Aller au contenu

Jacques Fabbri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jacques Fabbri
Description de cette image, également commentée ci-après
Jacques Fabbri en 1953 (Studio Harcourt)
Nom de naissance Jacques Claude Fabbricotti
Naissance
14e arrondissement de Paris, France
Nationalité Française
Décès (à 72 ans)
Tourgéville (Calvados), France
Profession Acteur, réalisateur

Jacques Fabbri, pseudonyme de Jacques Fabbricotti, est un acteur et réalisateur français, né le dans le 14e arrondissement de Paris et mort le à Tourgéville (Calvados).

Formé après la Libération à l'école des cabarets de la Rive Gauche, il entre en 1947 à l'école du Vieux Colombier. Il y reste deux ans avec, pour professeurs, Henri Rollan, Michel Vitold, Tania Balachova et il en sort en remportant le prix annuel dans Jean III de Sacha Guitry. Ses vrais débuts de comédien, il les fait dans Lucienne et le boucher de Marcel Aymé[1]. Il débute au cinéma dans Les Dieux du Dimanche de René Lucot.

En 1953, il fonde sa propre troupe qui remporte le concours des Jeunes Compagnies. En 1963 et 1964, il dirige la Comédie de Provence à Aix-en-Provence avec Philippe Tiry, l'administrateur de sa compagnie.

En 1965, il met en scène Le Songe d'une nuit d'été à la Comédie-Française et se lance dans le même temps dans la réalisation de son premier film Les Pieds dans le plâtre.

Jacques Fabbri a joué dans de très nombreuses pièces de théâtre et de nombreux films. Il s'est fait connaître à la télévision dans la série télévisée Schulmeister, espion de l'empereur , puis dans l’émission TV Tutti Fabbri diffusée sur la 1re chaîne à partir du dimanche , qui succédait à l’émission Le Luron de Midi.

Tombe de Jacques Fabbri au cimetière de Montmartre (division 24).

Il fut aussi un grand défenseur du jazz surtout traditionnel.

Vie privée

[modifier | modifier le code]

Il a été marié à la comédienne Claudine Collas.

Jacques Fabbri meurt le à Tourgéville à l'âge de 72 ans, et est inhumé au cimetière de Montmartre (24e division) dans une tombe ornée d'un brigadier[2].

Filmographie

[modifier | modifier le code]

Télévision

[modifier | modifier le code]

Réalisateur

[modifier | modifier le code]

Metteur en scène

[modifier | modifier le code]

Publication

[modifier | modifier le code]
  • 1978 : Être saltimbanque, Éditions Robert Laffont

Notes et références

[modifier | modifier le code]
  1. Philippe Rège. Encyclopedia of French Film Directors 11 décembre 2009. Scarecrow Press, (ISBN 978-0-8108-6939-4) page 373
  2. FABBRI Jacques (Jacques Fabricotti : 1925-1997), sur le site Cimetières de France et d'ailleurs
  3. Rémi Fournier Lanzoni. French Cinema: From Its Beginnings to the Present. 31 mars 2004 A&C Black (ISBN 978-0-8264-1600-1) page 339
  4. Accès au document BNF

Liens externes

[modifier | modifier le code]