Astrid Kirchherr

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une photographe image illustrant allemand
Cet article est une ébauche concernant une photographe allemande.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Pour plus d’informations, voyez le projet associé.

Astrid Kirchherr
Defaut 2.svg
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (78 ans)
HambourgVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Signature Astrid Kirchherr.svg

signature

Astrid Kirchherr est une artiste photographe allemande, née le à Hambourg. Elle est connue pour avoir été l'amie des Beatles lorsque ceux-ci ont fait leurs armes à Hambourg au tout début des années 1960, pour avoir pris les premiers clichés célèbres du groupe, et pour avoir été la compagne de Stuart Sutcliffe, brutalement décédé à 21 ans d'une congestion cérébrale en 1962.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1960, Astrid Kirchherr se rend avec son ami Klaus Voormann au club Kaiserkeller à Hambourg, où se produisent les Beatles — la formation d'alors comprenait Pete Best et Stuart Sutcliffe —, elle prend à cette occasion les premières photos professionnelles des Beatles.

Elle tombe amoureuse de Stuart Sutcliffe, le bassiste du groupe à Hambourg. La légende raconte qu'elle « aurait expérimenté » la fameuse coupe de cheveux des Beatles sur lui. Stuart décide de rester à Hambourg avec elle, quitte donc les Beatles en 1961, mais meurt brutalement d'une hémorragie cérébrale un an plus tard[1].

Astrid Kirchherr travaille ensuite comme photographe free-lance avant d'être embauchée par le magazine Stern, afin de faire un reportage sur le tournage du film A Hard Day's Night au cours de l'année 1964. Elle épouse le batteur Gibson Kemp en 1967 et se retire de la vie professionnelle : sa dernière production est la photo de la pochette de l'album Wonderwall Music de George Harrison. Elle vit à Hambourg, et n'a pas d'enfants.

Elle a vendu sa collection de clichés et ses droits artistiques fin 2011 (le montant de la transaction n'a pas été révélé).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. D'après Arne Bellstorf, Baby's black. The story of Astrid Kirchherr & Stuart Sutcliffe, Reproduct Verlag, (lire en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]