Rééditions des disques des Beatles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Rééditions des disques des Beatles

Album de The Beatles
Enregistré 1962-1970
Genre rock
Auteur Lennon / McCartney, Harrison, Starkey, autres
Label Parlophone
Apple Records

Cette page énumère toutes les rééditions du catalogue du groupe britannique The Beatles publiées par EMI sous les étiquettes Parlophone ou Apple Records.

Historique[modifier | modifier le code]

Aussitôt la Beatlemania enclenchée et pour les dix années suivantes, les albums des Beatles ont continuellement été disponibles en magasin. En Angleterre surtout, les 45-tours, plus éphémères, disparaissent de la circulation et certaines chansons deviennent plus rares. L'arrivée des albums The Beatles 1962–1966 et 1967-1970 en 1973 ont changés la donne dans la mesure où plusieurs consommateurs ont délaissés les albums originaux pour ces compilations des meilleurs succès et certains des singles se retrouvent enfin sur des 33-tours. À partir de 1977, on voit apparaître sur le marché les premières collections complètes de leurs 33 tours, E.P. et 45 tours regroupés dans des boîtiers. L'évolution de la technologie et le maintien de la popularité de leur musique permettra à Apple Records de rééditer encore et encore le catalogue du groupe. Les fans, anciens et nouveaux, seront toujours au rendez-vous.

Des rééditions ont aussi été publiées dans d'autres pays comme au Japon (The Beatles - The Collection publiée en 1982[1] et The Japan Box en 2014), au Canada et aux États-Unis (The Capitol Albums en 2004 et 2006 ou The U.S. Albums en 2014) quelquefois incorporant plusieurs variantes dans les étiquettes des disques[2] ou leurs pochettes[3].

Formats[modifier | modifier le code]

Durant les années 1960, le format habituel pour publier de la musique était le disque microsillon en vinyle; le 45 tours qui contient deux chansons, une par face, le Extended Play, ou E.P., avec quatre chansons[n 1] et le 33 tours avec habituellement quatorze chansons en Europe (avec une pochette en papier épais) et onze ou douze en Amérique du Nord (avec une pochette cartonnée). Les disques 78 tours étaient encore publiés dans certains pays comme l'Inde[4] ou l'Argentine[5] mais ce format était déjà obsolète. Cette décennie verra l'apparition de lecteurs de ruban magnétique commerciaux. Des bandes de magnétophone sur bobines de tous les albums ont été manufacturées. On retrouvait aussi des cartouches 8-pistes qui pouvaient contenir un album au complet mais avaient le défaut d'avoir à scinder une chanson en deux parties si le minutage l'imposait. Parus en 1966 et commercialisés pour quelques années seulement[6], les PlayTape (en), qui ne contenaient que quatre chansons, ont aussi été mis en marché. Développée au début de la décade par la compagnie Philips, la cassette audio pouvait contenir un album au complet, mais dans un boîtier plus compact, une face sur chaque côté. La qualité du son, mauvaise au début, s'est améliorée d'année en année jusqu'à devenir, en 1983, le seul format sur ruban disponible en magasin[7]. Dans les années 1980, celles-ci étaient en forte demande des consommateurs[8]. Les albums des Beatles ont été publiés dans tous ces différents formats, mais cette page examinera principalement, dans un premier temps, les disques microsillon.

Le disque compact est apparu en 1982 et est devenu rapidement, et pendant près de 30 ans, le format préféré du public. Il sera graduellement remplacé par le téléchargement et le streaming dans les années 2000[9]. Depuis 2010, le disque microsillon 33 tours refait une remontée remarquable et les albums des Beatles, anciens et nouveaux, sont mis en marché en vinyle 180 grammes. En fait, les deux 33 tours les mieux vendus en 2017 ont été Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band avec 72 000 copies et Abbey Road avec 66 000[10]. Leurs CD continuent, eux aussi, d'être manufacturés.

1976 - The Beatles Singles Collection[modifier | modifier le code]

Le 6 mars 1976, Parlophone publia les vingt-deux 45-tours gravés par le groupe en plus de créer un nouveau single, Yesterday / I Should Have Known Better[11]. Ils étaient tous présentés dans une pochette verte de papier avec, à l'endos, une photo du groupe, différente pour chaque unité[11],[12]. Tous ces singles ont atteint le top 100 britannique même que, le 4 avril 1976, ils étaient tous dans la liste en même temps[13]. Vendus séparément, cette collection n'était originellement pas disponible dans un boîtier[11]. À l'automne de l'année suivante, EMI, sous sa filiale « World Record Club (en) », publiera cette collection, en y ajoutant le 45 tours Back in the U.S.S.R. / Twist and Shout (publié la même année pour accompagner la sortie de la compilation Rock 'n' Roll Music), dans un boîtier noir embossé de lettrage doré incluant un texte promotionnel. Des annonces grand format dans les quotidiens britanniques ont été utilisés en plus de circulaires postaux incluant des flexi disc comme moyen de promotion pour les clients du label[14].

The Beatles Collection[modifier | modifier le code]

1978 - The Beatles L.P. Collection[modifier | modifier le code]

Le 2 décembre 1978, EMI publie la collection complète des 33 tours britannique des Beatles[15] dans un boitier bleu avec le titre et les autographes des membres du groupe imprimée de façon à imiter la technique de feuille d'or embossée. La collection incluait un poster avec les portraits de John Kelly tirés de l'album blanc et surtout le disque Rarities qui regroupait les chansons qui n’apparaissait pas sur leurs albums originaux ou sur les compilations des meilleurs succès publiées en 1973. Par exemple la face B Rain est incluse mais pas sa « jumelle » Paperback Writer qu'on retrouve sur The Beatles 1962–1966. Le disque Rarities était originellement un bonus à l'achat du boîtier mais dix mois plus tard, à la demande générale, EMI le rendait disponible à l'unité[16].

Mais pour posséder toutes les chansons du groupe, il fallait en plus se procurer la version américaine de la trame sonore Magical Mystery Tour, augmentée de tous les singles publiées en 1967, qui ne fut commercialisée qu'en 1976 en Angleterre par EMI[17], mais qui n'était curieusement pas incluse dans ce boîtier, et le disque compilation Hey Jude, originellement publié en 1970 en Amérique et ailleurs, qui sera finalement disponible en Angleterre le [18]. Ce disque complétait la collection car il contenait plusieurs autres « singles » inédits sur 33 tours.

Les disques Past Masters, publiés en 1988, rendront caduques les compilations incomplètes qu'étaient Rarities et Hey Jude.

Les compilations The Beatles 1962–1966 et 1967–1970 sont rééditées le 21 août 1978[19] par Capitol et le 20 décembre 1978 par Parlophone/Apple Records[20]. En octobre 1982, 20 Greatest Hits, une compilation des meilleurs succès sur un seul 33-tours, sera publié en deux versions, une en Angleterre et l'autre aux États-Unis, cette dernière commercialisée dans la plupart des autres pays.

1981 - The Beatles E.P. Collection[modifier | modifier le code]

Le 7 décembre 1981, EMI publie, dans le même type de boîtier mais de couleur bleue foncée, les douze maxis originaux en mono, le double Magical Mystery Tour en stéréo en plus d'un disque en bonus[21],[22].

Ce nouveau maxi regroupait des chansons en versions se voulant inédites en Angleterre. On y retrouvait la version stéréo de The Inner Light, la version en vrai stéréo de Baby You're a Rich Man, une version stéréo de She's a Woman avec le décompte de Paul McCartney en intro et This Boy en stéréo même si cette version se trouvait déjà dans le disque compilation Love Songs publié en 1977 par Capitol Records[23]

1982 - The Beatles Singles Collection[modifier | modifier le code]

Le 6 décembre 1982, pour compléter la collection, les singles sont encore une fois publiés par EMI sous sa bannière « World Record (en) », cette fois dans un boîtier de couleur bleue. Comprenant les vingt-quatre singles de la collection de 1977, on y rajoute les deux autres 45 tours publiés depuis, c'est-à dire Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band - With a Little Help from My Friends / A Day in the Life et Beatles Movie Medley / I'm Happy Just to Dance with You[24], ce dernier publié pour accompagner sortie de la compilation Reel Music[25]. Chacun de ces vingt-six disques possède une nouvelle pochette distincte[11]

1982 - The Beatles Mono Collection[modifier | modifier le code]

Les albums mono ont été réédités au courant de l'année mais la demande pour ces éditions a poussé EMI à faire un dernier boitier de cette série. Tous les disques originellement publiés en format mono s'y retrouvent ; Yellow Submarine, Abbey Road et Let It Be sont donc exclus[26],[27],[n 2], [28]. Deux types ont été produits; 1 000 boîtiers numérotés de couleur noire offertes en exportation principalement vers les États-Unis et 2 000 rouges, sans numérotation, pour la vente au Royaume-Uni. On croit que 7 000 autres copies rouges ont été manufacturées lorsque la première impression fut épuisée et vendues de part et d'autre de l'Atlantique. Chaque boîtier était accompagné d'un certificat d'authenticité et cette collection a aujourd'hui une valeur de 1 700 à 1 900$US [n 3] quelle que soit la couleur[28].

The Beatles Ultimate Collection[modifier | modifier le code]

Les albums[modifier | modifier le code]

À partir du début de l'année 1987, les disques des Beatles furent publiés pour la première fois en format CD, numériquement remastérisés par George Martin, les quatre premiers présentés en mono et les autres en stéréo[29]. Voici la séquence de sortie (avec le positionnement dans les palmarès britannique entre parenthèses[30]).

L'engouement initial de cette sortie fit en sorte que les quatre premiers disques ont atteint le « Top 40 » en Angleterre mais à la suite, seulement trois autres rééditions ont atteint cette position.

À l'exception du disque Sgt. Peppers Lonely Hearts Club Band, qui possédait un livret avec suppléments et l'écriture sur le disque lui-même imprimé en encre rouge, l'emballage de ces disques n'était pas élaboré. On ne faisait qu'y reproduire les pochettes originales avec ses notes d'accompagnement quoique dans un format livret[30],[33]. De simples boîtiers de plastique de style « jewel case » étaient utilisés pour ranger les livrets et les disques, ces derniers imprimé d'une façon très sommaire. Apple Records se reprendra de belle façon lors de la prochaine réédition en 2009.

La création des disques Past Masters en deux volumes distincts, publiés le 8 mars 1988, permettait finalement de regrouper toutes les chansons du groupe qui ne se retrouvaient pas sur leurs albums originaux, tels les singles, les deux chansons chantées en allemand ou la version dite « Wildlife » d'Across the Universe[34],[33].

Le 31 octobre 1988, on publie la collection complète en CD des 12 albums originaux, la version américaine de Magical Mystery Tour et les disques Past Masters[32], le tout présenté dans un boîtier en composite de bois dur avec une porte d'accès telle un contrevent sur enrouleur. La collection comprenait aussi un livre de 64 pages. Les disques étaient aussi disponibles en format 33-tours et cassette audio toujours présentés dans un même type de boîtier. Ceux-ci pouvant être achetés vides pour ceux qui avaient déjà les albums en mains[26].

Une autre version, exclusive à la chaîne de distribution HMV, présentait cette même collection en CD mais cette fois dans un boîtier en carton avec charnières métallique et illustrée d'un hologramme de la célèbre batterie « Ludwig Oyster Black Pearl » de Ringo Starr. Cette édition à 10 000 exemplaires incluait un livret de 60 pages, un poster de la batterie et une fiche qui expliquait la façon de bien voir l'image holographique[26].

Les singles[modifier | modifier le code]

Entre le 26 novembre 1988 et le 4 septembre 1989, tous les 45-tours des Beatles sont publiés en version CD 3 pouces. Le boîtier, semblable à la réédition de 1982 mais ne regroupant que les vingt-deux disques originaux, paraît le 6 novembre 1989[11].

Le 12 août 1992, la collection des vingt-deux singles en version cassette audio est mise en marché et le 2 novembre, ces mêmes singles sont remis en vente en format CD 5 pouces avec de nouvelles pochettes tous réunis dans un boîtier noir avec le même logo mais sans les signatures[11].

Les EP[modifier | modifier le code]

Le 15 juin 1992, la collection complète des EP en format CD est publiée. Tous les disques de la publication précédente sont présents y compris le EP inédit et ils sont tous présentés en mono. Le boitier bleu foncé est similaire à la collection de 1981 sauf pour le fac-similé des signatures qui est disparu[21].

Les albums des meilleurs succès[modifier | modifier le code]

Le 20 septembre 1993, les collections The Beatles 1962–1966 et The Beatles 1967–1970 sont, pour la première fois, disponibles en format CD[35]. Chaque compilation sera aussi publiée en format 33 tours, la première en vinyle rouge, l'autre en vinyle bleu[36].

2009 - The Beatles Boxed Sets[modifier | modifier le code]

The Beatles Stereo Boxed Set[modifier | modifier le code]

Le 9 septembre 2009, un clin d'œil au « Number nine, number nine, number nine » du montage sonore de l'« Album blanc », Apple publie, à la suite d'un grand battage publicitaire, la réédition du catalogue complet dans un remixage numérique (utilisant Pro Tools en 24 bit et avec une résolution de 192 kHz en passant par un convertisseur Prism A-D) effectué par les ingénieurs de son d'EMI, Guy Massey, Steve Rooke, Sam Okell avec Paul Hicks et Sean Magee sous la gouverne du coordinateur du projet, Allan Rouse. Un équipement d'époque a été utilisé pour le transfert numérique et un soin a été apporté pour reproduire le plus fidèlement possible les mixages originaux de George Martin et son équipe. Les pochettes cartonnées, qui s'ouvrent en trois parties (à droite se trouve une pochette pour y insérer le disque et à gauche un repli pour le livret), ont été augmentées de nouvelles photos et de livrets reprenant les notes d'accompagnement des albums originaux et incluant des textes supplémentaires écrits par Kevin Howlett, avec Mike Heatley, qui décrivait l'histoire des albums, et, avec Allan Rouse, pour la description des séances d'enregistrements originales[n 4]. Pour les disques doubles, la pochette de l'« Album blanc » est en quatre sections entourée d'une jaquette et le Past Masters en trois sections mais un des disques se loge dans la section centrale. Sur chaque disque est imprimé l'étiquette du label qui publia originellement le disque : Parlophone jusqu'au disque « Sgt. Pepper »[n 5], Apple pour les suivants [n 6] sauf pour Magical Mystery Tour ornant l'étiquette de Capitol.

Les quatre premiers albums sont présentés en stéréo pour la première fois sur CD et les deux volumes de la compilation Past Masters sont maintenant combinées en un seul album double[26], le premier disque arborant l'étiquette Parlophone et le second, celle d'Apple.

Des mini-documentaires vidéo QuickTime sur l'historique de chacun des albums, réalisés par Bob Smeaton, sont rajoutés sur chaque disque, sauf pour Past Masters (avec un DVD en supplément qui les regroupe tous)[33]. Tous les disques sont disponibles individuellement ou dans un boîtier. Celui-ci est noir sur lequel on voit le logo du groupe en blanc sur les quatre faces et la pomme verte d'Apple sur le dessus et la pomme coupée à l'endos. Un aimant plat est utilisé comme fermoir. Le boîtier est recouvert d'une jaquette en carton suivant le même design mais affichant à l'endos l'énumération du contenu comprenant l'illustrations des 14 pochettes.

Tous les albums ont atteint le « Top 100 » britannique le 13 septembre; de « Sgt. Pepper's » à la 6e position à Yellow Submarine à la 89e. Le boitier a lui-même atteint la 24e place[26],[n 7],[37]. Cette réédition a été un succès planétaire; au Japon, les 14 albums ont atteint le top 25 du palmarès, au Canada, des 20 premières positions, 14 ont été tenues par les disques des Beatles. Des chiffres similaires se répètent pour l'Australie, la Corée du Sud, l'Argentine et dans une dizaine de pays d'Europe dont la France, la Belgique et l'Espagne[38].

La clé USB contenant la collection complète du groupe.

La publication de cette collection était accompagnée de la sortie du jeu vidéo The Beatles: Rock Band[39]. De plus, un livre appelé Box of Vision, créé par Jonathan Polk, a été publié séparément pour y insérer les CD et les pochettes et possédait les fac-similés des pochettes originales en format 33 tours de tous les disques de cette collection en plus des compilations A Collection of Beatles Oldies, The Beatles 1962-1966 et 1967-1970, Live At The BBC, Anthology 1, 2 et 3, Yellow Submarine Songtrack et 1. Les disques Let It Be... Naked et Love étaient aussi rajoutés[40].

Une clé USB 16GB, en forme de la pomme du logo d'Apple, a été mise en vente, le 7 décembre de la même année[41], avec toutes les chansons en stéréo remastérisés, format MP3 à 320Kbps, incluant les pochettes en format PDF[42]. Une autre version, cette fois avec les chansons présentées en format FLAC 44.1kHz/24-bit, de meilleure qualité sonore, était aussi disponible[43].

Tous ces disques ont été publiés en version 33 tours, en vinyle 180 grammes, le 12 novembre 2012[44] dans un boîtier accompagné d'un livre à couverture rigide ou disponibles individuellement.

The Beatles in Mono[modifier | modifier le code]

La pochette du disque Mono Masters.

La collection des disques mono a été publiée la même journée que la collection stéréo, cette fois dans un boîtier blanc plus petit fait de deux parties emboîtées. Tous les disques qui ont été publiés originellement en mono sont présents, ce qui exclut Abbey Road et Let It Be. Le disque Yellow Submarine est aussi absent mais les quatre chansons inédites se retrouvent dans la compilation Mono Masters en remplacement des chansons The Ballad of John and Yoko, Old Brown Shoe et Let It Be qui n'ont été publiées qu'en stéréo. Les disques Help! et Rubber Soul possèdent en supplément les mixages stéréo originaux de 1965. Contrairement à la collection stéréo dont les albums se vendent séparément, les disques mono ne se vendent que dans le boîtier. Un livret accompagnateur de 44 pages était inclus[26].

Se voulant originellement comme étant une pièce de collection à tirage limité à 10 000 copies en Angleterre et 50 000 dans le monde, la demande a été telle que des copies supplémentaires ont été manufacturées (dont 3 000 au Royaume-Uni). Le 13 septembre 2009, le boitier a atteint la 57e place du palmarès pour disparaître la semaine suivante[26].

Comme la collection stéréo, une version vinyle 180 grammes de cette réédition a été publiée, cette fois le 8 septembre 2014[45].

Les albums des meilleurs succès[modifier | modifier le code]

Le 18 octobre 2010 en Europe et le jour suivant en Amérique, les collections remastérisées The Beatles 1962–1966 et 1967–1970 sont mises en marché[35]. Originellement publiée le , la collection 1, qui compile toutes les chansons qui ont atteint la première place des palmarès du Royaume-Uni ou des États-Unis a été réédité le 2 septembre 2011 avec les mêmes mixages de 2009.

2010 - Sur iTunes[modifier | modifier le code]

En novembre 2010, tous les disques originaux des Beatles ont été rendu disponibles, en exclusivité pendant 5 ans, sur iTunes[46], y compris les Past Masters. Un film du concert au Washington Coliseum était inclus pour ceux qui téléchargeaient la collection complète. Les compilations The Beatles 1962–1966 et The Beatles 1967-1970 ont, elles aussi, été mises en ligne[47]. Le 14 juin 2011, les trois disques Anthology et une compilation intitulée Anthology Highlights ont été rajouté à ce site de téléchargement de musique[48].

Au fil des ans, quelques albums compilations inédits seront aussi publiés en téléchargement.

2015 - En streaming[modifier | modifier le code]

Le 24 décembre 2015[49], la musique des Beatles a été offerte sur neuf sites[50] de streaming; Spotify, Amazon Prime, Apple Music, Deezer, Google Play, Rhapsody (Napster), Tidal[51], Microsoft Groove[52] et Slacker (en)[n 8],[53]. Tous leurs albums originaux y sont disponibles en plus de The Beatles 1962–1966, The Beatles 1967-1970, Past Masters et 1[47]. Plus de 70 millions d'écoutes ont été effectuées uniquement sur Spotify lors des trois premiers jours[51]. Les trois volumes Anthology ont ensuite été rendus disponible le 4 avril 2016[54] suivi de Love le 18 juin, à l'approche du dixième anniversaire du spectacle. Le disque The Beatles: Live at the Hollywood Bowl a aussi été rendu disponible à partir du 9 septembre 2016[55]. À partir de ce moment, presque toutes les publications futures des disques des Beatles seront disponibles dans ce format; la collection des publications de Noël, The Beatles Christmas Record Box publié le 15 décembre 2017, fait exception[56].

Mixages stéréo modernisés[modifier | modifier le code]

Les disques des Beatles ont été conçus originellement en mono. À cette époque, c'était le format habituel pour écouter la musique populaire; seuls les audiophiles possédaient des chaînes stéréo. De ce fait, le groupe ne se préoccupait pas du mixage stéréo et celui-ci se faisait habituellement par les ingénieurs de son sans leur présence ni leurs directives. Ces versions stéréo, surtout pour les premiers albums, possédaient des séparations du son avec les canaux droits et gauches très prononcées. En 1976, lors de la publication de la compilation Rock 'n' Roll Music aux États-Unis, les chansons furent remixées par George Martin[57] et en 1999, quand on publia la compilation Yellow Submarine Songtrack, il effectua des mixages plus modernes des chansons entendues dans le film. Mais pour les rééditions mono et stéréo de 2009, on se contenta de remastériser et d'améliorer le son mais en gardant le plus possible le mixage d'origine.

En 2015, le fils de Martin, Giles, et l'ingénieur de son Sam Okell, ont eu la tâche de moderniser l'effet stéréo du disque 1 qui sort le 6 novembre augmenté d'une collection de vidéoclips et, le 9 septembre de l'année suivante, de rééditer le disque The Beatles at the Hollywood Bowl. En 2017, pour marquer le cinquantième anniversaire de la sortie du disque Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band, ils réalisent un nouveau mixage stéréo, calqué en grande partie sur le mixage mono original[58]. Le duo récidivera l'année suivante pour remastériser l'« Album blanc »[59].

Dans les versions augmentées des rééditions 1, Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band et The Beatles, des mixages 5.1 Dolby Digital et DTS HD surround ont aussi été offerts.

Pages connexes[modifier | modifier le code]

Discographie des Beatles
The Beatles Box
The U.S. Albums
The Japan Box

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Ce format n'est pas usuel en Amérique du Nord.
  2. Certaines sources indiquent que le disque Yellow Submarine est inclus dans la collection mono et d'autres non.
  3. Chiffres tirés d'un article datant de février 2013.
  4. On rajoute aussi, au disque « Sgt Pepper », une citation de George Martin et le texte de Peter Blake en plus du texte de Mark Lewinsohn, retravaillé pour l'occasion, qui apparaissaient dans la réédition de 1987 en plus d'une introduction écrite par Paul McCartney. On ajoute au livret du disque Yellow Submarine, le texte qui se retrouvait sur la version américaine de cette trame sonore publiée en 1969 et qui vantait les mérites de « l'album blanc ».
  5. L'étiquette du disque Please Please Me possède un design différent des autres.
  6. Avec la pomme coupée pour le disque 2 de « l'album blanc ».
  7. Ces albums atteignent aussi les « charts » en Amérique.
  8. Le site de streaming indien, Saavn, accessible dans 196 pays, a sécurisé les droits des 13 albums studio et des 6 compilations. Ils sont disponibles depuis le 17 juin 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.discogs.com/Beatles-The-Collection/release/2914755
  2. http://www.capitol6000.com/labels.html
  3. http://www.capitol6000.com/variations.html
  4. http://www.beatlesagain.com/barchive/78s.html
  5. http://www.cool78s.com/argentina.html
  6. http://blog.dianaschnuth.com/details/audio/playtape.html
  7. (en) Adam Forrest, « Reference Library: Beatles Cassette Tapes », sur The Internet Beatles Album (consulté le 10 février 2019)
  8. (en)Jude Rogers, « Total rewind: 10 key moments in the life of the cassette », The Observer,‎ (lire en ligne)
  9. (en) Luke Hopewell, « The History Of The Compact Disc », gizmodo,‎ (lire en ligne).
  10. http://ultimateclassicrock.com/beatles-2017-top-vinyl-sales/
  11. a b c d e et f (en) Graham Calkin, « The Beatles Singles Collections », sur JPGR (consulté le 26 décembre 2015)
  12. http://wogew.blogspot.ca/2013/08/the-green-series.html
  13. http://www.jpgr.co.uk/r6013.html
  14. http://www.oocities.org/es/melgarbeatles7/bcbox.html
  15. http://www.discogs.com/Beatles-The-Beatles-Collection/master/59435
  16. http://www.jpgr.co.uk/pslp261.html
  17. Roy Carr, Tony Tyler, The Beatles - An Illustrated Record, 1978, éditions Harmony Books - Rev/Updated. (ISBN 0-517-53366-9)
  18. https://www.beatlesbible.com/1970/02/26/us-lp-hey-jude/
  19. https://www.discogs.com/The-Beatles-1962-1966/release/1251999
  20. https://www.discogs.com/The-Beatles-1962-1966/release/1666015
  21. a et b http://www.jpgr.co.uk/bep14.html
  22. https://www.discogs.com/Beatles-EP-Collection/release/2490285
  23. http://www.jpgr.co.uk/sge1.html
  24. https://www.discogs.com/Beatles-The-Beatles-Singles-Collection/release/3083139
  25. http://www.thebeatlesrarity.com/2015/09/07/beatles-rarity-of-the-week-the-beatles-movie-medley-a-sort-of-forgotten-single/ « Copie archivée » (version du 25 septembre 2015 sur l'Internet Archive)
  26. a b c d e f et g http://www.jpgr.co.uk/boxlp.html
  27. http://www.discogs.com/Beatles-Mono-Collection/master/683556
  28. a et b http://wogew.blogspot.ca/2013/02/the-original-1982-mono-boxed-sets.html
  29. http://www.discogs.com/Beatles-The-Beatles-Box-Set/release/4672819
  30. a et b http://www.currybet.net/cbet_blog/2007/04/it-was-twenty-years-ago-todayt.php
  31. http://pitchfork.com/reviews/albums/13425-stereo-box-in-mono/
  32. a et b http://www.jpgr.co.uk/i_beatleslp_date.html
  33. a b et c http://www.beatlesbible.com/2009/04/07/beatles-remastered-cds-released-090909/
  34. http://www.beatlesbible.com/albums/past-masters/
  35. a et b https://www.beatlesbible.com/albums/1967-1970-blue-album/
  36. http://aboutthebeatles.com/1967-1970
  37. http://bravewords.com/news/the-beatles-dominate-the-billboard-charts-with-reissue-frenzy-rare-video-available
  38. http://www.billboard.com/articles/news/267310/beatles-reissues-dominate-global-sales
  39. http://www.beatlesbible.com/2009/03/05/release-date-beatles-rock-band-announced/
  40. http://www.beatlesbible.com/books/box-of-vision/
  41. http://www.discogs.com/Beatles-The-Beatles-Stereo-USB/release/2042525
  42. http://www.techhive.com/article/181381/beatles_due_soon_on_usb_but_not_from_apple.html
  43. http://www.cnet.com/news/my-best-tech-gift-ever-beatles-catalog-on-a-usb-key/
  44. https://www.rollingstone.com/music/news/inside-the-beatles-vinyl-album-remasters-20121112
  45. http://www.thevinylfactory.com/vinyl-factory-news/the-beatles-to-reissue-catalogue-in-mono-for-14xlp-limited-box-set/
  46. http://www.showbiz411.com/2015/12/24/apple-itunes-exclusivity-deal-with-the-beatles-ends-very-quietly-after-five-years
  47. a et b http://www.examiner.com/article/it-s-a-merry-streaming-christmas-as-beatles-arrive-on-apple-music-spotify-more
  48. http://ultimateclassicrock.com/beatles-anthology-itunes/
  49. https://www.lemonde.fr/economie/article/2015/12/23/les-albums-des-beatles-disponibles-en-streaming_4837374_3234.html
  50. http://www.fastcompany.com/3054996/fast-feed/justin-bieber-is-crushing-the-beatles-on-spotify
  51. a et b http://www.dailymail.co.uk/news/article-3376983/70-million-log-hear-Beatles-just-three-days-band-s-songs-available-streaming-Come-proving-popular-choice.html
  52. http://www.thebeatles.com/sites/st_nick/index.html
  53. http://www.androidcentral.com/beatles-come-india-saavn-scoops-streaming-rights
  54. http://www.nme.com/news/the-beatles/92725
  55. http://www.latimes.com/entertainment/music/la-et-ms-beatles-live-hollywood-bowl-album-20160720-snap-story.html
  56. http://www.thebeatles.com/news/we-are-ringing-holidays-new-global-beatles-releases
  57. http://aboutthebeatles.com/rock-n-roll-music-lp#sthash.ksbiiXIR.dpuf
  58. (en) Tom Landy, « The Beatles' 'Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band: Super Deluxe Edition' Blu-ray Announced », High-Def Digest,‎ (lire en ligne)
  59. Alain Brunet, « Giles Martin au coeur de la réédition du White Album des Beatles », La Presse,‎ (lire en ligne)

Catégorie:Album des Beatles