Enes Kanter

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kanter (homonymie).
Enes Kanter Portail du basket-ball
Beverley Kanter.JPG
Enes Kanter (à droite) en défense sur Patrick Beverley
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau de la Turquie Turquie
Naissance (24 ans)
Zurich, Suisse
Taille 2,11 m (6 11)
Poids 113 kg (249 lb)
Situation en club
Club actuel Drapeau : États-Unis Thunder d'Oklahoma City
Numéro 11
Poste Pivot, Ailier fort
Draft de la NBA
Année 2011
Position 3e
Franchise Jazz de l'Utah
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
2008-2009
2011-2012
2012-2013
2013-2014
2014-2015
2015
2015-2016
Fenerbahçe Ülkerspor
Jazz de l'Utah
Jazz de l'Utah
Jazz de l'Utah
Jazz de l'Utah
Thunder d'Oklahoma City
Thunder d'Oklahoma City
0-
04,6
07,2
12,3
13,8
18,7
12,7
Sélection en équipe nationale **
2011- Drapeau : Turquie Turquie

* Points marqués dans chaque club dans le cadre des compétitions nationales et continentales.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Enes Kanter (né le , à Zurich, Suisse) est un joueur turc de basket-ball. Kanter mesure 2,11 m et joue aux postes d'ailier fort et de pivot. Il évolue avec la franchise du Thunder d'Oklahoma City depuis 2015.

Sa jeunesse[modifier | modifier le code]

Enes Kanter est né en Suisse lorsque son père Mehmet Kanter préparait son doctorat à l'université de Zurich. Après avoir obtenu son doctorat, son père retourne en Turquie en 1993, et Enes ne grandit pas en Suisse. Il débute le basket-ball à Van en Turquie, l'année suivante il rejoint le collège Samanyolu d'Ankara, il reçoit rapidement des offres de clubs turcs. Il accepte une offre de Fenerbahçe pour poursuivre son éducation et son apprentissage du basket-ball à Istanbul. Il a un petit frère Kerem Kanter, 2,06 m, né en 1995 à Bursa, qui a joué au basket-ball dans un lycée de Jacksonville en Floride avant de rejoindre les Phoenix de l'université du Wisconsin à Green Bay.

Ses débuts professionnels (2008-2009)[modifier | modifier le code]

Kanter évolue dans les équipes de jeunes de Fenerbahçe Ülkerspor. Il fait ses débuts avec l'équipe première d'Ulker durant la saison 2008-2009 contre CASA TED Kolejliler le 16 octobre 2008 et fait ses débuts en Euroligue contre l'ALBA Berlin le 30 octobre 2008.

Après avoir été membre de l'équipe nationale turque des 16 ans et mois (championnats d'Europe en 2007 et 2008), il est membre de l'équipe des moins de 18 ans. Dans cette catégorie, il participe au championnat d'Europe 2008 en étant le meilleur rebondeur (moyenne de 14,6 rebonds par match)[1]. Kanter est nommé dans la meilleure équipe du tournoi avec le MVP lituanien Jonas Valančiūnas, le Français Léo Westermann, le Russe Dmitri Koulaguine et le Tchèque Milan Ryska[2]. Il remporte la médaille de bronze aux championnats d'Europe des moins de 18 ans en 2009 (à Metz en France) avec des statistiques impressionnantes (lors du match pour la 3e place contre la Lituanie : 35 points, 19 rebonds et 4 contres après avoir réalisé 32 points et 25 rebonds en demi-finale face à la Serbie). Il est élu MVP de ce championnat en étant comme l'édition précédente le meilleur rebondeur (16,5 rebonds par match)[1].

Son passage au lycée aux États-Unis[modifier | modifier le code]

En 2009-2010, il essaye dans un premier temps de rejoindre Finlay Prep, près de Las Vegas, école qui accueille de nombreux jeunes basketteurs étrangers[3]. Devant le refus d'autres équipes de l'affronter en raison de son passé en Europe[4] - il a joué aux côtés de professionnels - il effectue une année en lycée aux États-Unis, dans le lycée Stoneridge Preparatory de Simi Valley sous les ordres de l'entraîneur Derryck Thornton. Il participe à des tournois pour lycéens. Kanter marque 30 points et prend 20 rebonds régulièrement durant ses matches de lycée.

Saison 2010-2011 : une année blanche.[modifier | modifier le code]

Début 2010, il annonce qu'il va rejoindre l'équipe des Wildcats du Kentucky, après avoir donné son accord à l'université de Washington. Kanter affirme vouloir travailler avec l'entraîneur John Calipari.

En avril 2010, il participe au Nike Hoop Summit. Il inscrit 34 points et prends 13 rebonds battant ainsi le record de Dirk Nowitzki de 1998[4]. En Europe, Kanter est considéré comme l'un des meilleurs joueurs de son âge. Avec cette performance, il impressionne l'ensemble des recruteurs américains et gagne son duel contre Jared Sullinger qui est considéré comme l'un des meilleurs intérieurs évoluant au lycée.

Le 11 novembre de la même année, Enes Kanter est déclaré inéligible par la National Collegiate Athletic Association (NCAA) qui considère qu'il avait le statut de joueur professionnel avec le club de Fenerbahçe Ülkerspor[5]. Vendredi 8 janvier 2011, la NCAA rejette l'appel d'Enes Kanter.

Enes Kanter prépare la draft à Chicago dans le centre d'entraînement Attack Athletics fondé par Tim Grover.

Carrière en NBA[modifier | modifier le code]

Le jeudi 23 juin 2011, il est sélectionné en troisième position par le Jazz de l'Utah[6].

Le 19 février 2015, il est transféré au Thunder d'Oklahoma City, Kendrick Perkins rejoignant le Jazz et Reggie Jackson passant du Thunder aux Pistons de Détroit[7].

Le 9 juillet 2015, il accepte une offre de 70 millions de dollars sur quatre ans de la part des Trail Blazers de Portland[8] mais son équipe actuelle, le Thunder, est décidée à s'aligner sur cette proposition et a 72 heures pour le faire[9]. Le 12 juillet, le Thunder choisit en effet de resigner Kanter pour le contrat proposé par les Trail Blazers[10].

Sélection nationale[modifier | modifier le code]

Kanter est sélectionné avec l'équipe de Turquie pour participer au Championnat d'Europe 2011. Lors de son premier match en compétition officielle, la Turquie bat le Portugal et Kanter marque 14 points et prend 7 rebonds en 21 minutes.

Positions politiques[modifier | modifier le code]

Kanter est connu pour avoir critiqué le président turc Recep Tayyip Erdoğan et pour être un partisan de Fethullah Gülen ce qui lui vaut de recevoir de nombreuses menaces de mort et d'être renié par sa famille[11].

Particularités[modifier | modifier le code]

Après sa carrière de basketteur Enes Kanter souhaite devenir catcheur professionnel. Son catcheur préféré est The Undertaker. Lors de l’événement Big Blue Madness, Kanter est arrivé sur scène lors de la présentation des joueurs avec un chapeau noir, une urne funéraire et sur le thème musical Graveyard Symphony[12].

Records sur une rencontre en NBA[modifier | modifier le code]

Les records personnels d'Enes Kanter, officiellement recensés par la NBA sont les suivants[13] :

Type de statistique Saison régulière Playoffs
Record Adversaire Date Record Adversaire Date
Points 33 @ Trail Blazers de Portland 28 @ Mavericks de Dallas
Paniers marqués 13 Trail Blazers de Portland
@ Trail Blazers de Portland

6 avril 2016
12 @ Mavericks de Dallas 23 avril 2016
Paniers tentés 22 @ Suns de Phoenix
@ Pelicans de La Nouvelle-Orléans

13 @ Mavericks de Dallas 23 avril 2016
Paniers à 3 points réussis 2 @ Hawks d'Atlanta 1 @ Mavericks de Dallas
Paniers à 3 points tentés 4 @ Hawks d'Atlanta 12 novembre 2014 1 3 fois
Lancers francs réussis 11 @ Bucks de Milwaukee
Mavericks de Dallas

8 @ Mavericks de Dallas 21 avril 2016
Lancers francs tentés 12 3 fois 10 @ Mavericks de Dallas 21 avril 2016
Rebonds offensifs 10 @ Suns de Phoenix
Rockets de Houston
1er novembre 2013
6 @ Spurs de San Antonio
Rebonds défensifs 17 Bobcats de Charlotte 9 Mavericks de Dallas
Rebonds totaux 22 Bobcats de Charlotte 1er mars 2013 13 Mavericks de Dallas 16 avril 2016
Passes décisives 5 @ Lakers de Los Angeles 1 3 fois
Interceptions 3 @ Clippers de Los Angeles
Lakers de Los Angeles

1 Mavericks de Dallas
@ Mavericks de Dallas

21 avril 2016
Contres 4 Bucks de Milwaukee
Kings de Sacramento

2 Spurs de San Antonio
Balles perdues 7 @ Nets de Brooklyn 2 @ Spurs de San Antonio
Mavericks de Dallas
2 mai 2012
16 avril 2016
Minutes jouées 44 Bobcats de Charlotte 1er mars 2013 26 @ Mavericks de Dallas 23 avril 2016

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Quatre futures stars », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎ (consulté le 22 mai 2011)
  2. (en) « Valančiūnas named tournament MVP », FIBA Europe,‎ .
  3. « Kanter en high school »,‎ (consulté le 22 mai 2011)
  4. a et b (en) « Enes Kanter a revolutionary case for Kentucky, NCAA », sur sportingnews.com,‎ (consulté le 12 novembre 2010)
  5. (en) « Kentucky's Enes Kanter ruled ineligible », www.espn.com,‎ (consulté le 12 novembre 2010)
  6. « Irving en numéro 1 », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎ (consulté le 24 juin 2011)
  7. Damien Da Silva, « Kendrick Perkins : Cavs, Clippers et Bulls intéressés », sur basketsession.com,‎ .
  8. Christophe Brouet, « Enes Kanter signe une offre maximum des Blazers de 70 millions de dollars », sur basket-infos.com,‎ (consulté le 9 juillet 2015)
  9. Christophe Brouet, « Le Thunder annonce son intention de s’aligner sur l’offre des Blazers pour Enes Kanter », sur basket-infos.com,‎ (consulté le 9 juillet 2015)
  10. Shaï Mamou, « OKC va bien s'aligner pour garder Enes Kanter », sur basketsession.com,‎ (consulté le 13 juillet 2015)
  11. « L'un des meilleurs basketteurs turcs renié par sa famille pour son soutien à Gülen » (consulté le 11 août 2016)
  12. (en) « Prospect Profile: Enes Kanter », www.nba.com,‎
  13. (en) « Enes Kanter : Career Stats and Totals », sur nba.com (consulté le 23 avril 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :