Chevillon (Yonne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chevillon.
Chevillon
Image illustrative de l'article Chevillon (Yonne)
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne
Département Yonne
Arrondissement Auxerre
Canton Charny
Intercommunalité CC de l'orée de Puisaye
Maire
Mandat
Florian Bourgeois
2014-2020
Code postal 89120
Code commune 89103
Démographie
Population
municipale
312 hab. (2011)
Densité 24 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 55′ 18″ N 3° 10′ 37″ E / 47.9217, 3.1769 ()47° 55′ 18″ Nord 3° 10′ 37″ Est / 47.9217, 3.1769 ()  
Altitude Min. 152 m – Max. 212 m
Superficie 13,08 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Chevillon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Chevillon

Chevillon est une commune française située dans le département de l'Yonne en région Bourgogne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Villefranche Villefranche Sépeaux Rose des vents
Prunoy N Sépeaux
La Ferté-Loupière
O    Chevillon    E
S
Prunoy Prunoy, Perreux, La Ferté-Loupière La Ferté-Loupière

Histoire[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
         
mars 1977 mars 1989 André Moraisin SE Retraité
mars 1989 mars 2008 Julien Van Hooren SE Retraité
mars 2008 mars 2010 Marie Thérèse Dolveck SE Retraitée
avril 2010 en cours Jean-Pierre Marc[1] SE  ?

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 312 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
435 471 404 509 537 536 539 543 543
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
586 580 592 578 612 553 552 594 504
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
501 483 445 384 361 356 327 327 329
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
317 305 277 243 246 288 312 314 309
2011 - - - - - - - -
312 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Le monument aux morts de Chevillon est un des monuments aux morts pacifistes, il y est inscrit "Guerre à la guerre - Fraternité entre les peuples".

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Patrie des frères Chausson, Gaston (né en 1876) et Jules (né en 1881). Industriels fondateurs des Usines Chausson d'Asnières-sur-Seine qui produisirent des radiateurs pour automobiles, des éléments de carrosserie pour les constructeurs ainsi que la grande série des autocars Chausson qui furent les leaders du marché de l'autocar français de 1947 à 1965.

Environnement[modifier | modifier le code]

La commune inclut trois ZNIEFF :

  • ZNIEFF des étangs, prairies et forêts du Gâtinais sud oriental[4],[5]. L'habitat particulièrement visé par cette ZNIEFF est fait d'eaux douces stagnantes ; les autres habitats inclus dans la zone sont des eaux courantes, des prairies humides et mégaphorbiaies, et des bois ;
  • ZNIEFF de l'étang du Martroi, une zone de 25 ha dans le sud de la commune le long de la D 145 de Charny à La Ferté-Loupière, qui inclut et entoure l'étang du Martroi, et qui s'étend également sur La Ferté-Loupière. L'habitat y est fait d'eaux douces stagnantes[6] ;
  • ZNIEFF de l'étang Neuf[7], de 32 ha autour de l'étang Neuf. On y retrouve les eaux douces stagnantes en habitat déterminant, et des prairies humides et mégaphorbiaies, bois, tourbières et marais.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Conseil général de l’Yonne, Ma Commune, consulté le 15 décembre 2013.
  2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2011
  4. ZNIEFF 260014900 - Étangs, prairies et forêts du Gâtinais sud oriental sur le site de l’INPN et sa carte sur le site de la DIREN.
  5. La ZNIEFF des étangs, prairies et forêts du Gâtinais sud oriental rassemble plusieurs sites de mêmes caractéristiques, et nombre de ces sites s'étendent sur des parties de plusieurs communes. Les communes concernées par cette ZNIEFF sont : Aillant-sur-Tholon, Béon, Charny, Chassy, Chevillon, Cudot, Dracy, La Ferté-Loupière, Grandchamp, Merry-la-Vallée, Les Ormes, Parly, Perreux, Précy-sur-Vrin, Prunoy, Saint-Aubin-Château-Neuf, Saint-Denis-sur-Ouanne, Saint-Martin-sur-Ocre, Saint-Romain-le-Preux, Senan, Sépeaux, Sommecaise, Toucy, Villefranche, Villiers-Saint-Benoît, Villiers-sur-Tholon et Volgré.
  6. ZNIEFF 260014906 - Étang du Martroi sur le site de l’INPN et sa carte sur le site de la DIREN.
  7. ZNIEFF 260014903 - Étang Neuf sur le site de l’INPN et sa carte sur le site de la DIREN.