Giorgia Bronzini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Giorgia Bronzini
Image illustrative de l'article Giorgia Bronzini
Giorgia Bronzini, Championne du monde sur route 2011
Informations
Nom Giorgia Bronzini
Date de naissance (31 ans)
Pays Italie
Équipe actuelle Wiggle Honda
Équipes professionnelles
2003
2004
2005
2006
2007
2008
2009
2010
2011
2012
2013-
Ausra Gruodis Safi
Safi-Pasta Zara-Manhattan
USC Chirio Forno d'Asolo
A.S. Team FRW
Safi-Pasta Zara-Manhattan
Titanedi-Frezza Acca Due O
Safi
Gauss
Colavita Forno d'Asolo
Diadora-Pasta Zarra-Manhattan
Wiggle Honda
Principales victoires
Jersey rainbow.svg Championne du monde sur route (2010 et 2011)

Giorgia Bronzini (née le à Plaisance, en Émilie-Romagne) est une coureuse cycliste italienne, membre de l'équipe Wiggle Honda.

Pure sprinteuse, elle a remporté le Tour de Nuremberg en 2005, deux championnats du monde sur route en 2010 et 2011, ainsi que cinq étapes du Tour d'Italie. Elle remporte le Tour de Drenthe à deux reprises. Spécialiste de la course aux points sur piste, Giorgia Bronzini est sacrée championne du monde junior de la discipline en 2001, puis championne d'Europe espoirs en 2003. En élite, elle compte un titre de championne du monde de course aux points en 2009, ainsi que trois victoires consécutives en Coupe du monde, de 2009 à 2011, dans la même discipline.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle a un diplôme dans la branche touristique. Elle s'est enrôlée le dans le corps forestier d'État. Elle fait partie de l'équipe de sportifs de haut niveau du corps[1].

Débuts[modifier | modifier le code]

Elle commence la compétition sur route à l'âge de huit ans. Elle pratique également rapidement la piste et le VTT en parallèle. Son premier club est le Gruppo Sportivo Zeppi de sa ville natale où elle court en 1994 et 1995 en catégorie benjamins. En 1996, elle passe au club du Pontenure Zeppi en minimes. L'année suivante, elle devient championne d'Italie sur route minimes avec le club Chirio-Batik. De 1998 à 1999, elle fait partie du club Emanuela et devient championne d'Italie VTT cadette en 1999.

En 2000, elle rejoint le club Hard Rock. L'année suivante, elle devient membre de l'équipe Top Girls Fassa Bortolo. Ses premiers grands succès internationaux sont ses titres de championne d'Europe et du monde sur piste juniors en course aux points. Elle est également sélectionnée pour les championnats du monde sur route à Lisbonne. Elle est quatrième du contre-la-montre et cinquième de la course en ligne.

Premières années professionnelles (2002-2004)[modifier | modifier le code]

En 2002, elle reste à la Fassa Bortolo et devient ainsi directement professionnelle en sortant de la catégorie juniors. Elle gagne le trophée Da Moreno à Cittiglio[2], la coupe Nonna Rosa à Cecina[3] et se classe huitième des championnats d'Italie sur route ainsi que cinquante-septième des championnats du monde à Zolder. Sur piste, elle gagne la médaille d'argent des championnats d'Europe espoirs en course aux points.

En 2003, elle rejoint l'équipe Aušra Gruodis-Safi[4]. Après une septième place au championnat d'Italie, elle participe au Tour d'Italie et finit troisième de la septième étape. Elle est également troisième au GP de Cento et cinquième des championnats d'Europe sur route à Athènes. En septembre, elle remporte sa première victoire de la saison sur la première étape du Tour de Toscane. Elle s'impose encore sur la quatrième et septième étape du même tour. Aux championnats d'Europe sur piste espoirs, elle obtient la médaille de bronze au scratch et le titre en course aux points.

En 2004, elle court pour la Safi-Pasta Zara-Manhattan[5]. En mars, elle finit cinquième du Gran Premio Castilla y León, une épreuve de coupe du monde. En avril, elle gagne le Tour de Drenthe puis trois étapes de l'Eko Tour Dookola Polski en Pologne. Elle est sélectionnée pour les Jeux olympiques et finit trente-septième de la course en ligne. Elle gagne une étape de l'Holland Ladies Tour puis se classe dixième du Rotterdam Tour et dix-huitième du Tour de Nuremberg toutes les deux épreuves de coupe du monde.

Victoires au Giro (2005-2007)[modifier | modifier le code]

En 2005, elle s'engage avec Chirio-Forno d'Asolo[6]. En mars, elle remporte le GP de Brissago. Le mois suivant, elle se classe cinquième du Tour des Flandres. Elle gagne la Berry Classic Cher, le Tour du Frioul puis deux étapes du Tour du Trentin. Elle termine troisième des championnats d'Italie. Au Tour d'Italie, elle gagne la troisième, la septième et la neuvième étapes. Ces succès lui permette de remporter le classement par points. En septembre, elle est treizième du Rotterdam Tour et s'impose au Tour de Nuremberg. C'est sa première victoire en coupe du monde. Elle gagne encore deux étapes au Tour de Toscane et prend la septième place des championnats du monde de Madrid. Elle termine la saison à la quatrième place de la coupe du monde. Sur piste, elle obtient la médaille d'argent en course aux points des championnats d'Europe espoirs.

En 2006, elle rejoint l'équipe AS Team FRW[7]. Elle ne gagne que deux courses dans la saison : une étape du Trophée d'Or et une du Tour de Toscane. Elle prend également deux secondes places au Tour d'Italie. En coupe du monde, elle se classe quatorzième de la Geelong World Cup, deuxième du Grand Prix de Plouay et troisième du Tour de Nuremberg. Elle occupe la neuvième place de la compétition à la fin de la saison.

En 2007, elle retourne chez Safi-Pasta Zara-Manhattan[8]. Elle est deuxième en avril du Trofeo Alfredo Binda-Comune di Cittiglio, première du GP de Dottignies, huitième du Tour de Drenthe, première de la Novilon Euregio Cup et du GP de la libération. Elle gagne deux étapes du Tour de Prince Edward Island. Elle finit troisième du championnat d'Italie. Elle s'impose sur la première étape du Tour d'Italie et sur deux étapes du Trophée d'or. Elle est cinquième à Plouay, deuxième de la journée rose de Nove et gagne la quatrième étape du Tour de Toscane. En septembre, elle obtient la médaille de bronze des championnats du monde de Stuttgart remporté par sa compatriote Marta Bastianelli.

Premiers titres sur piste (2008-2009)[modifier | modifier le code]

En 2008, elle devient membre de l'équipe Titanedi-Frezza-Acca Due O [9], qui est liée à l'équipe Safi-Pasta Zara-Manhattan. Après avoir fait quelques places d'honneur en début de saison, elle gagne deux étapes du Tour de Pologne en mai[10]. Elle est de nouveau troisième du championnat national et gagne deux nouvelles étapes au Tour d'Italie. Elle remporte encore une étape sur la Route de France. Elle gagne les quatre premières étapes du Trophée d'Or féminin. Elle perd le maillot de leader lors de la cinquième étape sur crevaison[11]. Elle s'impose également dans le Championnat de Zurich en Suisse. Elle finit quatorzième du championnat du monde de Varèse. Aux championnats d'Italie sur piste, elle gagne le titre en course aux points et termine deuxième de la poursuite par équipes avec Annalisa Cucinotta et Alessandra D'Ettorre.

Elle est de nouveau chez Safi-Pasta Zara-Titanedi en 2009[12]. En ouverture de saison, elle gagne deux étapes du Tour du Qatar et se classe ainsi deuxième du classement général. En avril, elle obtient des places d'honneur sur les manches de coupe du monde : dix-neuvième au Tour des Flandres puis quatorzième du Tour de Drenthe. Elle gagne pour la deuxième fois le Grand Prix de la libération puis trois étapes du Tour de Prince Edward Island. Après une deuxième place sur une étape de la Grande Boucle, elle se classe, pour la troisième fois de rang, troisième du championnat d'Italie. Elle récolte la médaille de bronze aux Jeux méditerranéens à Pescara remportés par Luisa Tamanini. En juillet, elle est deuxième de deux étapes du Giro puis elle remporte le Grand Prix de Cento. En septembre, elle remporte la deuxième étape du Tour de Toscane. Elle doit abandonner durant les championnats du Monde de Mendrisio. Aux championnats du monde sur piste à Pruszków, elle gagne le titre en course aux points. Toujours dans dans la discipline, elle conserve son titre national et gagne la coupe du monde sur piste. Elle s'impose également au Gran Caracol de Pista en Colombie, une épreuve de trois jours, où elle remporte cinq des neuf courses au programme.

Deux titres de championne du monde sur route consécutifs (2010-2011)[modifier | modifier le code]

En 2010, elle court pour l'équipe Gauss-RDZ-Ormu[13]. En février, elle gagne la deuxième étape et le classement général du Tour du Qatar. En avril, elle est dix-septième du Tour des Flandres et surtout troisième du Tour de Drenthe. Le mois suivant, elle gagne trois courses en huit jours : le Grand Prix GFM Meccanica, la Muri Fermani et le Trophée Alberto Vannucci. Elle finit cinquième du Grand Prix de la Ville de Valladolid, puis obtient deux deuxième et une troisième place dans les étapes du Tour d'Italie. Elle gagne de nouveau le Grand Prix de Cento et deux étape du Tour de Toscane. À Melbourne, elle remporte le championnat du monde sur route en devançant au sprint Marianne Vos et Emma Johansson[14]. Aux championnats d'Italie sur piste, elle gagne la course aux points et finit deuxième du scratch. Elle remporte de nouveau la coupe du monde en course aux points.

Podium des championnats du monde 2011 à Copenhague : Marianne Vos, Giorgia Bronzini et Ina-Yoko Teutenberg

En 2011, elle passe dans l'équipe Forno d'Asolo-Colavita[15]. Elle se classe deuxième dans deux étapes du Tour du Qatar. Elle est troisième du Tour de Drenthe puis remporte une troisième fois de rang le Grand Prix de la libération. C'est sa première victoire avec le maillot arc-en-ciel. Elle s'impose aussi au Grand Prix Cycliste de Gatineau, à la Liberty Classic et dans trois étape du Nature Valley Grand Prix. Elle participe au Tour d'Italie et obtient deux deuxième place et une quatrième dans les différentes étapes. Elle est aussi troisième du Grand Prix de Cento. Le 24 septembre, à Copenhague, elle remporte une nouvelle fois le titre mondial en battant au sprint Marianne Vos, comme l'année précédente, et Ina-Yoko Teutenberg. Sur piste, elle obtient la médaille de bronze aux championnats du monde de course aux points. Aux championnats nationaux, elle est deuxième du scratch. Elle remporte pour la troisième fois consécutive la coupe du monde en course aux points.

Une saison décevante (2012)[modifier | modifier le code]

En 2012, elle rejoint l'équipe Diadora-Pasta Zara[16]. Elle court au Tour du Qatar, mais fait une lourde chute dans la deuxième étape[17], [18]. Elle parvient toutefois à remonter sur le vélo et est septième de la dernière étape[19]. En mars, elle fait deux places d'honneur sur les épreuves de Coupe du monde : quatrième du Tour de Drenthe et douzième du Trofeo Alfredo Binda-Comune di Cittiglio[19]. Elle est quatrième à Padoue et au Grand Prix de la ville de Roulers[19]. Elle prend ensuite le départ du Grand Prix Elsy Jacobs, où elle chute et se luxe l'épaule ce qui l'éloigne des courses durant quelques semaines[20].

En revient en mai aux États-Unis pour l'Exergy Tour, où elle est de nouveau impliquée dans une chute[21]. À la Liberty Classic, elle est troisième derrière Ina-Yoko Teutenberg et Rochelle Gilmore[19]. Elle finit ensuite vingtième du championnat d'Italie. Au Tour d'Italie, elle est troisième de la première étape derrière l'incontournable Marianne Vos et Shelley Olds. Elle est encore deuxième de la cinquième étape, derrière Tiffany Cromwell, puis de nouveau troisième de la septième étape. Elle porte une journée le maillot de la meilleure italienne au classement général[19].

Elle est sélectionnée pour la course en ligne des Jeux olympiques de Londres. Elle est cinquième de la course remportée par Marianne Vos[19]. Elle participe au Trophée d'Or sous le maillot de l'équipe Forno d'Asolo-Colavita et y remporte trois étapes, ses trois premiers succès de la saison[22]. La semaine suivante, elle y ajoute deux étapes du Tour de Toscane[19]. Aux championnats du monde, elle termine vingtième[19].

Sur piste, elle prend la quatrième place de la course aux points du championnat du monde de Melbourne[19]. Elle s'empare une nouvelle fois du titre national dans la discipline[23].

Nombreux succès d'étapes (2013)[modifier | modifier le code]

En 2013, elle s'engage dans l'équipe britannique Wiggle Honda[24]. En janvier, elle participe au Tour du Qatar et est troisième de la troisième étape. Elle termine ensuite onzième du Samyn des Dames, deuxième du Drentse 8 van Dwingeloo, battue par Marianne Vos, puis vint-troisième du Tour de Drenthe[25],[26],[27].

Mi-mars, elle gagne à Padoue[28], mais doit abandonner la semaine d'après durant la Binda[29]. Elle est treizième du Tour des Flandres[30], puis onzième du Grand Prix de Dottignies[31]. Elle est battue par Kirsten Wild à la Ronde van Gelderland[32]. Au Grand Prix Elsy Jacobs, elle s'impose sur la première étape en réglant le sprint du groupe de tête[33]. Dans la dernière étape, elle est deuxième derrière Marianne Vos. Elle est deuxième du classement général final[34]. La semaine suivante, elle remporte Knokke-Heist - Bredene au sprint[35].

En mai, elle se rend en Chine. Elle gagne la deuxième étape du Tour de l'île de Chongming, puis se classe deuxième de l'épreuve de Coupe du monde éponyme, où par la faute d'un signaleur, elle a un moment fait une erreur de parcours[36],[37]. Dans la première étape du Tour de l'île de Zhoushan, elle bat au sprint Elisa Longo Borghini au bout d'une longue échappée à deux. Grâce aux bonifications, elle s'impose au classement général de la course. C'est sa première victoire dans une course à étapes[38],[39].

Elle prend la médaille d'argent des championnats d'Italie remportés par Dalia Muccioli[40]. Au Tour d'Italie, elle remporte la deuxième étape à Pontecagnano Faiano en devançant la malchanceuse Marianne Vos, qui a perdu l'équilibre à cause d'un trou sur la route et a déclipsé[41]. Elle est deuxième de la septième étape, cette fois-ci derrière la Néerlandaise[42].

Après une pause, elle reprend la compétition à la Route de France, où elle réalise l'exploit de remporter les six premières étapes de l'épreuve[43]. Elle ne remporte cependant pas la course, la dernière étape se montrant décisive. Elle y perd du terrain face à Linda Villumsen[44]. Elle est dixième de l'Open de Suède Vårgårda[45]. Elle participe ensuite au Trophée d'Or, où elle prend une deuxième et une troisième place[46],[47]. En septembre, elle gagne la première, troisième et septième étape, ainsi que le classement par points du Tour de l'Ardèche[48]. Au Tour de Toscane, elle gagne la première étape en devançant au sprint Rossella Ratto et Marianne Vos[49]. Dans la quatrième et dernière étape, elle décide comme 59 autres participantes de ne pas prendre le départ pour protester contre le manque de sécurité sur la course[50],[51],[52].

Aux championnats du monde sur piste, elle finit onzième du scratch puis s'adjuge la médaille de bronze en course aux points[53].

2014[modifier | modifier le code]

2015[modifier | modifier le code]

Début mars, au Drentse 8 van Dwingeloo, elle prend la bonne échappée de huit coureuses qui part à l'arrivée sur le petit circuit. Elle devance ensuite ses compagnons d'échappée au sprint[54].

Palmarès sur route[modifier | modifier le code]

Palmarès par années[modifier | modifier le code]

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014
Classement UCI[55] 60e[56] 31e[57] 10e[58] 22e[59] 5e[60] 18e[61] 18e 8e 6e 11e 4e 6e
Coupe du monde - 26e 5e 9e 30e - - 16e 23e 23e 9e 10e

Grands tours[modifier | modifier le code]

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

  • 2005 : 32e, vainqueur des 3e, 6e et 9e étapes. Vainqueur du classement par points[62].
  • 2006 : 51e.
  • 2007 : 60e, vainqueur de la 1re étape.
  • 2008 : 58e.
  • 2009 : 67e.
  • 2010 : 66e.
  • 2011 : 83e.
  • 2012 : Abandon.
  • 2013 : 72e, vainqueur de la 2e étape.
  • 2014 : 59e, vainqueur de la 2e étape.

Palmarès sur piste[modifier | modifier le code]

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

  • 2004
    • 3e du scratch à Moscou
  • 2004-2005
    • 2e de la course aux points à Sydney
  • 2005-2006
    • 1re de la course aux points à Los Angeles
  • 2006-2007
    • 1re de la course aux points à Moscou
    • 2e de la course aux points à Sydney
  • 2007-2008
    • 1re de la course aux points à Sydney
  • 2008-2009
    • Classement général de la course aux points
    • 1re de la course aux points à Cali
    • 2e du scratch à Pékin
    • 3e de la poursuite par équipes à Cali
    • 3e de la course aux points à Pékin
  • 2009-2010
    • Classement général de la course aux points
    • 1re de la course aux points à Melbourne
    • 1re de la course aux points à Cali
    • 3e de la course aux points à Pékin
    • 2e du scratch à Melbourne
    • 2e du scratch à Cali
  • 2010-2011
    • Classement général de la course aux points
    • 1re de la course aux points à Cali

Championnats d'Europe[modifier | modifier le code]

  • Fiorenzuola 2001
  • Büttgen 2002
    • médaille d'argent, Europe Médaillée d'argent de la course aux points espoirs
  • Moscou 2003
    • médaille d'or, Europe Championne d'Europe de la course aux points espoirs
    • médaille de bronze, Europe Médaillée de bronze du scratch espoirs
  • Fiorenzuola 2005
    • médaille d'argent, Europe Médaillée d'argent de la course aux points espoirs

Championnats d'Italie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (it) « BRONZINI Giorgia », sur Grupposportivoforestale.it (consulté le 4 mars 2015)
  2. (it) « Juniores:Il Trofeo Da Moreno – Memorial Ersilio Ferrario è una vera e propria “Piccola Coppa del Mondo” »,‎ (consulté le 4 mars 2015)
  3. (it) « DONNE - Giorgia Bronzini imbattibile anche a Cecina. Baccaille le ha reso la vita dura sino all'ultimo »,‎ (consulté le 4 mars 2015)
  4. (it) « Ausra Gruodis Safi 2003 », sur Sitodelciclismo.net (consulté le 4 mars 2015)
  5. (it) « Safi - Pasta Zara - Manhattan 2004 », sur Sitodelciclismo.net (consulté le 4 mars 2015)
  6. (it) « USC Chirio Forno d'Asolo 2005 », sur Sitodelciclismo.net (consulté le 4 mars 2015)
  7. (it) « A.S. Team FRW 2006 », sur Sitodelciclismo.net (consulté le 4 mars 2015)
  8. (it) « Safi - Pasta Zara - Manhattan 2007 », sur Sitodelciclismo.net (consulté le 4 mars 2015)
  9. (it) « Titanedi - Frezza Acca Due O 2008 », sur Sitodelciclismo.net (consulté le 6 mars 2015)
  10. Alfred North, Tour le cyclisme féminin performances 2008,‎ , p. 106
  11. Michel Lerouge, « Trophée d'Or féminin 2008 », la gazette du cyclisme féminin, no 75,‎ , p. 11
  12. (it) « Safi -Pasta Zara - Titanedi 2009 », sur Sitodelciclismo.net (consulté le 6 mars 2015)
  13. (it) « Gauss Rdz Ormu 2010 », sur Sitodelciclismo.net (consulté le 6 mars 2015)
  14. (it) « Giorgia Bronzini - Piazzamenti nel 2010 », sur Cicloweb.it (consulté le 6 mars 2015)
  15. (it) « Forno d'Asolo - Colavita 2011 », sur Sitodelciclismo.net (consulté le 6 mars 2015)
  16. (it) « Diadora-Pasta Zara 2012 », sur Sitodelciclismo.net (consulté le 6 mars 2015)
  17. (it) « Al Tour of Qatar debutto 2012 della Diadora-Pasta Zara. Occhi puntati sull’iridata Giorgia Bronzini », sur Pastazara.it,‎ (consulté le 6 mars 2015)
  18. (it) « Giorgia Bronzini’s crash on Stage 2, Tour of Qatar », sur Tumblr.com,‎ (consulté le 6 mars 2015)
  19. a, b, c, d, e, f, g, h et i (it) « Giorgia Bronzini - Piazzamenti nel 2012 », sur Cicloweb.it,‎ (consulté le 6 mars 2015)
  20. (it) « Caduta in Lussemburgo, lussazione alla spalla per Giorgia Bronzini », sur Piacenzasera.it (consulté le 6 mars 2015)
  21. (it) « Nessuna frattura per Giorgia Bronzini dopo la caduta all'Exergy Tour », sur Cicloweb.it,‎ (consulté le 6 mars 2015)
  22. (it) « Giorgia Bronzini vincente al Trophéè d'Or in maglia Forno d'Asolo Colavita », sur atnews.it,‎ (consulté le 6 mars 2015)
  23. (it) « Campionati Italiani su Pista - Giorgia Bronzini domina la prova della Corsa a Punti », sur Newsciclismo.com,‎ (consulté le 6 mars 2015)
  24. (it) « Giorgia Bronzini (ITA) Rider Profile », sur Wigglehonda.com (consulté le 6 mars 2015)
  25. (it) « Le Samyn des Dames - Van Dijk batte Olds e Johansson. Longo Borghini 4°, Bronzini 11° », sur Newsciclismo.com,‎ (consulté le 6 mars 2015)
  26. (it) « Giorgia Bronzini cede solo a Marianne Vos nel Drentse 8. A podio anche Johansson, Elena Cecchini 5a », sur Cicloweb.it,‎ (consulté le 6 mars 2015)
  27. (it) « Ronde van Drenthe 2013 », sur Cyclingnews.com,‎ (consulté le 6 mars 2015)
  28. (it) « Giorgia Bronzini, primo centro alla Classica Città di Padova. Precede in volata Worrack e Tagliaferro », sur Cicloweb.it,‎ (consulté le 6 mars 2015)
  29. Modèle:Cita news
  30. (it) « Giro delle Fiandre WE 2013: Vos, altro pezzo da collezione - Vittoria che ancora le mancava. Elisa Longo Borghini quarta », sur Cicloweb.it,‎ (consulté le 6 mars 2015)
  31. (it) « Podio tutto olandese nel GP de Dottignies. Koedooder su Slappendel e Van Paassen. Giorgia Bronzini 11a », sur Cicloweb.it,‎ (consulté le 6 mars 2015)
  32. (it) « Giorgia Bronzini sfiora la vittoria alla Ronde van Gelderland. Kirsten Wild s'impone sulla piacentina, 3a Hosking », sur Cicloweb.it,‎ (consulté le 7 mars 2015)
  33. (it) « Giorgia Bronzini vince la prima tappa dell'Elsy Jacobs. Marianne Vos leader in classifica », sur Cicloweb.it,‎ (consulté le 6 mars 2015)
  34. (it) « Giorgia Bronzini 2a nell'ultima frazione del Festival Elsy Jacobs. Tappa e vittoria finale vanno a Marianne Vos », sur Cicloweb.it,‎ (consulté le 6 mars 2015)
  35. (it) « A Bredene in Belgio arriva la terza vittoria stagionale di Giorgia Bronzini », sur Cicloweb.it,‎ (consulté le 6 mars 2015)
  36. (it) « Giorgia Bronzini vince ancora, sua la 2ª tappa del Chongming Island. Marta Bastianelli 5a », sur Cicloweb.it,‎ (consulté le 6 mars 2015)
  37. (it) « Giorgia Bronzini seconda al tour of Chongming Island », sur Piacenza24,‎ (consulté le 7 mars 2015)
  38. (it) « Giorgia Bronzini batte Elisa Longo Borghini nella prima tappa del Tour of Zhoushan Island », sur Cicloweb.it,‎ (consulté le 6 mars 2015)
  39. (it) « Giorgia Bronzini regina del Tour of Zhoushan Island », sur Bicibg.it,‎ (consulté le 6 mars 2015)
  40. (it) « Ciclismo: Giorgia Bronzini seconda al campionato italiano su strada », sur liberta.it,‎ (consulté le 6 mars 2015)
  41. (it) « Giro Rosa 2013: Vos equilibrista, Giorgia ne approfitta - L'olandese in una buca, Bronzini la batte. Guarischi è 3a », sur Cicloweb.it,‎ (consulté le 6 mars 2015)
  42. (it) « Giro Rosa, Marianne Vos su Giorgia Bronzini a Corbetta. Sono 4 le italiane nella top ten. Mara Abbott resta leader », sur Cicloweb.it,‎ (consulté le 6 mars 2015)
  43. (it) « Route de France: Giorgia Bronzini vince la sesta tappa di fila. Regolate Armitstead e Pieters », sur Cicloweb.it,‎ (consulté le 6 mars 2015)
  44. (it) « Grandissima impresa solitaria di Linda Villumsen: sua la Route de France 2013 », sur Cicloweb.it,‎ (consulté le 6 mars 2015)
  45. (it) « OPEN DE SUÈDE VARGARDA WE 2013 », sur Cicloweb.it (consulté le 6 mars 2015)
  46. (it) « Trophée d'Or: subito a segno Marianne Vos davanti a Giorgia Bronzini », sur Bicibg.it,‎ (consulté le 6 mars 2015)
  47. (it) « Trophée d'Or, 3º posto per Giorgia Bronzini nella semitappa in linea. Fuga vincente della Chulkova, Vos (2a) resta in giallo », sur Cicloweb.it,‎ (consulté le 6 mars 2015)
  48. (it) « Giorgia Bronzini coglie il 16° centro stagionale al Tour de l'Ardèche. Ratto 3a, Cantele 6a, Cauz 10a. Corsa alla Antoshina », sur Cicloweb.it,‎ (consulté le 6 mars 2015)
  49. (it) « Giro Toscana femminile, sprint vincente di Giorgia Bronzini », sur Luccaindiretta.it,‎ (consulté le 6 mars 2015)
  50. Alfred North, Tout le cyclisme féminin performances 2013,‎ , p. 303
  51. (it) « Giro della Toscana, Aude Biannic taglia il traguardo della Lucca Firenze », sur Luccaindiretta.it,‎ (consulté le 6 mars 2015)
  52. (it) « “Poca sicurezza”, metà delle atlete lasciano il Giro Toscana », sur Luccaindiretta.it,‎ (consulté le 6 mars 2015)
  53. (it) « Mondiali su pista, rivincita Bronzini Terza nella corsa a punti », sur Gazzetta.it,‎ (consulté le 6 mars 2015)
  54. (en) « Bronzini wins Drentse 8 », sur cycling news (consulté le 14 mars 2015)
  55. (en) « World Cup - Results - Cycling - Road 2012 », sur UCI (consulté le 22 août 2014)
  56. « Classement Route - Individuel - Femmes élite », Union cycliste internationale,‎ (consulté le 12 mai 2013)
  57. « Classement Route - Individuel - Femmes élite », Union cycliste internationale,‎ (consulté le 12 mai 2013)
  58. « Classements Route UCI 2005 - Classement Individuel - Femmes Elite », Union cycliste internationale,‎ (consulté le 12 mai 2013)
  59. « Classements Route UCI 2006 - Classement Individuel - Femmes Elite », Union cycliste internationale,‎ (consulté le 12 mai 2013)
  60. « Classements Route UCI 2007 - Classement Individuel - Femmes Elite », Union cycliste internationale,‎ (consulté le 12 mai 2013)
  61. « Classements Route UCI 2008 - Classement Individuel - Femmes Elite », Union cycliste internationale,‎ (consulté le 12 mai 2013)
  62. « Giro Rosa », sur cycling fever (consulté le 1 novembre 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :