Expendables 3

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir The Expendables.
Expendables 3
Titre québécois Les Sacrifiés 3
Titre original The Expendables 3
Réalisation Patrick Hughes
Scénario Sylvester Stallone
Creighton Rothenberger
Katrin Benedikt
Acteurs principaux
Sociétés de production Nu Image
Millennium Films
Davis-Films
Ex3 Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre action
Durée 126 minutes
Sortie 2014

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Expendables 3 ou Les Sacrifiés 3 au Québec (The Expendables 3) est un film d'action américain réalisé par Patrick Hughes et sorti en 2014. Il s'agit du troisième opus de la série Expendables

Le film a été présenté hors compétition au 67e Festival de Cannes. La plupart des acteurs étaient présents pour l'occasion[1]. Expendables 3 sort en salles le aux États-Unis et le en France. Il s'agit du premier épisode de la série à ne pas être classé R par la Motion Picture Association of America, mais classé PG-13[2].

Lors de sa sortie en salles, le long-métrage rencontre un accueil défavorable des critiques et a obtenu un succès commercial inférieur aux précédents opus, avec 206,2 millions de dollars de recettes mondiales[3], pour un budget estimé entre 90 à 100 millions de dollars[4],[5].

Résumé[modifier | modifier le code]

Alors qu'ils sont en mission pour la CIA, les Expendables, composés de Barney Ross (Sylvester Stallone), Lee Christmas (Jason Statham) , Gunnar Jensen (Dolph Lundgren) et Toll Road (Randy Couture) attaquent un train blindé et libèrent un prisonnier, "Docteur La Mort" (Wesley Snipes), ancien médecin devenu mercenaire, membre originel des Expendables et expert en armes blanches . Immédiatement, ils partent en Somalie pour une nouvelle mission : arrêter un dangereux trafiquant d'armes du nom de Victor Menz avant qu'il ne vende des bombes à un seigneur de guerre en Somalie. Une fois sur place, l'équipe est rejointe par Hale Caesar (Terry Crews). La mission prend une tournure innatendue : Victor Menz se révèle être Conrad Stonebanks (Mel Gibson), co-fondateur des Expendables, que croyait avoit tué Barney Ross plusieurs années auparavant. Ce dernier fait rater la mission en attaquant frontalement Stonebanks et ses mercenaires. Caesar est grièvement blessé par Stonebanks lors de la fusillade.

Par la suite, les Expendables s'enfuient et retournent en Amérique pour que Ceasar, entre la vie et la mort reçoive des soins. Se sentant responsable du sort de Caesar, Barney décide de dissoudre les Expendables pour éviter que ses frères d'armes subissent le même sort, ou pire. Mais Max Drummer (Harrison Ford), un agent de la CIA et remplaçant de l'agent Chapelle, le pousse tout de même à retrouver Stonebanks et à le ramener à la Cour Pénal Internationale de La Haye pour qu'il y soit jugé. Il décide donc de recruter de jeunes combattants, plus aptes à lutter contre Stonebanks et son armée de mercenaires. Pour cela, il se rend à Las Vegas à la rencontre de Bonaparte (Kelsey Grammer), mercenaire à la retraite et ami de Barney, qui lui présente des jeunes talents des quatre coins de l'Amérique correspondant à ses critères : John Smilee (Kellan Lutz), un ancien Marine pilote de moto, réfractaire à l'autorité, Luna (Ronda Rousey), une videuse musclée de boîte de nuit, Mars (Victor Ortiz), un expert en armes à feu et Thorn (Glen Powell), un expert en nouvelles technologies.

Une fois réunis, Barney et sa nouvelle équipe partent pour la Roumanie en compagnie de Trench Mauser (Arnold Schwarzenegger) sous les yeux de Christmas, Doc, Gunnar et Toll. Une fois arrivés à destination, ils réussissent à capturer Stonebanks, mais celui-ci, porteur d'un GPS, est localisé par ses hommes. Smilee, Luna, Mars et Thorn sont capturés lors de l'attaque, Barney est précipité du haut d'un pont.

Ayant survécu à sa chute et à ses blessures, Barney repart en Amérique avec Mauser pour préparer la risposte. À sa base, il est attendu par Galgo (Antonio Banderas), un ancien membre de l'armée espagnole bavard, qui ne supporte pas la vie civile. Celui-ci supplie Barney de l'engager. Après bien des réticences, il accepte. Mais son ancienne équipe, n'ayant pas dit son dernier mot, réussit à le convaincre de les reprendre et partent en Asmanistan pour libérer les nouvelles recrues. Après avoir réussi à les localiser, ils se rendent compte que Stonebanks les a piégés et qu'ils sont prisonniers d'un bâtiment bourré d'explosif. Thorn réussit à bloquer temporairement le signal du détonateur. Stonebanks décide d'envoyer son armée pour les exterminer. Une bataille épique s'engage alors, où l'ancienne et la nouvelle équipe se battent côte à côte, et où leurs nombres d'adversaires ne cesse d'augmenter.

C'est alors que Max Drummer, accompagné de Mauser et Ying Yang, arrive en renfort par hélicoptère, et sauve de justesse Barney. Stonebanks, furieux que son équipe n'ait pas réussi à se débarrasser des Expendables, se lance personnellement dans la bataille. Il intercepte Barney, au moment où les bombes vont exploser, et l'empêche d'être évacué comme le reste de l'équipe. Un combat s'engage alors, où Barney réussit à tuer Stonebanks. Mais c'est trop tard : le bâtiment explose. il réussit malgré tout à évacuer, en s'accrochant à l'hélicoptère.

De retour en Amérique, toute l'équipe fêtent leur victoire dans un bar. Barney remercie Drummer pour son aide, Ceasar s'est remis de de ses blessures. Christmas, Doc, Gunnar et Toll ont réintégré l'équipe, tandis que Smilee, Luna, Mars, Thorn et Galgo sont définitivement engagés.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

L'équipe du film au festival de Cannes 2014.
Sources et légende  : Version Française (V.F.) sur RS Doublage[8] et AlloDoublage[9]; Version Québécoise (V.Q.) sur Doublage Québec[10]

Production[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

En mars 2012, avant même la sortie de Expendables 2 : Unité spéciale en août 2012, Randy Couture annonce que le tournage du 3e volet est prévu pour l'automne de la même année[11]. Finalement, le projet est repoussé et le tournage ne débute pas avant août 2013.

Casting[modifier | modifier le code]

Dès avril 2012 et les rumeurs d'un 3e volet, le nom de Steven Seagal est évoqué[12]. En août 2012, il est révélé que le producteur Avi Lerner a notamment contacté Clint Eastwood, Wesley Snipes et Harrison Ford, ainsi que Mickey Rourke, absent du 2e film[13]. La présence de Nicolas Cage est confirmée par Sylvester Stallone en novembre 2012[14], mais en juillet 2013 cela semble pourtant compromis[15]. Le 6 aout 2013, Sylvester Stallone confirme via son compte twitter l'absence de Bruce Willis, qui aurait quitté le projet à la suite d'un différend financier[16], mais aussi la présence d'Harrison Ford[17]. Quelques jours plus tard, Antonio Banderas annonce qu'il rejoint l'équipe du film, après avoir joué avec Stallone dans Assassins en 1995[18].

Lors de la Buffy Reunion au Comic Con' de Paris, le 6 juillet 2013, Charisma Carpenter annonce pendant le questions-réponses qu'elle participera bien au troisième volet de la série. Finalement, l'actrice n'est pas présente dans le film.

Lors du début du tournage, alors qu'ils avaient été évoqués, Mickey Rourke, Nicolas Cage, Jackie Chan et Milla Jovovich, sont finalement absents de la distribution[19].

Fin août 2013, Arnold Schwarzenegger via son compte Instagram poste la première photo du tournage où il pose en compagnie du réalisateur, Patrick Hughes et d'Harrison Ford, confirmant ainsi définitivement la participation de ce dernier[20].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage s'est déroulé du [21] au dans les NU Boyana Film Studios dans la banlieue de Sofia en Bulgarie[19].

Sortie[modifier | modifier le code]

Alors que le film doit sortir au cinéma le 15 août aux États-Unis et le 20 août en France, Expendables 3 est mis en ligne dès le 23 juillet 2014 sur les réseaux peer to peer. La version pirate, obtenue à partir d'un DVD screener, a été téléchargée près de 190 000 fois en moins de 24h[22].

L'avant-première française a lieu à Paris, avenue des Champs-Élysées, à l'UGC Normandie, le 7 août 2014. Les producteurs, ainsi que Sylvester Stallone, Jason Statham, Wesley Snipes, Antonio Banderas et Kellan Lutz sont présents pour l'occasion.

Réception critique[modifier | modifier le code]

Expendables 3 rencontre un accueil négatif des critiques professionnels : 33 % des 79 commentaires recensés du site Rotten Tomatoes sont favorables, pour une moyenne de 4,9/10[23], tandis qu'il obtient un score de 35/100 sur le site Metacritic, pour 30 commentaires collectés[24].

Box-office[modifier | modifier le code]

Sylvester Stallone à l'avant-première parisienne du film, en août 2014.

Expendables 3 sort le aux États-Unis, rapportant 875 000 $ au cours de ses séances de fin de nuit le jeudi à partir de 2 200 emplacements, faisant mieux que ses prédécesseurs, Expendables : Unité spéciale et ses 870 000 $ et Expendables 2 : Unité spéciale et ses 865 000 $[25]. Cependant, sa première projection a lieu à 19 heures, alors que les précédents opus étaient projetés à minuit[25]. Pour son premier jour d'exploitation, il démarre à la troisième position avec 5 950 169 $, largement inférieur aux deux premiers épisodes à la même période (13 330 881 $ pour le premier et 10 494 145 $ pour le second)[26], alors que pour son premier week-end à l'affiche, il prend la quatrième place du box-office avec 15 879 645 $ de recettes dans 3 221 salles, pour une moyenne de 4 930 $ par salles[27]. À titre de comparaison, le premier volet avait rapporté 34 825 135 $ de recettes et le second volet, lui, avait totalisé 28 591 370 $[28]. Une des principales raisons à ce mauvais résultat est que le film a fuité sur Internet trois semaines avant sa sortie[29]. Au final, Expendables 3 est resté huit semaines à l'affiche a enregistré 39 322 544 $ de recettes.

Sorti le en France dans 585 salles, Expendables 3 prend la tête du box-office pour son premier jour avec 121 143 entrées, dont 22 457 entrées sur Paris et sa périphérie[30]. Ce résultat est en baisse par rapport aux précédents volets à la même période (168 327 entrées pour le premier en 2010 et 213 099 entrées pour le second deux ans plus tard)[31], tout comme lors de son premier week-end à l'affiche avec 463 162 entrées (612 944 entrées pour le premier et 764 924 entrées pour le second à la même période)[31],[32]. En première semaine, le troisième opus enregistre 590 362 entrées, soit le résultat le plus faible de la série durant cette période, ce qui lui permet toutefois de se positionner en seconde place[31]. En seconde semaine, il enregistre 260 112 spectateurs supplémentaires, perdant ainsi près de 56 % de ses entrées par rapport à la semaine précédente, le faisant descendre à la sixième place du box-office, totalisant ainsi 850 474 entrées [31]. Le long-métrage finit son exploitation en salles au bout de la huitième semaine et enregistre un résultat de 1 063 124 entrées[31].

Pays ou région Box-office Box-office arrêté le… Nombre de semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis, Drapeau du Canada Canada 39 197 040 $ 8[3]
Drapeau de la France France 1 063 124 entrées[32] 8[32]
Monde Monde 206 172 544 $ -

Distinctions[modifier | modifier le code]

Série Expendables[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Expendables (série de films).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Kelsey Grammer est également nommé dans cette catégorie pour ses prestations dans Legends of Oz: Dorothy's Return, Think Like a Man Too et Transformers : L'Âge de l'extinction

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Cannes: Stallone et Schwarzenegger font le show pour The Expendables 3 », sur http://www.20minutes.fr,‎ (consulté le 21 juin 2014).
  2. Kirsten Acuna, « Sylvester Stallone Explains Why 'The Expendables 3' Will Be Rated PG-13 Instead Of R », Business Insider,‎ (consulté le 21 mai 2014)
  3. a et b (en) « Box-office par semaine - USA et Canada », sur Box Office Mojo (consulté le 29 septembre 2014).
  4. a et b (en) Bruce Willis 'wanted $1m a day for Expendables 3' - The Guardian.com
  5. http://www.the-numbers.com/movie/Expendables-3-The#tab=summary
  6. a et b (en) Dates de sortie sur l’Internet Movie Database
  7. http://www.cnc.fr/web/fr/rechercher-une-oeuvre/-/visa/140004
  8. http://www.rsdoublage.com/film-15949-Expendables-3.html
  9. http://www.allodoublage.com/glossaire/definition.php?val=2022_expendables+3
  10. http://www.doublage.qc.ca/p.php?i=162&idmovie=4135
  11. JD, « Un Expendables 3 en chantier ? », sur AlloCiné,‎ (consulté le 25 juillet 2013)
  12. G.M., « Steven Seagal dans Expendables 3 ? », sur AlloCiné,‎ (consulté le 25 juillet 2013)
  13. B.B., « Expendables 3 : du lourd, du très très lourd au casting !? », sur AlloCiné,‎ (consulté le 25 juillet 2013)
  14. Laurent Schenck, « Nicolas Cage confirmé par Stallone dans Expendables 3 », sur AlloCiné,‎ (consulté le 25 juillet 2013)
  15. Clément Cuyer, « Nicolas Cage dans The Expendables 3 : ça sent le roussi ! », sur AlloCiné,‎ (consulté le 25 juillet 2013)
  16. « Un million de dollars par jour : ce que réclamait Bruce Willis pour Expendables 3 ! », sur AlloCiné,‎ (consulté le 10 août 2013)
  17. Yoann Sardet, « Expendables 3 avec Harrison Ford... mais sans Bruce Willis », sur AlloCiné,‎ (consulté le 7 août 2013)
  18. Vincent Garnier, « Expendables 3 : Bruce Willis toujours out, mais un nouveau arrive ! », sur AlloCiné,‎ (consulté le 10 août 2013)
  19. a et b JD, « Synopsis, casting, tournage : les infos définitives sur Expendables 3 ! », sur AlloCiné,‎ (consulté le 21 août 2013)
  20. (en) « Arnold Schwarzenegger - official », sur Instagram,‎ (consulté le 4 avril 2014)
  21. (en) Matt Goldberg, « THE EXPENDABLES 3 Begins Filming; Synopsis Released; Cage, Chan, Rourke, and Jovovich Absent from Cast List », sur Collider.com,‎ (consulté le 21 août 2013)
  22. « Expendables 3 » piraté et disponible sur les réseaux Torrent trois semaines avant sa sortie au cinéma, sur lemonde.fr, Le Monde,‎ (consulté le 27 juillet 2014)
  23. http://www.rottentomatoes.com/m/the_expendables_3/
  24. http://www.metacritic.com/movie/the-expendables-3
  25. a et b http://boxofficemojo.com/news/?id=3891&p=.htm
  26. http://www.forbes.com/sites/scottmendelson/2014/08/16/friday-box-office-turtles-tops-expendables-3-flops/
  27. (en) Box-office US par week-end - Box Office Mojo
  28. (en) Box-office de la franchise Expendables - Box Office Mojo, consulté le 29 septembre 2014
  29. « "Expendables 3" fuite sur internet trois semaines avant sa sortie », sur Huffington Post,‎ (consulté le 29 septembre 2014).
  30. « Box-office premier jour 20 août 2014 », sur JP's Box-Office (consulté le 27 août 2014).
  31. a, b, c, d et e Box-office français de la franchise Expendables - JP's box-office
  32. a, b et c Box-office français Expendables 3 - JP's box-office

Liens externes[modifier | modifier le code]