Famille d'Avaugour

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La famille d'Avaugour ou maison d'Avaugour est une branche issue des comtes de Penthièvre et est l'une des plus anciennes baronnies de Bretagne du XIIIe au XVIIIe siècle, siégeant un temps aux États de Bretagne. Le château d'Avaugour se dressait sur un éperon dominant le cours du Trieux à l'extrémité occidentale de Plésidy, dans l'actuelle commune de Saint-Péver (Côtes-d'Armor).

Historique[modifier | modifier le code]

La première famille d'Avaugour[modifier | modifier le code]

La première maison d'Avaugour déclinante, faute d'héritier mâle, disparaît donc dans la première moitié du XIVe siècle, fondue dans la famille des comtes de Penthièvre, dont elle était issue à l'origine. La baronnie d'Avaugour est confisquée aux Penthièvre à la suite du complot dont ils se sont rendus coupables à l'encontre du duc Jean V de Bretagne[3], arrêté en 1420 à Champtoceaux sur ordre de Marguerite de Clisson, comtesse douairière de Penthièvre, qui aspirait au titre de duchesse de Bretagne, et libéré seulement après le siège de Champtoceaux (1420). Les Penthièvre sont convoqués devant le Parlement et les États de Bretagne à Vannes en septembre 1420. Ils font défaut et la sentence définitive du les condamne à la confiscation de tous leurs biens qui sont réunis au domaine ducal.

La seconde maison d'Avaugour[modifier | modifier le code]

Blason de François Ier (de Bretagne) d'Avaugour (1462-1510).

En 1480, une décision du duc de Bretagne François II (le neveu du duc Jean V et le père de la duchesse Anne) est à l'origine de la deuxième maison d'Avaugour, le duc créant en faveur de son fils naturel François la première baronnie de Bretagne qui portera le nom d'Avaugour et qui comprend les châtellenies de Paimpol, Lanvollon et Châtelaudren ; une seconde donation en 1481 y ajoute les seigneuries et châtellenies de La Roche-Derrien, Châteaulin-sur-Trieux et Pontrieux[3]. Les barons d'Avaugour sont également Comtes de Vertus :

Maison de Soubise[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Principauté de Soubise.

Le comté passe ensuite par héritage aux Rohan, Princes de Soubise.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. saint-pever.net.
  2. http://documentation.culture-bretagne.org/fr/contribution/fiche.php?id=203
  3. a et b http://www.saint-pever.net/histoire.htm
  4. Henry Moret, Histoire de la Ville de Saint-Nazaire et de la…, t.I., 1925 ; réédition des Éditions du Régionalisme, 2014, p. 130.
  5. Papiers de Madeleine-Gabrielle Charrette de Montebert, veuve d’Anne de Montmorency, baron de Sérent http://www.archivesnationales.culture.gouv.fr/chan/chan/fonds/EGF/SA/InvSAPDF/T_etat_sommaire/T101_150.pdf
  6. Biographie de Anne-Léon de Montmorency (1772-1785)