Îles Truk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Truk)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Îles Truk
Carte des îles Truk.
Carte des îles Truk.
Géographie
Pays Drapeau des États fédérés de Micronésie États fédérés de Micronésie
Archipel Îles Carolines
Localisation Océan Pacifique
Coordonnées 7° 21′ 47″ N, 151° 45′ 21″ E
Superficie 93,07 km2
Nombre d'îles 98
Point culminant 443 m
Géologie Presqu'atoll
Administration
État Chuuk
Démographie
Population 36 158 hab. (2010)
Densité 388,5 hab./km2
Autres informations
Découverte Préhistoire
Fuseau horaire UTC+10:00

Géolocalisation sur la carte : Micronésie

(Voir situation sur carte : Micronésie)
Îles Truk
Îles Truk
Archipels dans les États fédérés de Micronésie

Les îles Truk sont un groupe d'îles de Chuuk dans le Pacifique à environ 1 000 kilomètres au sud-est de Guam.

Géographie[modifier | modifier le code]

Les îles Truk sont entourées d'un récif corallien qui constitue le lagon de Truk.

Histoire[modifier | modifier le code]

Pendant la Seconde Guerre mondiale, une partie importante de la marine impériale japonaise était basée dans ce lagon, le centre administratif étant situé à Tonoas (sud de Weno). L'endroit était considéré comme la base japonaise la plus importante de toutes celles installées dans le Pacifique. Sur les diverses îles constituant l'archipel, le génie japonais avait construit un ensemble de routes, de bunkers et de petits aérodromes. Il y avait également une base de réparation de sous-marins et une station radar, et ces diverses installations étaient protégées par des défenses côtières et des mortiers. Dans le lagon, on pouvait voir des cuirassés, des porte-avions, des croiseurs, des destroyers, des tankers, des cargos, des navires de lutte anti-sous-marine et des sous-marins.

Après la prise des îles Marshall début février 1944, le 17 février 1944, l'opération Hailstone, exécutée par la marine des États-Unis, fut l'une des plus importantes batailles navales de la guerre dans le Pacifique, au résultat cependant amoindri par l'absence des unités les plus importantes de la marine impériale japonaise, à savoir la Flotte Combinée, qui avaient à ce moment-là quitté Truk et se trouvaient à Palaos. L'opération dura trois jours, deux croiseurs légers (Naka et Katori), trois croiseurs auxiliaires dont un de 20 000 tonnes et quelques destroyers furent coulés. Au total, 60 navires et 296 avions furent expédiés au fond du Lagon. En soi, cependant, l'essentiel n'était pas tant la perte de bâtiments secondaires pour la Marine Impériale mais la destruction de Truk en tant que base opérationnelle. Les combats aériens au-dessus de Truk (février et avril 1944) ne doivent pas être confondus avec le fameux « tir aux dindons des Mariannes » () où près de 400 appareils nippons furent abattus (Bataille de la mer des Philippines). Entre quatre et cinq mille hommes périrent lors du raid américain.

Économie[modifier | modifier le code]

Le tourisme, particulièrement la plongée sous-marine parmi les multiples épaves du lagon, constitue l'une des importantes industries de Chuuk.

Galerie[modifier | modifier le code]