Chambre à étincelles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La chambre à étincelles est un détecteur de particules dont l'étude et la réalisation ont commencé en 1959.

Une série de feuilles métalliques parallèles est placée dans une enceinte remplie d'un mélange de gaz nobles, néon et hélium en général. Les particules traversent la chambre perpendiculairement aux plaques et ionisent le gaz durant quelques microsecondes. On commande l'application d'un bref champ électrique (5kV/cm de 0,1 s à 1 µs) entre les plaques. Des étincelles éclatent alors aux endroits où passent les particules, le gaz étant devenu momentanément conducteur à ces endroits. On peut alors les photographier et les mesurer afin d'en déduire la nature des particules les ayant induites.

Ces chambres ont été progressivement remplacées par des chambres à dérive qui peuvent enregistrer des événements plus rapprochés dans le temps. Elles ont cependant permis plusieurs découvertes, la plus notable étant celle du tauon.

Des chambres à étincelles ont également été employées en astronomie des rayons gamma. Le tout premier satellite artificiel destiné à l'étude de ces rayonnements énergétiques, SAS-2, était équipé d'une chambre à étincelle.