Roland Magdane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Roland Magdane
Description de cette image, également commentée ci-après

Roland Magdane en 2013.

Nom de naissance Roland Magdanski
Naissance (68 ans)
Grenoble (Isère), France
Nationalité Drapeau : France Française
Profession Humoriste
Chanteur
Acteur
Films notables Les Enfants du Marais
Un crime au Paradis

Roland Magdane, nom de scène de Roland Magdanski, né le à Grenoble (Isère)[1], est un humoriste, chanteur et acteur français d'origine polonaise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation et débuts[modifier | modifier le code]

Après des études de médecine qui s'achèvent sur un échec[réf. souhaitée], Roland Magdanski arrive à Paris en 1967[1]. Il commence sa carrière comme chanteur des rues, brocanteur au marché de Vanves, vendeur de pantalons mais également comme chauffeur du Mime Marceau[1]. Parallèlement à ses activités, il entre au Cours Simon[1], où il suit une formation d'acteur dramatique.

Il participe [Quand ?] sur France Inter au concours « La fine fleur de la chanson française »[1] de Luc Bérimont sous le nom de Roland Godefroy (chanson Lève-toi Guillaume). Sélectionné parmi les quatre finalistes, il s'incline devant Yves Simon et Hervé Cristiani, qui remportent le concours avec la chanson Il est libre Max ![1].

En 1970, il est engagé par Jacques Charron dans la pièce 4 pièces sur jardin, de Pierre Barillet et Grédy, au Théâtre des Bouffes Parisiens, avec Sophie Desmarets et Jean Richard[1]. En 1972, il obtient l'un de ses premiers rôles dans J'ai confiance en la justice de mon pays, une pièce d'Alain Scoff au Théâtre Mouffetard[1]. En 1973, sous la direction d'Annie Noëlle, il interprète un montage de textes de Boris Vian[1].

En 1977, il rejoint le spectacle La Compagnie de Michel Fugain (comédie musicale)[1].

Succès[modifier | modifier le code]

En 1978, Roland Magdane monte pour la première fois sur scène en solo et triomphe avec son premier one man show au café théâtre La cour des miracles[1].

En 1979, il entame une carrière d'humoriste à la télévision française, dans l'équipe de Stéphane Collaro, avec l'émission Le Collaro show (il a compose le générique de l'émission)[1]. Il y reste un an[1].

En 1982, il est l'invité spécial au cinquième anniversaire du festival Juste pour rire à Montréal, avec lequel une émission spéciale d'une heure est diffusée sur réseau de télévision francophone Radio-Canada.

En 1983, il se produit à l'Olympia. Suivent cinq années d'intenses activités avec de nombreux spectacles, émissions de télévision et tournées[1].

Carrière américaine[modifier | modifier le code]

[Quand ?] Roland Magdane frôle la mort lors d'un accident de la route, au volant de sa Ferrari qui finit encastrée sous un camion[1]. Il décide de faire une pause d'un an et part aux États-Unis[1].

En septembre 1986, il passe à Los Angeles une audition au « Comedy Store », un théâtre sur Sunset Boulevard[1]. Il est engagé et se produit pour un show de vingt minutes en anglais ; il y reste un an[1]. Encore aujourd'hui, il est possible de voir son nom inscrit au fronton du Comedy Store, aux côtés des plus grandes stars américaines qui s'y sont produites[1].

En 1989, il participe à Los Angeles à l'émission de variétés Star Search sur NBC animée par Ed McMahon, lors de laquelle il est élu « Meilleur comique étranger »[1]. Puis il rencontre Sonny Grosso, à l'origine du succès mondial du film French Connection avec Gene Hackman. Grosso écrit un nouveau projet de série pour la télévision américaine et choisit Roland Magdane pour interpréter le rôle de René, un flic français dans Two of Diamonds (en) sur CBS en 1988[1].

Il passe neuf ans à tourner aux États-Unis avant de revenir en France.

Retour en France[modifier | modifier le code]

Roland Magdane au festival de Cannes 2005.

En 2005, Roland Magdane, neuf ans après son exil aux États-Unis, revient à Paris avec un album de chansons réalisé avec le musicien Patrick Roffé. Cependant, la sortie de l'album coïncide avec la Guerre d'Irak et passe totalement inaperçue[1].

Il fait son retour sur scène au Théâtre Déjazet à Paris avec son one man show Magdane craque !, produit par Jean-Claude Camus, qui tourne pendant deux ans.

À la télévision, il joue notamment en 1998 dans Le choix d'une mère de Jacques Malaterre et en 1999 dans Une sirène dans la nuit de Luc Bolland. En 2000, Jean Becker lui offre ses plus beaux rôles au cinéma aux côtés de Jacques Villeret dans Les Enfants du Marais, et en 2001 dans Un crime au Paradis[1]. En 2005, il co-écrit avec le réalisateur Laurent Firode son premier scénario pour le téléfilm Comment lui dire. Diffusé en décembre 2006 sur France 2, celui-ci sera vu par 6 millions de téléspectateurs[1].

Le sur M6, il revient dans un rôle inattendu, celui d'animateur de jeux dans l'émission Êtes-vous plus fort qu'un élève de 10 ans ?[1]. Il est préféré à Mac Lesggy, Laurent Boyer et à Stéphane Rotenberg[1]. Mais le jeu est rapidement déprogrammé, faute d'audience[2],[3].

En 2007, pour ses trente ans de carrière, il présente le spectacle Magdane Best Of au Théâtre Déjazet. La même année, il devient le parrain de l'Institut régional du cinéma et de l'audiovisuel Corse (IRCA) présidé par le réalisateur Magà Ettori.

En 2010, il présente son nouveau spectacle, Attention c'est show, au théâtre des Nouveautés à Paris. En 2011, il retrouve les États-Unis en présentant son spectacle au Colony Theatre, un théâtre à Miami[4]. En 2010 et 2011, il fait une tournée de plus de 150 étapes en France, Belgique et en Suisse.

En 2012, il est au théâtre Le Palace à Paris avec son spectacle Attention c'est show et aussi au festival Off d'Avignon au théâtre Le Capitole.

À partir du mois d', il participe à la tournée Les Éternels du Rire qui se produit dans toute la France jusqu'à la mi-décembre.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Roland Magdane habite depuis 2008 en Corse à Ajaccio[5].

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 1972 : La fille qui vendait (45T)
  • 1974 : Sur les boulevards (45T)
  • 1980 : Enregistrement Public (Live)
  • 1980 : Joyeux Noël (45T, Live)
  • 1981 : Les Rois des Fous (45T, Live)
  • 1981 : Enregistrement Public 2 (Live)
  • 1982 : Enregistrement Public 3 (Live)
  • 1982 : J'suis suisse (45T, Live)
  • 1982 : Le repas du célibataire (45T, Live)
  • 1983 : Enregistrement Public 4 (Live)
  • 1983 : Pas l'temps (d'aller voir la mer) (45T)
  • 1984 : Enregistrement Public 5 - De A à Z (Live)
  • 1990 : Jolie l'angoisse / Brother (single)
  • 1990 : Sans restriction (album)
  • 1992 : Rire (Live)

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Animateur à la télévision[modifier | modifier le code]

Spectacles[modifier | modifier le code]

Sketches[modifier | modifier le code]

  • Joyeux Nöel
  • Je Récapépette (Depuis le Bédu)
  • Le Petit Jésus
  • L'épicier
  • La Féminité
  • La Nuit
  • La Réincarnation
  • Les Gens en voiture
  • Les Organes
  • René ('ené)
  • Le Jeu de cartes
  • L'alphabet
  • La Lettre
  • Le Défaut de prononciation
  • La tarte aux pruneaux
  • Journal télévisé
  • Isabelle


Magdane Show (2001)
  • Les Modes d'emploi
  • Le réveil électronique
  • La revue de presse
  • Le Merdier (Inspiré d'un sketch de George Carlin)
  • Les Questions (inspirées de celles de Pierre Légaré)
  • Benoit
  • La Foire
  • Le Bonheur
  • Essayage de pantalon
  • Les Grandes surfaces
  • Le Barbecue
  • Le Dentiste (Inspiré d'un sketch de Bill Cosby, « Bill Cosby Himself »)
  • Le Père Duchesne


Magdane Craque ! (2005)
  • La solitude
  • L'adolescent
  • Le gendre
  • Un miroir et du miel
  • Le régime
  • Au cinéma
  • Le cœur ailleurs
  • Se lever sans bruit
  • Le zoo
  • Le sport
  • En avion
  • Le bus
  • À l'hôtel
  • Les poils
  • La planche à voile
  • La route des vins
  • Le voyage immobile
  • La terrasse
  • La réincarnation

Récompense[modifier | modifier le code]

  • En 1989, Roland Magdane est élu « Meilleur comique étranger » dans l'émission de variétés Star Search sur NBC[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p, q, r, s, t, u, v, w, x, y, z et aa Biographie de Roland Magdane sur Pure People.com (consulté le 19 mars 2017).
  2. « "Êtes-vous plus fort..." déprogrammé », L'Internaute.com, 3 dévembre 2007.
  3. « Roland Magdane : "M6 aurait pu tenir plus longtemps avec ce jeu" », RTL.fr, 5 décembre 2007.
  4. « Le spectacle de Roland Magdane cartonne en France ! », Cinealliance.fr, 30 novembre 2010 (consulté le 16 mars 2017).
  5. « Le beau geste de Roland Magdane pour les soins palliatifs de l'hôpital Eugénie », sur Corse-Matin, (consulté le 8 janvier 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]