Dune (franchise)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Initié par les romans de Frank Herbert, l'univers de Dune est à la base d'une franchise ayant généré un grand nombre d’œuvres dans des domaines très variés.

Évolution de la franchise[modifier | modifier le code]

Les dates importantes dans l’évolution de la franchise de Dune sont :

Littérature[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Cycle de Dune.

La saga romanesque de Dune a débuté avec le roman éponyme en 1965. Le cycle initial écrit par Frank Herbert comporte 6 livres.

Son fils, Brian Herbert, aidé par Kevin J. Anderson, a écrit douze romans constituant la suite de l’œuvre littéraire de son père. Ils se sont basés en partie sur les notes de Frank Herbert.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Au cours des années 1970, diverses tentatives d’adaptations cinématographiques du roman avaient été envisagées[1]. Arthur P. Jacobs, entre autres producteur de la série de films La Planète des singes était candidat à l’adaptation, ainsi que le britannique Patrick McGoohan (acteur principal de la série Le Prisonnier). Arthur P. Jacobs étant décédé en 1973 et Patrick McGoohan abandonnant, ces projets ne verront jamais le jour.

Un projet de production plus abouti a également été initié par le producteur français Michel Seydoux et le réalisateur chilien Alejandro Jodorowsky (ce projet est décrit dans le documentaire Jodorowsky's Dune, diffusé en 2013). Des acteurs majeurs du monde du cinéma et des arts y ont contribué, tels Salvador Dalí (pour le rôle de l’Empereur Padishah Shaddam IV), Orson Welles (le baron Vladimir Harkonnen) ; le dessinateur Jean Giraud, dit Moebius (3 000 dessins préparatoires du story-board), l'illustrateur Christopher Foss (design des vaisseaux spatiaux) ainsi que l'artiste H. R. Giger (le décor de Giedi Prime, le siège de la Maison Harkonnen) pour la conception graphique et Dan O'Bannon pour les effets spéciaux ; les groupes Pink Floyd et Magma pour la musique[2]. Cependant, le projet ne se concrétisera pas pour cause de financement insuffisant, les producteurs américains étant notamment effrayés par la personalité et les ambitions de Jodorowsky pour ce projet (le film étant prévu pour durer au moins 12 heures).

Une grande partie du matériel graphique composé par Moebius et Giger sera recyclée dans d’autres films tels Blade Runner ou Alien.

Vers 1980, le producteur Dino De Laurentiis rachète les droits du roman et commence une adaptation confiée à Ridley Scott, mais une incompatibilité d’humeur avec la production oblige ce dernier à abandonner le projet[réf. nécessaire]. David Lynch prend alors sa place pour la première adaptation ayant été menée à son terme. Le film Dune avec Kyle MacLachlan, Francesca Annis, Jürgen Prochnow et Sting sort sur les grands écrans en 1984.

En novembre 2016, la société de production américaine Legendary Pictures récupère les droits d'adaptation de Dune pour des projets de cinéma. Le premier film, Dune, est une adaptation de la première partie du roman réalisé par Denis Villeneuve, prévu pour sortir en novembre 2020. Cette adaptation est prévue en deux films.

Télévision[modifier | modifier le code]

La chaîne Syfy produit a produit et diffusé 3 adaptations télévisuelles du cycle de Dune, récompensées notamment par l’Emmy Award.

Jeux de société[modifier | modifier le code]

L'univers de Dune a fait l'objet de plusieurs adaptations en jeux de société de différents types.

Plusieurs jeux de plateau ont exploité l’univers de Dune :

Dune a aussi inspiré les créateurs de Jeux de cartes à collectionner :

Enfin, l'univers de Dune a fait l'objet d'une adaptation en jeu de rôle :

  • Dune (2000) : Jeu de rôle officiel publié par Last Unicorn Games.

Jeu vidéo[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Dune (série de jeux vidéo).

À l’instar des nombreux projets d’adaptation visuelle sur grand et petit écran, Dune a été adapté dans le domaine des jeux vidéo.

Bande dessinée[modifier | modifier le code]

Le film Dune de David Lynch a été adapté en bande dessinée par le scénariste Ralph Macchio (en) et le dessinateur Bill Sienkiewicz.

Le récit a été publié aux États-Unis par Marvel Comics, tout d'abord en décembre 1984 dans la collection Marvel Comics Super Special, sous forme de roman graphique[3], puis en trois fascicules parus entre avril et juin 1985[4]. La traduction française est parue sous forme d'album chez Michel Lafon[5].

Musique[modifier | modifier le code]

  • L'album Dune (1979) de Klaus Schulze (musique synthétique), prévu à l'origine pour le film d'Alejandro Jodorowsky.
  • Le cycle de Dune a également inspiré Iron Maiden (groupe de heavy metal créé en décembre 1975) pour la composition de la chanson To Tame a Land (parue sur l'album Piece of Mind en 1983). Le morceau aurait dû s’appeler Dune mais Frank Herbert refusa d'en donner l'autorisation.
  • Bene Gesserit est le nom choisi par un groupe de musique pop underground belge, en hommage à la suite de romans.
  • Bernard Szajner a produit en 1979 un LP Vision of Dune (Pathé/EMI ; réédition CD en 1999 - Spalax) ; il s’agit de musique électronique expérimentale qui emprunte à l’atmosphère sombre de Dune et également certains noms qui servent de titres aux morceaux.
  • Le groupe de heavy metal français Talers consacre son deuxième album, Of Spice and Men (2019), à l'univers de Dune.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Scifi-Universe.com, Jodorowsky's Dune
  2. Alejandro Jodorowsky, Jean Giraud et Christopher Foss, « Dune le film que vous ne verrez jamais », Métal hurlant, no 107,‎ , p. 116 (lire en ligne).
  3. « Marvel Comics Super Special #36: Dune », sur marvel.fandom.com.
  4. « Dune, volume 1 », sur marvel.fandom.com
  5. « Dune (Macchio/Sienkiewicz) », sur Bedetheque.com.com.