Remungol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne doit pas être confondu avec Moustoir-Remungol.
Ne doit pas être confondu avec Rumengol.
Remungol
L'église Sainte-Julitte.
L'église Sainte-Julitte.
Blason de Remungol
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Morbihan
Arrondissement Pontivy
Canton Grand-Champ
Intercommunalité Locminé communauté
Statut Commune déléguée
Maire délégué André Guillemet
Code postal 56500
Code commune 56192
Démographie
Gentilé Remungolais, Remungolaise
Population 955 hab. (2013)
Densité 35 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 56′ 05″ nord, 2° 53′ 52″ ouest
Altitude 80 m (min. : 42 m) (max. : 125 m)
Superficie 26,93 km2
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration Évellys
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Morbihan

Voir sur la carte administrative du Morbihan
City locator 15.svg
Remungol

Géolocalisation sur la carte : Morbihan

Voir sur la carte topographique du Morbihan
City locator 15.svg
Remungol

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Remungol

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Remungol

Remungol [ʁəmœ̃gɔl] est une ancienne commune française située dans le département du Morbihan, en région Bretagne, devenue, le , une commune déléguée de la commune nouvelle d'Évellys.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Remungol est à mettre en relation avec le toponyme Rumengol dans le Finistère Le Patrimoine [1].

Remengol en breton.

Histoire[modifier | modifier le code]

Dépendait autrefois de la paroisse de Pluméliau. Fusionne avec les communes de Naizin et Moustoir-Remungol au sein de la commune nouvelle d'Évellys le .

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 31 décembre 2015 André Guillemet - Retraité de l'agriculture
Les données manquantes sont à compléter.

La création de la commune nouvelle d'Évellys entraîne la création d'une commune déléguée gérée par un maire délégué  :

Liste des maires délégués
Période Identité Étiquette Qualité
1er janvier 2016 en cours André Guillemet
par dérogation du 1er au 5 janvier[2]
confirmé par délibération municipale le 5 janvier[3]
-  
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[5],[Note 1].

En 2013, la commune comptait 955 habitants, en augmentation de 0,53 % par rapport à 2008 (Morbihan : 3,36 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
955 1 000 974 1 144 1 013 1 304 1 083 1 343 1 377
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 308 1 261 1 325 1 230 1 288 1 324 1 411 1 422 1 486
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 511 1 466 1 522 1 512 1 402 1 405 1 302 1 248 1 112
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2013
1 107 1 026 951 949 890 863 925 959 955
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L’église Sainte-Julitte très remaniée, n'offre pas d'unité de style, et la tour carrée et massive du clocher lui donne un air austère. Mais l'intérieur est intéressant : le chœur est très décoré, les vitraux sont de style Art déco et le baptistère demeure très original. Une double statue évoque la sainte patronne de l'église, drapée d'une robe aux plis majestueux, sainte Julitte protège son enfant, le futur saint Cyr.
Article détaillé : Cyr de Tarse.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Remungol (Morbihan).svg

Les armoiries de Remungol se blasonnent ainsi :

De sinople à la fasce cousue d’azur, à la croix brochante, formée de quatre tours de sable maçonnées d’argent, celle du chef couverte ; à l’écu en losange d’or chargé de sainte Julitte d’argent, brochant en cœur sur le tout et accompagné en chef dextre d’un feu au naturel, en chef senestre d’un bouchon de verre d’argent, en pointe dextre d’une corde tortillée d’or et en chef senestre de deux clochers d’argent, essorés de sable, rangés en bande, celui de la pointe brochant sur l’autre.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Des Communes Du Morbihan - Volume 2 - page 494
  2. « Arrêté portant création de la commune nouvelle d’Évellys », sur Préfecture du Morbihan, (consulté le 31 décembre 2015)
  3. « Gérard Corrignan élu maire de la commune nouvelle Évellys », sur Ouest-France, (consulté le 9 janvier 2016)
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 201120122013 .
  8. http://91.121.124.202/fontaine-remungol

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :