « Lisa Brennauer », sur BBC (consulté le 29 juin 2014)
  10. « Tour Languedoc Roussillon 2013 (2.2) », sur cycling fever (consulté le 9 mai 2014)
  11. (en) « Tour Languedoc Roussillon a blog by Gillian Carleton », sur velocio sports (consulté le 9 mai 2014)
  12. (en) « German Road Championships 2013 », sur cycling news (consulté le 28 juin 2014)
  13. (en) « Gillow blasts to time trial victory », sur cycling news (consulté le 7 mai 2014)
  14. (en) « Johansson seals overall Thüringen Rundfahrt victory », sur cycling news (consulté le 7 mai 2014)
  15. (en) « Lotto Belisol Belgium Tour 2013 », sur pro cycling stats (consulté le 10 mai 2014)
  16. (en) « Big win at world championship TTT », sur velocio sports (consulté le 9 mai 2014)
  17. (en) « Specialized-Lululemon dominates Worlds team time trial », sur cycling news (consulté le 9 mai 2014)
  18. (en) « Van Dijk wins elite women's time trial world championship », sur cycling news (consulté le 10 mai 2014)
  19. (en) « Double rainbow », sur velocio sports (consulté le 10 mai 2014)
  20. (en) « 2014 Ronde van Overijssel Women Results », sur cycling tips (consulté le 11 mai 2014)
  21. (en) « Ronde van Overijssel Women 2014 / 2 May / Rijssen », sur ride on blog (consulté le 11 mai 2014)
  22. (de) « Lisa Brennauer: „Das wird ein ganz großes Ding" », sur Radsport News (consulté le 29 juin 2014)
  23. (en) « German Road Championships 2014 », sur cycling news (consulté le 28 juin 2014)
  24. (en) « Internationale Thüringen Rundfahrt der Frauen 2014 », sur cycling news (consulté le 15 juillet 2014)
  25. (en) « Specialized-lululemon wins Vårgårda team time trial World Cup », sur cycling news (consulté le 23 août 2014)
  26. (nl) « Boels Rental Ladies Tour », sur site officiel (consulté le 6 septembre 2014)
  27. (en) « Boels Rental Ladies Tour 2014 (2.1) », sur cycling fever (consulté le 6 septembre 2014)
  28. (en) « Specialized-Lululemon wins 3rd straight TTT title at UCI road worlds », sur velonews (consulté le 21 septembre 2014)
  29. (en) « Brennauer wins second gold for Germany in Worlds time trial », sur cycling news (consulté le 24 septembre 2014)
  30. (en) « Mondiaux de cyclisme: Ferrand-Prevot championne du monde dames », sur liberation.fr (consulté le 27 septembre 2014)
  31. (en) « Lisa Brennauer interview: The most successful rider of the 2014 worlds », sur cycling tips (consulté le 24 novembre 2014)
  32. (de) « Deutschland: Kittel und Brennauer sind die besten Radsportler des Jahres 2014 », sur live-radsport.ch (consulté le 26 décembre 2014)
  33. (en) « D'Hoore wins Boels Rentals Ronde van Drenthe », sur cycling news (consulté le 15 mars 2015)
  34. (en) « Van der Breggen tops Energiewacht Tour prologue », sur cycling news (consulté le 16 avril 2015)
  35. (nl) « Vier op vier voor Ellen van Dijk bij tijdrit Omloop van Borsele », sur PZC (consulté le 26 avril 2015)
  36. (en) « Brennauer wins Aviva Women's Tour », sur cycling news (consulté le 21 juin 2015)
  37. (en) « Trixi Worrack wins German national road title », sur cycling news (consulté le 30 juin 2015)
  38. (en) « Johansson wins overall title at Thüringen Rundfahrt », sur cyclingnews (consulté le 25 juillet 2015)
  39. (en) « D'Hoore wins Boels Rentals Ladies Tour opener », sur cycling news (consulté le 17 septembre 2015)
  40. (en) « Armitstead wins women's World Championship road race », sur cycling news (consulté le 27 septembre 2015)
  41. (en) « Blaak wins Gent-Wevelgem Women », sur cycling news (consulté le 27 mars 2016)
  42. (de) « Kröger und Greipel deutsche Radmeister », sur Sportschau (consulté le 13 septembre 2016)
  43. (en) « Thuringen Rundfahrt der Frauen: Vos wins stage 1 », sur cycling news (consulté le 17 juillet 2016)
  44. « Marianne Vos fait définitivement partie du gotha », sur le dérailleur (consulté le 17 juillet 2016)
  45. « Marianne Vos à nouveau ! », sur le dérailleur (consulté le 17 juillet 2016)
  46. « Coup double pour Ellen van Dijk ! », sur le dérailleur (consulté le 19 juillet 2016)
  47. « Marianne Vos reçue 3 sur 5 », sur le dérailleur (consulté le 20 juillet 2016)
  48. (en) « Rivera wins final Thuringen Rundfahrt stage », sur cycling news (consulté le 21 juillet 2016)
  49. « Lisa Brennauer en habituée », sur le dérailleur (consulté le 10 septembre 2016)
  50. « Le général pour Chantal Blaak », sur le dérailleur (consulté le 10 septembre 2016)
  51. « Boels – Dolmans détrône Canyon SRAM », sur le dérailleur (consulté le 15 octobre 2016)
  52. « Amber Neben championne du monde 8 ans après ! », sur le dérailleur (consulté le 15 octobre 2016)
  53. « Lotta Lepistö s’offre Gent – Wevelgem », sur Le dérailleur (consulté le 26 mars 2017)
  54. « Healthy Ageing Tour # 3. Lisa Brennauer (Canyon-SRAM) enlève au sprint l'étape de Stadskanaal devant Lisa Klein et Ellen Van Dijk qui reste solide leader », sur vélo 101 (consulté le 9 avril 2017)
  55. « Tour de Thuringe — Brennauer au rendez-vous », sur vélo 101 (consulté le 22 juillet 2017)
  56. (de) « Brennauer holt sich in Gera das erste Gelbe Trikot », sur Radsport-news (consulté le 29 juillet 2017)
  57. « Tour de Thuringe — Lisa Brennauer repasse », sur vélo 101 (consulté le 23 juillet 2017)
  58. (de) « Brennauer holt sich Gelb zurück, Stephens gewinnt Zeitfahren », sur Radsport-News (consulté le 30 juillet 2017)
  59. « Tour de Thuringe — Brennauer enfin vainqueur », sur vélo 101 (consulté le 23 juillet 2017)
  60. (de) « Brennauer feiert ersten Gesamtsieg, Schneider holt Schlussetappe », sur Radsport-News (consulté le 30 juillet 2017)
  61. (en) « Rivera sprints to RideLondon Classique victory », sur cycling news (consulté le 30 juillet 2017)
  62. « Annemiek van Vleuten comme une évidence », sur le dérailleur (consulté le 30 août 2017)
  63. « Boels Ladies Tour — Kirsten Wild facile », sur vélo 101 (consulté le 30 août 2017)
  64. « Boels Ladies Tour — Brennauer joue les rapides », sur vélo 101 (consulté le 1er septembre 2017)
  65. « Tour des Flandres — Van Der Breggen est seule », sur vélo 101 (consulté le 4 avril 2018)
  66. (en) « Van der Breggen storms to Tour of Flanders victory », sur cycling news (consulté le 5 avril 2018)
  67. « Tour de Thuringe — Du panache et Slik », sur vélo 101 (consulté le 5 juin 2018)
  68. (en) « Slik claims stage 5 of Lotto Thüringen Ladies Tour », sur cycling news (consulté le 5 juin 2018)
  69. « Tour de Thuringe — Barnes et Brennauer OK », sur vélo 101 (consulté le 5 juin 2018)
  70. (en) « Lotto Thüringen Ladies Tour: Alice Barnes takes stage 6 win », sur cycling news (consulté le 5 juin 2018)
  71. « Tour de Thuringe — Brennauer résiste à Van Dijk », sur vélo 101 (consulté le 5 juin 2018)
  72. « Résultats et classement final - Poursuite individuelle femmes », sur tissottiming.com (consulté le 7 mars 2018)
  73. « Résultats et classement final - Poursuite par équipes femmes », sur tissottiming.com (consulté le 2 mars 2018)
  74. (en) « World Cup - Results - Cycling - Road 2012 », sur UCI (consulté le 29 septembre 2014)
  75. « Classements Route UCI 2007 - Classement Individuel - Femmes Elite », Union cycliste internationale, (consulté le 12 mai 2013)
  76. « Classements Route UCI 2008 - Classement Individuel - Femmes Elite », Union cycliste internationale, (consulté le 12 mai 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :