Fissuromètre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un fissuromètre est un instrument de mesure permettant la surveillance de l'activité des fissures sur les ouvrages de maçonnerie.

Typologie[modifier | modifier le code]

Il existe plusieurs types de fissuromètres :

Témoin
Il s'agit d'un polochon de plâtre posé à cheval sur la fissure, sur sa surface est généralement gravée la date de pose. L'activité de la fissure se voit à la rupture du témoin, cependant il arrive que le plâtre n'ait pas adhéré aux deux côtés de la fissure, auquel cas le témoin est inopérant.
Témoin à lame de verre
C'est un polochon de plâtre dans lequel est pris une lame de verre. Lorsque les nus des bords de la fissure désaffleurent, le verre se casse.
Fissuromètre gradué
Il s'agit d'une coulisse graduée dont chacune des parties est fixée de part et d'autre de la fissure. Ce dispositif permet de lire à plusieurs dates sur les graduations l'ouverture de la fissure et d'en déduire son évolution. Sa résolution minimum est de 0,1 mm.
Extensomètre à billes
Le dispositif consiste à fixer de part et d'autre de la fissure deux billes d'acier inoxydable de 6 mm de diamètre dont on mesure l'écartement à l'aide d'un déformètre manuel. La résolution minimum de l'extensomètre à bille est de 1 µm.
Déformètre électronique
C'est un capteur fixé de part et d'autre de la fissure et qui communique ses mesures à une centrale d'enregistrement. Ce dispositif permet des mesures réparties dans le temps à volonté sans avoir à accéder à la fissure pour chaque mesure.
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :