Terry Crews

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Terry Crews
Description de cette image, également commentée ci-après
Terry Crews au Comic-Con en 2017.
Nom de naissance Terrence Alan Crews
Naissance (53 ans)
Flint, Michigan, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américain
Profession acteur
Films notables Terminator Renaissance
Max la Menace
Expendables (saga)
Deadpool 2
Séries notables Tout le monde déteste Chris
Ma femme, ses enfants et moi
Brooklyn Nine-Nine

Terrence Alan « Terry » Crews est un acteur américain né le à Flint dans le Michigan. Il est surtout connu pour son rôle de Julius Rock dans la série Tout le monde déteste Chris, son personnage de Terry Jeffords dans la série Brooklyn Nine-Nine ainsi que pour son personnage de Hale Caesar dans la saga de films Expendables.

Biographie[modifier | modifier le code]

Terry Crews en 2007.

Avant sa carrière artistique, il était joueur de football américain et évoluait comme defensive end et linebacker. Drafté en 1991 par les Rams de Los Angeles, il joua sept saisons en National Football League avec les Rams, les Chargers de San Diego, les Redskins de Washington et les Eagles de Philadelphie.

En 2012, il participe à l'émission controversée de NBC, Stars Earn Stripes.

Il a déclaré, à la suite de l'affaire Harvey Weinstein, qu'il a lui aussi été victime d'agression sexuelle en 2016[1],[2].

En 2018, Il est apparu dans 2 vidéoclips du groupe Muse, Pressure[3] et Algorithm[4].

Il a été acteur pour des pubs de la marque Crazy Old Spice[Quand ?] qui sont par la suite devenues célèbres sur Internet[5].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il a trois filles, une belle-fille et un fils avec sa femme, Rebecca King.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Clips musicaux[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

En France, Frantz Confiac est la voix française régulière de Terry Crews. Thierry Desroses et Gilles Morvan l'ont doublé à sept et six reprises.

et aussi

Addiction à la pornographie[modifier | modifier le code]

En 2014, Terry Crews publie une autobiographie Manhood: How to Be a Better Man — or Just Live with One[7] dans laquelle il avoue souffrir d'une addiction à la pornographie[8].

En 2016, il publie une petite série de vidéos[9] sur sa page Facebook à ce sujet.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Cet acteur révèle avoir été agressé sexuellement par un ponte de Hollywood », Le Huffington Post,‎ (lire en ligne, consulté le )
  2. (en) « Terry Crews Testifies On Sexual Assault & Survivors' Bill Of Rights », sur Youtube, (consulté le )
  3. « MUSE - Pressure [Official Music Video] » [vidéo], sur YouTube (consulté le ).
  4. « MUSE - Algorithm [Official Music Video] » [vidéo], sur YouTube (consulté le ).
  5. « Terry Crews : Old Spice », sur Know Your Meme (consulté le ).
  6. a b c d et e « Comédiens ayant doublé Terry Crews en France », sur RS Doublage.
  7. (en) Terry Crews, Manhood : How to Be a Better Man-or Just Live with One, Zinc Ink, , 281 p. (ISBN 978-0-8041-7805-1)
  8. (en) Brandon Griggs, « Terry Crews: Porn addiction 'messed up my life' », CNN,‎ (lire en ligne, consulté le )
  9. Terry Crews, « Dirty Little Secret - Part 1 », (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :