Jean-Claude Camus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Camus.
Jean-Claude Camus
Nom de naissance Jean-Claude Maxime Valère Camus
Naissance (79 ans)
Bernay (Eure)
Nationalité Française
Pays de résidence Drapeau de la France France
Profession
Distinctions

Jean-Claude Camus, né le à Bernay (Eure), est un producteur de spectacles et directeur de théâtre français. Il dirige le théâtre de la Porte-Saint-Martin depuis 2001 et les théâtres du Petit-Saint-Martin et de la Madeleine depuis 2011.

Carrière[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (février 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Autodidacte, il débute en 1961 comme agent artistique du groupe Les Chats Sauvages qu'il découvre un soir au Golf Drouot, en manageant et organisant leur première tournée d'été. En 1961, il est également manager du groupe de rock Les Vautours avec Vic Laurens (Disques Festival).

Au fil des années, il s'impose dans le métier et produit de nombreux artistes tels que : Sylvie Vartan, Patrick Bruel, Catherine Lara, France Gall, Sheila, Pierre Bachelet, Roch Voisine, Michel Fugain, Lara Fabian, Florent Pagny, Patrick Fiori, Jean-Michel Jarre, Frédéric Lerner, Thomas Fersen, Chimène Badi ou Barbara au Pavillon de Paris et au Zénith pour « Lili passion » avec Gérard Depardieu...

À partir de 1977, il fonde la société Zéro Production, qui organise et coproduit avec Pascal Bernardin (fils d'Alain Bernardin, fondateur du Crazy Horse) et Gilbert Coullier, plusieurs spectacles d’artistes anglo-saxons en France, tels Bob Marley (concert au Bourget en 1980), Prince (Zénith de Paris 1984) ou Madonna (concert au Parc de Sceaux en 1987) Michael Jackson (Parc des Princes 1988), les Rolling Stones (Parc des Princes 1990).

Jean-Claude Camus est surtout connu du grand public pour être le producteur de Michel Sardou et de Johnny Hallyday à partir de 1975. De 1982 à 1990, il coproduit avec Gilbert Coullier, (alors son beau-frère) des concerts sous la bannière Camus-Coullier. À partir de 1990, Jean-Claude Camus continue seul sa collaboration avec Johnny Hallyday, collaboration donc commencée en 1975 qui s'achève officiellement en 2010 après une ultime tournée Tour 66.

Il crée ou produit également de nombreuses comédies musicales. Parmi celles-ci : La Valise en carton, La Légende de Jimmy, Starmania, Peter Pan, Les Mille et une vie d'Ali Baba, Attention mesdames et messieurs... Ainsi que des shows ou des pièces de théâtre avec Mimie Mathy, Annie Girardot, Jean-Paul Belmondo, Line Renaud, Patrick Timsit, Richard Berry, Claude Brasseur entre autres

Depuis 2001, il est le directeur du théâtre de la Porte-Saint-Martin à Paris, qui a accueilli les pièces Ils se sont aimés avec Michèle Laroque et Pierre Palmade, (première pièce présentée sous sa direction), L'Homme en Question avec Michel Sardou et Brigitte Fossey, Sénateur Fox avec Pierre Mondy, Feydeau c'est fou avec Valérie Mairesse et François Morel, Love! Valour! Compasion !, Opening Night avec Marie-Christine Barrault, L'Avare avec Michel Bouquet, L'Emmerdeur de Francis Veber avec Patrick Timsit et Richard Berry, et Le Diner de Cons avec Dany Boon et Arthur.

Depuis 2005, de nombreux artistes ont rejoint son roster, tels Anggun, Amel Bent, Christophe Maé, Shy'm, Grégoire, Inna Modja, Tina Arena, Christophe Willem, Tal, Roland Magdane, Emmanuel Moire, Mauss, Julie d'Aimé, Georges-Alain Jones.

Il fait en 2006 une courte apparition dans son propre rôle, dans le film Jean-Philippe de Laurent Tuel.

En 2007, il se sépare de sa sœur et associée Anne-Marie Camus (née Annette Camus) après plusieurs années de négociation. C'est la fin de Camus & Camus Productions renommée Jean-Claude Camus Productions. Il organise le concert du 14 juillet intitulé Champ'Libre sur le Champ de Mars (Paris). 2007 est une année faste pour la société, avec de nouvelles signatures comme Chimène Badi, Christophe Maé, Christophe Willem.

En janvier 2008, il annonce la vente de sa société Jean-Claude Camus Productions dont il reste président[1], au groupe Warner Music France. Officiellement à la retraite, il préside un temps le conseil de surveillance du groupe, déléguant à Dinh Thien Ngo les fonctions exécutives, ce dernier étant nommé président du directoire juste après la cession au groupe à Warner Music[2].

Suite aux complications après l'opération de Johnny Hallyday le 26 novembre 2009, il met en cause le chirurgien Stéphane Delajoux. Ce dernier porte plainte pour diffamation.

Le 2 septembre 2010, le service de presse de Johnny Hallyday informe que ce dernier met un terme à sa collaboration avec Jean-Claude Camus.

En mars 2011, à son tour Michel Sardou se sépare du producteur et, (comme précédemment Hallyday,) signe avec Gilbert Coullier.

La même année, Jean-Claude Camus rachète le théâtre du Petit-Saint-Martin et le théâtre de la Madeleine.

Jean-Claude Camus Production, également connue sous le nom de Camus Prod est rebaptisée Decibels Production par Warner en 2014. Dinh Thien Ngo est remplacé par Pierre-Alexandre Vertadier à la tête de l'entreprise[3].

En 2014, il produit la chanteuse Lisa Angell, qui représente la France au Concours Eurovision de la chanson 2015[4].

En 2015, il vend ses théâtres à Fimalac.

Jean-Claude Camus publie ses mémoires en octobre 2017. Le livre paru chez Plon relate ses souvenirs aux côtés des stars dont il fut le producteur.

Retiré de ses activités de production de spectacles, Jean-Claude Camus se consacre à la direction de théâtres.

Autres mandats[modifier | modifier le code]

  • Président-directeur général de la SA Music Hall de Paris à l'Olympia (1964)
  • Président du Syndicat national des producteurs et organisateurs de spectacles (1988-1998)
  • Président du Fonds de soutien à la chanson, aux variétés et au jazz (1998-2001), actuel Centre national de la chanson, des variétés et du jazz

Famille[modifier | modifier le code]

Jean-Claude Camus est le père de la réalisatrice et productrice Isabelle Camus, conjointe de Yannick Noah ; le frère d'Anne-Marie (dite Annette) Camus, née le 26 septembre 1952, directrice du Zénith Oméga de Toulon ; l'ancien beau-frère du producteur de spectacles Gilbert Coullier.

Publications[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Décorations[modifier | modifier le code]

Hommages[modifier | modifier le code]


Références[modifier | modifier le code]

  1. Le Figaro Économie du 19 janvier 2008
  2. http://societe.com/societe/jean-claude-camus-productions-328115787.html Réputé être "l'éminence grise" de Jean-Claude Camus depuis plus de 10 ans, Dinh Thien Ngo veille à assurer l'intégration de la société à la Major Warner et la transition du groupe dans un secteur en pleine mutation.
  3. http://electronlibre.info/camus-prod-devient-decibels-production/
  4. « Eurovision : Lisa Angell représentera la France avec "N'oubliez pas" », sur europe1.fr,
  5. Décret du 31 décembre 2006 portant promotion et nomination dans l'ordre national de la Légion d'honneur
  6. Décret du 15 mai 2010 portant promotion et nomination dans l'ordre national du Mérite
  7. Arrêté du 2 septembre 2002 portant nomination ou promotion dans l'ordre des Arts et des Lettres
  8. Arrêté du 15 novembre 1996 portant nomination ou promotion dans l'ordre des Arts et des Lettres
  9. Arrêté du 5 décembre 1990 portant nomination ou promotion dans l'ordre des Arts et des Lettres

Document utilisé pour la rédaction de l’article

Liens externes[modifier | modifier le code]