Tachéomètre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tachéomètre autoréducteur Secretan
Station totale

Le tachéomètre est un appareil servant à mesurer les angles horizontaux et verticaux entre deux cibles, ainsi que la distance de ces cibles. Les mesures prises permettent de caractériser un triangle géodésique, et donc soit d'établir une carte ou un plan, soit de vérifier la cohérence entre un plan et la réalité du terrain.

Un théodolite couplé avec un fil stadimétrique est le type le plus simple de tachéomètre (Tachéomètre Moinot). Cependant, tous les tachéomètres ne sont pas forcément des théodolites : les tachéomètres autoréducteurs ne possèdent pas de cercle de mesure des angles verticaux, remplaçant celui-ci par une échelle des pentes (% de pente).

Bien que le terme « tachéomètre » apparaisse dès le milieu du XIXe siècle[1], il ne s'agissait alors que d'un théodolite équipé d'un stadimètre. Aujourd'hui, on ne peut réellement parler de «tachéomètre» que si l'appareil est capable de mesurer des distances par lui-même.

La mesure des distances se fait grâce à un télémètre à visée infrarouge ou laser intégré dans le tachéomètre. La mesure se fait à l'aide d'un prisme réflecteur tétraédrique donc catoptrique, placé à la verticale du point que l'on souhaite mesurer à l'aide d'une nivelle sphérique. L'utilisation d'un système laser permet aussi d'effectuer une mesure de distance par télémétrie laser, ce qui permet d'utiliser comme cible des endroits inaccessibles.

Le tachéomètre est maintenant baptisé station totale et permet de stocker dans une carte mémoire les mesures effectuées sur le terrain, pour les transférer et les traiter ensuite par ordinateur (aux formats propriétaire DXF, DWG ou autres), grâce à des programmes de DAO ou des tableurs. Aujourd'hui les appareils les plus perfectionnés intègrent une télécommande à liaison hertzienne permettant de travailler seul ; sont aussi disponibles des stations totales intégrant en plus un système GPS.

Le tachéomètre est un appareil fréquemment utilisé en topographie dans toutes les opérations de lever de terrain (lever topographique), dans divers types de travaux dans les domaines des BTP et de l'industrie (notamment l'aéronautique) ainsi qu'en archéologie (relevé des objets en 3 coordonnées absolues).


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cours de Topographie (Ulg, Marcel Dehalu, 1947)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Marques principales[modifier | modifier le code]