Gary Albright

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Albright.
Gary Albright
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Données générales
Nom de naissance
Gary Mitchell Albright
Nationalité
Naissance
Décès
Taille
6 3 (1,91 m)[1]
Poids
352 lb (160 kg)[1]
Catcheur mort
Fédération
Entraîneur
Carrière pro.

Gary Mitchell Albright (né le dans le Rhode Osland et mort le à Hazleton) est un lutteur et un catcheur américain. Il est un excellent lutteur à l'université du Nebraska à Lincoln dans la catégorie des poids lourd et participe à des compétitions internationale ainsi que les sélections américaines pour les Jeux olympiques d'été de 1984. Il devient catcheur en 1988 d'abord au Canada à la Stampede Wrestling. Dans les années 1990, il lutte principalement au Japon à l'Union of Wrestling Forces International (en) puis à la All Japan Pro Wrestling (AJPW). À l'AJPW, il remporte à deux reprises le championnat du monde par équipes AJPW avec Stan Hansen puis Steve Williams. Il meurt le d'une crise cardiaque au cours d'un combat de catch.

Jeunesse et carrière de lutteur[modifier | modifier le code]

Gary Albright grandit à Billings dans le Montana et fait de la lutte au lycée[3]. Il échoue en finale du championnat de l'état du Montana de lutte dans la catégorie des poids lourd avec un total de 55 victoires pour deux défaites en 1979[3]. L'année suivante, il remporte cette compétition[3]. Il participe aux championnat du monde junior de lutte gréco-romaine en 1980 où il échoue en finale face à Heinz-Ullrich Marnette[4].
Ses performances comme lutteur lui permet d'obtenir une bourse sportive à l'université du Nebraska à Lincoln[3]. En 1982, il échoue en finale du Big 8 Tournament après sa défaite face à Steve Williams[5]. Il est le 7e All-American cette année là[6]. Il participe aux championnat panaméricain espoir où il remporte la médaille d'or en lutte gréco-romaine chez les poids lourd[7].

En 1983, il termine 3e du championnat du monde gréco-romaine espoir et est vice champion du monde de lutte libre espoir après sa défaite face à John Tenta[4].

En 1984, il remporte le Big 8 Tournament après sa victoire en finale face à Darryl Peterson (en)et se classe 2e All-American[8],[6]. Il participe aux sélections américaines pour les Jeux olympiques où il se classe 3e en lutte gréco-romaine[3].

Il continue la lutte à l'université et se classe 3e du Big 8 Tournament en 1985 puis est finaliste de ce tournoi en 1986[9],[10]. Il se classe aussi 3e All-American en 1986[6].

Carrière de catcheur[modifier | modifier le code]

Débuts à la Stampede Wrestling (1988-1991)[modifier | modifier le code]

Gary Albright s'entraîne pour devenir catcheur auprès de Billy Robinson (en), Lou Thesz, Danny Hodge et de Bruce Swayze[11]. Il part au Canada lutter à la Stampede Wrestling grâce à un ami proche de Brian Pillman[11]. Là-bas, Ross Hart qui est co-propriétaire de cette fédération constate qu'Albright est un débutant et lui conseille d'utiliser des prises de lutte[11]. Il est un babyface avant de faire un heel-turn et intègre le clan Karachi Vice[11]. Il prend le nom de ring de Vokhan Singh et remporte avec Makhan Singh le championnat international par équipe de la Stampede le après leur victoire face à The British Bulldogs[12]. En fin d'année, le Wrestling Observer Newsletter désigne Albright comme étant le rookie de l'année 1988[13].

Leur règne prend fin le après leur défaite face à Biff Wellington et Chris Benoit[14]. Il quitte cette fédération peu de temps après pour aller d'abord en Afrique du Sud puis aux États-Unis[11].

Union of Wrestling Forces International (1991-1995)[modifier | modifier le code]

All Japan Pro Wrestling (1995-1999)[modifier | modifier le code]

Mort[modifier | modifier le code]

Le , il lutte à Hazleton dans un spectacle de la World Xtreme Wrestling, une petite fédération de catch de Pennsylvanie appartenant à son beau-père, où il affronte Lucifer Grimm[15]. Au cours de son combat, il est victime d'une crise cardiaque après que Grimm lui inflige un Ace Crusher. Grimm qui doit perdre ce combat fait rouler Albright inconscient sur lui pour que l'arbitre fasse le tombé[16]. Après ce match, les autres combats sont annulés et on essaie de réanimer Albright sans succès[16].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il épouse Monica Anoa’i qui est une des fille du catcheur Afa Anoaʻi[17]. Ils ont trois enfants : un fils du nom de Samuel et deux filles qui s'appellent Angelica et Alexandria[15].

Caractéristiques au catch[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

En catch[modifier | modifier le code]

En lutte[modifier | modifier le code]

  • Championnat scolaire de l'état du Montana
    • Médaille d'argent en 1979 dans la catégorie des poids lourd[3]
    • Médaille d'or en 1980 dans la catégorie des poids lourd[3]
  • Championnat du monde junior de lutte
    • Médaille d'argent en lutte gréco-romaine dans la catégorie des poids lourd[4]
  • Big 8 Tournament
    • Médaille d'argent en 1982 dans la catégorie des poids lourd[5]
    • Médaille d'or en 1984 dans la catégorie des poids lourd[8]
    • Médaille de bronze en 1985 dans la catégorie des poids lourd[9]
    • Médaille d'argent en 1986 dans la catégorie des poids lourd[10]
  • Championnat panaméricain espoir de lutte
    • Médaille d'or en 1982 en lutte gréco-romaine dans la catégorie des poids lourd[4]
  • Championnat du monde espoir de lutte
    • Médaille de bronze en 1983 en lutte gréco-romaine dans la catégorie des poids lourd[4]
    • Médaille d'argent en 1983 en lutte libre dans la catégorie des poids lourd[4]
  • National Collegiate Athletic Association

Récompenses des magazines[modifier | modifier le code]

Classement PWI 500 de Gary Albright[21]
Année 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999
Rang 318 en diminution325 Non classé 124 en augmentation74 en diminution102 en augmentation75 en diminution166 en diminution167

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Gary Albright », sur Online World of Wrestling (consulté le 25 février 2019)
  2. a b et c (en) « Gary Albright », sur Cagematch (consulté le 26 février 2019)
  3. a b c d e f et g (en-US) Richie Melby, « #MTTop20 No. 11: Quickness, athleticism led to state, college and international titles for Gary Albright » [archive], sur MontanaSports.com, (consulté le 25 février 2019)
  4. a b c d e et f (de) « Gary Albright », sur www.iat.uni-leipzig.de (consulté le 26 février 2019)
  5. a et b (en) « Big 8 Wrestling Tournament 1982 » [PDF], sur www.wrestlingstats.com (consulté le 26 février 2019)
  6. a b c d e et f (en-US) « Gary Albright », sur nwhof.org (consulté le 26 février 2019)
  7. (de) « Pan American Championship Greco-Roman Espoir 1982-07-17 Cali (COL) », sur www.iat.uni-leipzig.de (consulté le 26 février 2019)
  8. a et b (en-US) « Big 8 Wrestling Tournament 1984 » [PDF], sur www.wrestlingstats.com (consulté le 26 février 2019)
  9. a et b (en-US) « Big 8 Wrestling Tournament 1985 » [PDF], sur www.wrestlingstats.com (consulté le 26 février 2019)
  10. a et b (en-US) « Big 8 Wrestling Tournament 1986 » [PDF], sur www.wrestlingstats.com (consulté le 26 février 2019)
  11. a b c d et e (en-US) Greg Oliver, « Albright's death felt by Stampede », sur cgi.canoe.ca, (consulté le 26 février 2019)
  12. (en) Brian Hoops, « Daily Pro Wrestling History (12/30): ROH Final Battle 2007 » [archive], sur www.f4wonline.com, (consulté le 27 février 2019)
  13. a et b (de) « Observer-Awards des Jahres 1988 », sur genickbruch.com (consulté le 28 février 2019)
  14. (en) Brian Hoops, « Daily Pro Wrestling History (04/08): Larry Zbyszko wins AWA World title » [archive], sur www.f4wonline.com, (consulté le 27 février 2019)
  15. a et b (en-US) Greg Oliver, « More details emerging in Albright's death », sur cgi.canoe.ca, (consulté le 28 février 2019)
  16. a et b (en) Dean Ayass, « 13 Wrestlers Who Died In The Ring : 13. Gary Albright » [archive], sur WhatCulture.com, (consulté le 28 février 2019)
  17. (en-US) Jamie Greer Greer, « The Family Business: The Anoa'i and Harts » [archive], sur Last Word on Pro Wrestling, (consulté le 26 février 2019)
  18. a b c et d (en) Gary Albright sur Wrestlingdata
  19. (en) « World Tag Team Title (All Japan Pro-Wrestling) », sur Wrestling-Titles.com (consulté le 25 février 2019)
  20. (en) « Stampede International Tag Team Title (Alberta & Saskatchewan) », sur Wrestling-Titles.com (consulté le 25 février 2019)
  21. (en) « PWI Ratings for Gary Albright », sur Internet Wrestling Data Base (consulté le 28 février 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]