Escrime aux Jeux olympiques d'été de 2016

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rio de Janeiro 2016
Description de l'image Fencing pictogram.svg. Description de l'image Logo JO d'été - Rio 2016.svg.
Généralités
Sport Escrime
Édition 28e
Lieu(x) Drapeau : Brésil Rio de Janeiro
Date du 6 au 14 août 2016
Nations 48
Participants 213
Épreuves 10
Site(s) Carioca Arena

Navigation

Épreuves individuelles
Épée hommes femmes
Fleuret hommes femmes
Sabre hommes femmes
Épreuves par équipes
Épée hommes femmes
Fleuret hommes  
Sabre   femmes

Les épreuves d’escrime aux Jeux olympiques d'été de 2016 se déroulent du 6 au à la Carioca Arena de Rio de Janeiro.

Dix épreuves sont programmées, six individuelles et quatre par équipes.

Faits marquants[modifier | modifier le code]

Le Hongrois Áron Szilágyi réalise remporte pour la seconde fois consécutive le titre du sabre masculin. Il est le cinquième sabreur de l'histoire à réussir le doublé olympique en individuel, et le troisième Hongrois après Jenő Fuchs (1908 et 1912) et Rudolf Kárpáti (1956 et 1960)[1].

En remportant le titre, le Coréen Park Sang-Young devient le premier asiatique champion olympique à l'épée.

La Russe Yana Egorian est la seule escrimeuse à remporter deux titres de championne olympique sur cette édition, en sabre individuel et par équipe.


Épreuves[modifier | modifier le code]

En dépit de la pression de la Fédération internationale d'escrime pour élargir le programme à douze épreuves, le roulement des épreuves par équipes est toujours en application. L'épreuve d'épée masculine par équipes remplace celle de sabre, et l'épreuve de sabre féminin par équipes remplace celle du fleuret.

Arme Hommes Femmes Total
Individuel Par équipes Individuel Par équipes
Épée 4
Fleuret 3
Sabre 3
Total 3 2 3 2 10

Calendrier[modifier | modifier le code]

Escrime aux Jeux olympiques de 2016
Août 6 7 8 9 10 11 12 13 14
Pictogramme Escrime 1 1 1 1 2 1 1 1 1
Épée individuelle Femmes Hommes
Fleuret individuel Hommes Femmes
Sabre individuel Femmes Hommes
Épée par équipes Femmes Hommes
Fleuret par équipes Hommes
Sabre par équipes Femmes
       Jour de finale

Qualifications[modifier | modifier le code]

À l'issue des différentes épreuves de qualifications, quarante-sept nations ont qualifié au moins un représentant dans les dix épreuves d'escrime de ces Jeux. Quatre autres nations avaient qualifié un représentant qui a soit déclaré forfait, soit été écarté de la sélection par son comité national olympique. La Russie est la seule nation à être parvenue à qualifier le maximum de seize représentants, devant la France (quinze). Cinq autres pays ont réussi à qualifier dix escrimeurs ou plus : ce sont la Corée du Sud, les États-Unis, l'Italie (quatorze), la Chine et l'Ukraine (onze). Le Brésil, à la faveur de son statut de pays hôte, sera représenté par treize escrimeurs, dont huit nommés directement par le Comité olympique brésilien.

Exceptionnellement, ce sont 213 escrimeurs qui prendront part aux Jeux, à la suite de l'invitation de la Saoudienne Lubna al-Omair dans l'épreuve du fleuret féminin.

Résultats[modifier | modifier le code]

Podiums masculins[modifier | modifier le code]

Épreuves Or Argent Bronze
Épée individuelle
résultats détaillés
Drapeau : Corée du Sud Park Sang-young (KOR) Drapeau : Hongrie Géza Imre (HUN) Drapeau : France Gauthier Grumier (FRA)
Épée par équipes
résultats détaillés
Drapeau : France France
Yannick Borel
Daniel Jérent
Gauthier Grumier
Jean-Michel Lucenay
Drapeau : Italie Italie
Enrico Garozzo
Marco Fichera
Paolo Pizzo
Andrea Santarelli
Drapeau : Hongrie Hongrie
Gábor Boczkó
Géza Imre
András Rédli
Péter Somfai
Fleuret individuel
résultats détaillés
Drapeau : Italie Daniele Garozzo (ITA) Drapeau : États-Unis Alexander Massialas (USA) Drapeau : Russie Timur Safin (RUS)
Fleuret par équipes
résultats détaillés
Drapeau : Russie Russie
Timur Safin
Artur Akhmatkhuzin
Aleksey Cheremisinov
Drapeau : France France
Erwann Le Péchoux
Jérémy Cadot
Enzo Lefort
Jean-Paul Tony Helissey
Drapeau : États-Unis États-Unis
Miles Chamley-Watson
Race Imboden
Alexander Massialas
Gerek Meinhardt
Sabre individuel
résultats détaillés
Drapeau : Hongrie Áron Szilágyi (HUN) Drapeau : États-Unis Daryl Homer (USA) Drapeau : Corée du Sud Kim Jung-hwan (KOR)

Podiums féminins[modifier | modifier le code]

Épreuves Or Argent Bronze
Épée individuelle
résultats détaillés
Drapeau : Hongrie Emese Szász (HUN) Drapeau : Italie Rossella Fiamingo (ITA) Drapeau : République populaire de Chine Sun Yiwen (CHN)
Épée par équipes
résultats détaillés
Drapeau : Roumanie Roumanie
Loredana Dinu
Simona Gherman
Simona Pop
Ana Maria Popescu
Drapeau : République populaire de Chine Chine
Hao Jialu
Sun Yiwen
Sun Yujie
Xu Anqi
Drapeau : Russie Russie
Olga Kochneva
Violetta Kolobova
Tatiana Logunova
Lyubov Shutova
Fleuret individuel
résultats détaillés
Drapeau : Russie Inna Deriglazova (RUS) Drapeau : Italie Elisa Di Francisca (ITA) Drapeau : Tunisie Inès Boubakri (TUN)
Sabre individuel
résultats détaillés
Drapeau : Russie Yana Egorian (RUS) Drapeau : Russie Sofia Velikaya (RUS) Drapeau : Ukraine Olha Kharlan (UKR)
Sabre par équipes
résultats détaillés
Drapeau : Russie Russie
Ekaterina Dyachenko
Yuliya Gavrilova
Yana Egorian
Sofya Velikaya
Drapeau : Ukraine Ukraine
Olha Kharlan
Alina Komashchuk
Olena Kravatska
Olena Voronina
Drapeau : États-Unis États-Unis
Monica Aksamit
Ibtihaj Muhammad
Dagmara Wozniak
Mariel Zagunis

Tableau des médailles[modifier | modifier le code]

Note : Ce tableau reflète le classement au 14 août 2016.

  •      Pays organisateur (Brésil)
Rang Nation Or Argent Bronze Total
1 Drapeau : Russie Russie 4 1 2 7
2 Drapeau : Hongrie Hongrie 2 1 1 4
3 Drapeau : Italie Italie 1 3 0 4
4 Drapeau : France France 1 1 1 3
5 Drapeau : Corée du Sud Corée du Sud 1 0 1 2
6 Drapeau : Roumanie Roumanie 1 0 0 1
7 Drapeau : États-Unis États-Unis 0 2 2 4
8 Drapeau : République populaire de Chine Chine 0 1 1 2
Drapeau : Ukraine Ukraine 0 1 1 2
10 Drapeau : Tunisie Tunisie 0 0 1 1
Total 10 10 10 30

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Aron Szilagyi dans la légende, Inna Deriglazova brise l’hégémonie italienne! », sur olympic.org, (consulté le 2 septembre 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]