Kendrick Perkins

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kendrick Perkins Portail du basket-ball
Kendrick Perkins.jpg
Fiche d’identité
Nom complet Kendrick Le'Dale Perkins
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (30 ans)
Nederland, Texas
Taille 2,08 m (6 10)
Poids 122.5 kg (270 lb)
Situation en club
Club actuel Drapeau : États-Unis Cavaliers de Cleveland
Numéro 3
Poste Pivot
Carrière universitaire ou amateur
1999-2003 Clifton J. Ozen HS
Draft NBA
Année 2003
Position 27e
Franchise Grizzlies de Memphis
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
2003-2004
2004-2005
2005-2006
2006-2007
2007-2008
2008-2009
2009-2010
2010-2011
2011
2011-2012
2012-2013
2013-2014
2014-2015
2015
Celtics de Boston
Celtics de Boston
Celtics de Boston
Celtics de Boston
Celtics de Boston
Celtics de Boston
Celtics de Boston
Celtics de Boston
Thunder d'Oklahoma City
Thunder d'Oklahoma City
Thunder d'Oklahoma City
Thunder d'Oklahoma City
Thunder d'Oklahoma City
Cavaliers de Cleveland
02,2
02,5
05,2
04,5
06,9
08,5
10,1
07,3
05,1
05,1
04,2
03,4
04,0
03,6

* Points marqués dans chaque club dans le cadre des compétitions nationales et continentales.

Kendrick Perkins (né le à Nederland, Texas au États Unis d'Amérique) est un basketteur professionnel américain, évoluant au poste de pivot dans l'équipe des Cavaliers de Cleveland. Malgré ses moyennes de points relativement faibles, il a su s'imposer en NBA. Il est reconnu comme un spécialiste du trash-talking.

Carrière[modifier | modifier le code]

Carrière au lycée[modifier | modifier le code]

Kendrick Perkins avait démarre sa carrière au lycée, à la Clifton J. Ozen High School à Beaumont dans le Texas. Lors de son année senior, il culmine à 27.5 points, 16.4 rebonds et 7.8 contres par rencontre, en menant son équipe à un record de 33 victoires et une seule défaite. Il décide de demander à Lucas Porier directement à la Draft NBA sans passer par le cursus universitaire.

En 2007, sous le maillot des Celtics

Les débuts NBA avec Boston[modifier | modifier le code]

Drafté en 2003 en 27e position par les Grizzlies de Memphis, il est aussitôt envoyé aux Celtics de Boston avec Marcus Banks contre Troy Bell et Dahntay Jones dans le cadre d'un échange car son niveau était relativement faible. De saison en saison, il évolue dans la hiérarchie de l'équipe de Boston jusqu'à devenir le pivot titulaire, notamment après le départ de Mark Blount au Timberwolves du Minnesota durant la saison 2005-2006. Il participe notamment à la campagne victorieuse de la saison 2007-2008, qui voit les Celtics remporter leur 17e titre. Il est alors membre du cinq de départ des Celtics avec Rajon Rondo (meneur de jeu), Ray Allen (arrière), Paul Pierce (ailier) et Kevin Garnett (ailier fort).

En 2010, Lors de sa deuxième finale jouée avec les Celtics contre les Lakers de Los Angeles, il se blesse au genou droit pendant le 6e match de la série[1]. Les Lakers remportent le titre, et Perkins ne revient à la compétition que le 25 janvier 2011.

Départ vers Oklahoma City[modifier | modifier le code]

Le 24 février 2011, il est envoyé à Thunder d'Oklahoma City en compagnie de son coéquipier Nate Robinson en échange de Jeff Green et Nenad Krstic[2]. Il y devient le pivot titulaire et signe le 1er mars suivant une extension de contratde quatre ans[3]. Lors de la saison 2011-2012, il atteint avec le Thunder les finales NBA pour la 3e fois de sa carrière mais son équipe est battue par le Heat de Miami.

Le 20 février 2014, lors de la réception du Heat de Miami, il se blesse et souffre d’une déchirure à l’aine ce qui l'oblige à se faire opérer et à être écarté des terrains pour une durée de six semaines[4].

Signature à Cleveland[modifier | modifier le code]

En février 2015, il fait partie d'un trade qui envoie le joueur du Jazz de l'Utah Enes Kanter à Oklahoma City, transfère Reggie Jackson du Thunder aux Pistons de Détroit, Perkins rejoignant la franchise de l'Utah[5].

Le 21 février 2015, il négocie un buyout avec les Jazz de l'Utah et s'engage avec les Cavaliers de Cleveland[6]. Il a fait ce choix car LeBron y était et qu'ils avaient les moyens de gagner un titre, les fans très en colère s'acharnent sur lui depuis.

Il cite

"Je m'en contre fiche de mes fans, ils sont tous jaloux car je suis au Cleveland Cavaliers, ils sont très instables"

Records personnels sur une rencontre de NBA[modifier | modifier le code]

Les records personnels de Kendrick Perkins, officiellement recensés par la NBA sont les suivants[7] :

Type statistique Saison régulière Playoffs
Record Adversaire Date Record Adversaire Date
Points en un match 15 @ Bucks de Milwaukee 18 Pistons de Détroit
Paniers marqués en un match 4 8 Pistons de Détroit 28 mai 2008
Paniers tentés en un match 16 @ Bucks de Milwaukee 15 mars 2009 13 Bulls de Chicago
Paniers à 3 points réussis 7
Paniers à 3 points tentés 1 13 fois 1 4 fois
Lancers francs réussis 8 2 fois 6 2 fois
Lancers francs tentés 12 Trail Blazers de Portland 9 @ Cavaliers de Cleveland
Rebonds offensifs 10 Clippers de Los Angeles 7 Bulls de Chicago
Rebonds défensifs 14 2 fois 16 Bulls de Chicago 28 avril 2009
Rebonds totaux 20 Pistons de Détroit 19 Bulls de Chicago 28 avril 2009
Passes décisives 6 3 fois 4 Heat de Miami
Interceptions 3 6 fois 3 4 fois
Contres 7 2 fois 7 Bulls de Chicago 28 avril 2009
Balles perdues 7 Bobcats de Charlotte 6 @ Bulls de Chicago
Minutes jouées 48 Bobcats de Charlotte 1er avril 2009 48 Bulls de Chicago 28 avril 2009

Palmarès[modifier | modifier le code]

En franchise[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fabrice Auclert, « Kendrick Perkins forfait pour le Game 7 et absent plusieurs mois », sur basketusa.com,‎ (consulté le 6 octobre 2012)
  2. Fabrice Auclert, « Kendrick Perkins : « au Thunder pour longtemps » », sur basketusa.com,‎ (consulté le 6 octobre 2012)
  3. (en)« Thunder sign Kendrick Perkins », sur espn.com,‎ 1er mars 2011 (consulté le 6 octobre 2012)
  4. Fabrice Auclert, « OKC perd Kendrick Perkins pour six semaines ! », sur basketusa.com,‎
  5. Damien Da Silva, « Kendrick Perkins : Cavs, Clippers et Bulls intéressés », sur basketsession.com,‎ .
  6. Fabrice Auclert, « Kendrick Perkins a choisi Cleveland », sur basketusa.com,‎
  7. (en) « Kendrick Perkins : Career Stats and Totals », sur nba.com (consulté le 15 mai 2014)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :