Sardar Azmoun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sardar Azmoun
Image illustrative de l’article Sardar Azmoun
Sardar Azmoun lors de la Coupe du monde 2022.
Situation actuelle
Équipe AS Rome
(en prêt du Bayer Leverkusen)
Numéro 17
Biographie
Nationalité Iranien
Naissance (29 ans)
Gonbad-e Qabous (Iran)
Taille 1,86 m (6 1)[1]
Période pro. 2013
Poste Attaquant
Pied fort Ambidextre
Parcours junior
Années Club
2004-2008 Oghab Gonbad
2008-2009 Shamoushak Gorgan
2009-2010 Etka Gorgan
2010-2013 Sepahan SC
Parcours senior1
AnnéesClub 0M.0(B.)
2013-2016 Rubin Kazan 032 0(7)
2015-2016 FK Rostov 036 (13)
2016-2017 FK Rostov 041 (12)
2017-2019 Rubin Kazan 045 (10)
2019-2022 Zénith Saint-Pétersbourg 104 (62)
2022- Bayer Leverkusen 046 0(5)
2023- AS Rome 021 0(2)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2009-2011 Iran -17 ans 006 0(7)
2011-2014 Iran -20 ans 019 (19)
2015 Iran olympique (en) 004 0(4)
2014- Iran 081 (52)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour :

Sardar Azmoun (en persan : سردار آزمون), né le à Gonbad-e Qabous en Iran, est un footballeur international iranien. Il évolue au poste d'avant-centre à l'AS Rome, en prêt du Bayer Leverkusen.

Formé en Iran durant sa jeunesse, il quitte le pays à dix-sept ans pour rejoindre la Russie et le Rubin Kazan en fin d'année 2012. Utilisé par la suite de manière irrégulière, il intègre l'équipe du FK Rostov en février 2015 sous la forme d'un prêt. Après des performances satisfaisantes, il est acheté définitivement par le club durant l'été 2016 et prend part à la Ligue des champions 2016-2017 où il dispute la phase de groupes, puis à la Ligue Europa où il atteint les huitièmes de finale. Il retourne ensuite au Rubin Kazan à l'été 2017 et y joue une saison et demi avant de rejoindre le Zénith Saint-Pétersbourg en durant la trêve hivernale. Sous ces couleurs, il remporte notamment le championnat russe à deux reprises en 2019 et 2020, terminant même meilleur buteur de la compétition cette dernière année.

Évoluant régulièrement avec les équipes de jeunes de la sélection iranienne dès 2009, Azmoun devient international A à partir de 2014. Il compte actuellement quarante-huit sélections pour trente-deux buts marqués.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière en club[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Natif de Gonbad-e Qabous, Azmoun commence à jouer au football à l'âge de neuf ans au sein du club local de l'Oghab. Il joue également au volley-ball durant sa jeunesse et évolue notamment avec la sélection iranienne des moins de 15 ans. Après quelques années, il part à Gorgan dans le club du Shamoushak en 2008 avant de rejoindre l'Etka dans la même ville dès l'année suivante. Il intègre à l'âge de quinze ans l'équipe des jeunes du Sepahan Ispahan, champion d'Iran en titre[2]. Il n'apparaît cependant jamais avec l'équipe première du club, mais ses performances avec les équipes de jeunes de l'Iran lui permettent d'être repéré par plusieurs équipes étrangères, dont le club russe du Rubin Kazan qu'il rejoint en , à l'âge de 17 ans[3].

Rubin Kazan (2013-2014)[modifier | modifier le code]

Ne faisant aucune apparition lors de la deuxième moitié de la saison 2012-2013, Azmoun fait ses débuts professionnels le à l'occasion d'un match de Ligue Europa face au FK Jagodina, où il entre en jeu à un quart d'heure de la fin de la rencontre tandis que son équipe l'emporte 1-0. Il joue son deuxième match un mois plus tard lors du match retour du barrage de qualification face au Malmö FF qui le voit inscrire dans la foulée son premier but lors de la victoire 3-0 des siens[4].

Au niveau national, il dispute son premier match de championnat le contre l'Anji Makhatchkala, où il entre en jeu à un quart d'heure de la fin de la rencontre, inscrivant un but et délivrant une passe décisive pour une victoire 5-1[5]. Il entre par la suite progressivement au sein de l'équipe première, disputant en tout dix-sept matchs pour cinq buts inscrits toutes compétitions confondues[4]. Ses performances lui valent l'intérêt de plusieurs grands clubs européens, tels qu'Arsenal, l'AC Milan ou la Juventus[6].

Azmoun fait la saison suivante quinze apparitions en première moitié de saison, mais n'inscrit que deux buts. Il est alors prêté au FK Rostov pour la fin de la saison au mois de [7].

FK Rostov (2015-2017)[modifier | modifier le code]

Sardar Azmoun avec le FK Rostov en 2015.

Sous les couleurs rostoviennes, il participe à onze matchs de championnat et inscrit quatre buts, contribuant au maintien du club à l'issue des barrages de relégation, au cours desquels il marque un but face au FK Tosno[8].

Le contrat de prêt d'Azmoun est renouvelé au mois de , celui-ci durant à présent jusqu'à la fin de la saison 2015-2016 et agrémenté d'une option d'achat[9]. Après n'avoir inscrit que trois buts en dix-huit matchs de championnat, il connaît un pic de forme notable lors des dernières journées, qui le voit inscrire six buts lors des six dernières journées, contribuant à assurer au club la deuxième place et sa qualification à la Ligue des champions lors du sprint final[10],[11]. Cela lui permet d'être nommé cinquième meilleur joueur du championnat à l'issue de la saison[12].

Rostov décide dans la foulée d'activer son option d'achat sur le joueur, qui rejoint définitivement le club pour la saison 2016-2017. Cela voit cependant l'opposition du Rubin Kazan qui nie l'existence de la clause et le transfert du joueur. Le tribunal arbitral du sport donne finalement raison à Rostov au mois de [13].

Azmoun fait ainsi ses débuts en Ligue des champions la saison suivante, où il prend activement par à la campagne qualificative de Rostov, inscrivant un but lors du match retour face à Anderlecht puis face à l'Ajax Amsterdam, assurant à l'équipe une place en phase de groupes[14]. Par la suite, Il prend part à l'intégralité de cette phase, inscrivant des buts face à l'Atlético Madrid puis le Bayern Munich, ce dernier permettant notamment aux siens de l'emporter 3-2 à domicile[15]. Rostov termine ainsi troisième du groupe D et est repêché en Ligue Europa, où Azmoun marque un but face au Sparta Prague en seizièmes de finale avant l'élimination du club face à Manchester United au tour suivant[16],[17].

Sur le plan national, il dispute vingt-sept matchs en championnat et inscrit sept buts, incluant deux doublés face à Tom Tomsk et le Rubin Kazan[17].

Retour à Kazan (2017-2018)[modifier | modifier le code]

Azmoun avec le Rubin Kazan en 2017.

L'été 2017 voit Azmoun faire son retour au Rubin Kazan à la mi-juillet[18]. Disputant vingt-huit matchs lors de la saison 2017-2018, il n'inscrit son premier but que le lors de la vingtième journée de championnat face au SKA-Khabarovsk. Il marque par la suite quatre autres buts, dont un doublé face à l'Amkar Perm le [19].

La saison suivante le voit débuter sur un doublé d'entrée face au FK Krasnodar lors de la première journée du championnat. Il inscrit par la suite trois autres buts lors de la première moitié de saison[20].

Zénith Saint-Pétersbourg (2019-2022)[modifier | modifier le code]

Il rejoint le Zénith Saint-Pétersbourg le contre une indemnité d'environ douze millions d'euros[21]. Il y fait ses débuts onze jours plus tard lors du match aller des seizièmes de finale de la Ligue Europa face au Fenerbahçe, et se distingue lors du match retour en inscrivant un doublé permettant à son équipe de se qualifier[22]. Il inscrit un troisième but en trois matchs pour ses débuts en championnat face à l'Oural Iekaterinbourg le suivant[23]. Il poursuit ensuite sur sa lancée en marquant à nouveau contre Villarreal en coupe d'Europe, mais ne parvient cette fois pas à éviter l'élimination des siens au terme de la confrontation. Par la suite, il est encore buteur à sept reprises en championnat, marquant des doublés face au FK Orenbourg et le Krylia Sovetov Samara qui aident ainsi le Zénith à remporter le championnat russe à l'issue de la saison.

Lors de l'édition 2019-2020 de la Ligue des champions, il inscrit le but de l'ouverture du score en faveur du Zénith lors de la première journée des phases de poules face à l'Olympique lyonnais à l'extérieur (1-1). Il est à nouveau buteur lors de la journée suivante face au Benfica Lisbonne lors de la victoire 3-1 des siens à domicile. Il reste cependant muet lors des matchs suivants tandis que les siens sont finalement éliminés à l'issue de la phase de groupes. En championnat, il contribue une fois de plus à la victoire du club, qui remporte son deuxième titre consécutif, en inscrivant cette saison-là dix-sept buts, ce qui lui permet de terminer meilleur buteur de la compétition devant son coéquipier Artyom Dziouba à la faveur du nombre de penalties marqués[24].

Signature au Bayer Leverkusen et premier challenge en Allemagne (depuis 2022-)[modifier | modifier le code]

Le 22 janvier 2022, le club de Bundesliga Bayer Leverkusen a annonce la signature d'Azmoun d'un pré-contrat pour rejoindre le club sur un transfert gratuit le 1er juillet 2022. Il a signé un contrat de cinq ans avec les Die Werkself. Le 30 janvier 2022, le Zenit a annoncé que Sardar Azmoun sera transféré définitivement au Bayer Leverkusen après les accords des deux clubs.

Le 5 mars 2022, il fait ses débuts avec le Bayer Leverkusen face au Bayern Munich en entrant que à la 88e minute a la place de Moussa Diaby.

Carrière en sélection[modifier | modifier le code]

Sélections de jeunes (2009-2015)[modifier | modifier le code]

Azmoun intègre les sélections de jeunes de l'Iran à partir de 2009, qui le voit évoluer avec l'équipe des moins de 17 ans avec qui il inscrit sept buts en six matchs. C'est avec la sélection des moins de 20 ans qu'il se démarque réellement, notamment lors de la Coupe de la CEI de 2012, qui le voit inscrire sept buts en six matchs[3]. Il réalise par la suite des performances notables lors des éliminatoires du Championnat d'Asie des moins de 19 ans en 2014, notamment face au Liban (en) face à qui il inscrit un doublé et délivre une passe décisive en tant que capitaine. Il inscrit finalement dix-neuf buts en autant de matchs avec cette catégorie entre 2011 et 2014[25].

Son dernier passage en jeunes s'effectue en 2015, lors des éliminatoires du Championnat d'Asie des moins de 23 ans avec la sélection éponyme. Il inscrit quatre buts en quatre matchs durant les qualifications, mais ne peut prendre part à la phase finale l'année suivante du fait du refus de son club de Rostov de le libérer pour l'occasion[26].

Sélection A (depuis 2014)[modifier | modifier le code]

Azmoun est appelé pour la première fois avec la sélection A par le sélectionneur Carlos Queiroz au mois d' à l'occasion d'un match de qualification pour la Coupe d'Asie 2015 face à la Thaïlande[27]. Match qu'il ne dispute finalement pas. Il est par la suite inclus dans la liste préliminaire des joueurs sélectionnés pour la Coupe du monde 2014 avant d'être laissé de côté pour la phase finale[28]. Cette période le voit cependant effectuer sa première sélection, disputant deux matchs amicaux à la fin du mois de face au Monténégro puis l'Angola où il entre à chaque fois en jeu tandis que les deux rencontres s'achèvent sur un match nul[29].

Rappelé à nouveau à partir du mois de , Azmoun inscrit son premier but en sélection ce même mois face à la Corée du Sud. Il est par la suite intégré au sein de la liste finale pour la Coupe d'Asie 2015 et dispute un match amical face à l'Irak au début du mois de contre qui il inscrit le but de la victoire. Ne disputant que le dernier quart d'heure du premier match de la phase de groupes face au Bahreïn, il est par la suite titularisé face au Qatar contre qui il inscrit le seul but du match[30] puis contre les Émirats arabes unis, tandis que les siens se qualifient pour les quarts de finale. Opposé à l'Irak, cette fois sur le plan compétitif, Azmoun inscrit le premier but de la rencontre avant de sortir à l'heure de jeu, tandis que le match se finit sur le score de 3-3 à l'issue de la prolongation avant que l'Iran ne soit éliminée aux tirs au but[31],[29].

Il prend par la suite part aux éliminatoires de la Coupe du monde 2018 en tant que titulaire régulier tout au long de la compétition, avec onze buts inscrits en quatorze rencontres[29]. Il inscrit par ailleurs un triplé en match amical face à la Macédoine le [32]. Intégré au sein de la liste finale pour la compétition[33], il dispute l'intégralité des rencontres de la phase de groupes en tant que titulaire, mais ne parvient pas à trouver le chemin des filets tandis que l'Iran est éliminée à l'issue de celle-ci. Les performances d'Azmoun dans la compétition sont ainsi fortement critiquées dans son pays natal et il décide d'annoncer la fin de sa carrière internationale en , à l'âge de 23 ans, du fait des effets de ces critiques sur l'état de santé de sa mère[34].

Cette retraite se révèle cependant très temporaire, et Azmoun réintègre la sélection dès le mois d'octobre suivant[35]. Appelé pour la Coupe d'Asie 2019, il inscrit trois buts lors de la phase de groupes, marquant une fois contre le Yémen puis deux fois contre le Viêt Nam. Muet lors du huitième de finale contre Oman, il inscrit en quarts de finale le deuxième but de son équipe face à la Chine pour une victoire 3-0[36]. Lui et la sélection sont cependant éliminés au stade des demi-finales par le Japon sur le même score[37]. Au cours de cette demi-finale perdue, son implication dans une altercation ayant éclaté en fin de match entre certains joueurs iraniens et japonais suscite une polémique au sein de la classe politique iranienne[38].

Rappelé pour les éliminatoires du Mondial 2022, il est notamment auteur d'un triplé lors de la victoire des siens contre le Cambodge sur le score de 14-0 le lors du deuxième tour de qualification[39].

Le , il est sélectionné par Carlos Queiroz pour participer à la Coupe du monde 2022[40].

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Azmoun est né dans une famille sunnite[41] d'ethnie turkmène[42],[43]. Il parle couramment le persan, le turkmène, le turc, l'anglais et le russe, et aime monter à cheval. Il a choisi de porter le numéro 69 à Kazan en hommage à la plaque d'immatriculation de sa ville natale[44]. Azmoun a déclaré qu'il est un supporter du club espagnol Real Madrid[45]. Azmoun a également déclaré que jouer pour Fenerbahçe est le rêve de son enfance[46].

Il est le fils de Khalil Azmoun, ancien joueur de l'équipe nationale de volley-ball iranienne, qui a entraîné plusieurs équipes de volley-ball[47].

Azmoun a décidé de prendre sa retraite du football international à l'âge de 23 ans, juste après la sortie de l'Iran de la Coupe du monde 2018, en raison des fortes critiques qu'il a reçues de la part des fans. Ces critiques ont aggravé la maladie de sa mère. En conséquence, Azmoun a choisi de prendre sa retraite pour être aux côtés de sa mère. Il est revenu dans l'équipe après cette pause[48].

Azmoun est membre de l'Association humanitaire des Turkmènes du Monde[49],[50].

Centres d'intérêt sportifs[modifier | modifier le code]

En dehors de sa carrière de footballeur, Azmoun est un fervent cavalier et s'intéresse activement aux courses de chevaux pur-sang et à l'élevage de chevaux. Il est propriétaire du Complexe Équestre Serik, un important centre de courses et d'élevage de chevaux situé dans sa ville natale de Gonbad-e Qabous. Dans une interview de février 2022, Azmoun a déclaré posséder 52 chevaux[51].

Azmoun est également le propriétaire du club de volleyball féminin Serik Gonbad Kavous en Iran. À partir de la saison 2022-23, l'équipe participera à la Premier League de Volleyball Féminin d'Iran[52].

Style de jeu[modifier | modifier le code]

Azmoun est reconnu pour sa capacité aérienne, sa créativité et ses accélérations[53]. Il a été comparé à un jeune Zlatan Ibrahimović[54] et a également été surnommé le Messi iranien principalement par les médias britanniques[55].

Azmoun est également considéré comme le successeur du légendaire attaquant iranien Ali Daei[56].

Engagement politique[modifier | modifier le code]

Le 27 septembre 2022, il affirme publiquement, au même titre que de nombreux joueurs de la sélection iranienne, son désaccord avec la répression exercée par le gouvernement islamique iranien contre les femmes en Iran. Lors du match amical contre le Sénégal (1-1), les joueurs de la sélection iranienne, dont Sardar Azmoun, arborent une parka noire au moment des hymnes pour camoufler le maillot de la sélection en symbole de soutien. Il déclare à ce sujet : « Je n'ai pas peur d'être évincé. Honte à vous d'avoir si facilement tué le peuple et vive les femmes d'Iran. Si ce sont des musulmans, que Dieu fasse de moi un infidèle ». Ce geste est publiquement salué[57].

Palmarès[modifier | modifier le code]

FK Rostov
Zénith Saint-Pétersbourg
Iran
Distinctions personnelles

Statistiques[modifier | modifier le code]

Générales[modifier | modifier le code]

Le tableau ci-dessous résume les statistiques en match officiel de Sardar Azmoun durant sa carrière de joueur professionnel.

Statistiques de Sardar Azmoun au [58]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Iran Total
Division M. B. M. B. M. B. Comp. M. B. M. B. M. B.
2013-2014 Drapeau de la Russie Rubin Kazan D1 14 4 1 0 - - C3 2 1 2 0 19 5
2014-2015 Drapeau de la Russie Rubin Kazan D1 13 1 2 1 - - - - - 6 4 21 6
Sous-total 27 5 3 1 - - - 2 1 8 4 40 11
2014-2015 Drapeau de la Russie FK Rostov (prêt) D1 12 4 - - - - - - - 2 1 14 5
2015-2016 Drapeau de la Russie FK Rostov (prêt) D1 24 9 - - - - - - - 8 10 32 19
2016-2017 Drapeau de la Russie FK Rostov D1 27 7 - - - - C1+C3 10+4 4+1 8 4 49 16
Sous-total 63 20 - - - - - 14 5 18 15 95 40
2017-2018 Drapeau de la Russie Rubin Kazan D1 26 5 2 0 - - - - - 10 4 38 9
2018-2019 Drapeau de la Russie Rubin Kazan D1 14 4 3 1 - - - - - 10 5 27 10
Sous-total 40 9 5 1 - - - - - 20 9 65 19
2018-2019 Drapeau de la Russie Zénith Saint-Pétersbourg D1 12 9 - - - - C3 4 3 - - 16 12
2019-2020 Drapeau de la Russie Zénith Saint-Pétersbourg D1 28 17 3 0 1 2 C1 6 2 4 4 42 25
2020-2021 Drapeau de la Russie Zénith Saint-Pétersbourg D1 24 19 - - 1 0 C1 4 0 5 5 34 24
2021-2022 Drapeau de la Russie Zénith Saint-Pétersbourg D1 15 7 - - 1 1 C1 5 2 5 2 26 12
Sous-total 79 52 3 0 3 3 - 19 7 14 11 118 73
2021-2022 Drapeau de l'Allemagne Bayer Leverkusen Bundesliga 9 1 - - - - C3 2 0 3 1 14 2
2022-2023 Drapeau de l'Allemagne Bayer Leverkusen Bundesliga 23 4 1 0 - - C1+C3 2+7 0+0 8 5 41 9
Sous-total 32 5 1 0 - - - 11 0 11 6 55 11
2023-2024 Drapeau de l'Italie AS Rome (prêt) Serie A 17 2 2 0 - - C3 2 0 5 5 26 7
Sous-total 17 2 2 0 - - - 2 0 5 5 26 7
Total sur la carrière 258 93 14 2 3 3 - 48 13 76 50 399 161

Buts internationaux[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « 2018 FIFA World Cup Russia – List of Players » [PDF], sur FIFA.com, Fédération Internationale de Football Association (FIFA), (consulté le )
  2. (fa) « گلزنی جوان‌ترین لژیونر ایرانی در فوتبال اروپا », sur radiofarfa.com (consulté le )
  3. a et b (ru) « Рубин подписал Сердара Азмуна », sur sport.ua,‎ (consulté le )
  4. a et b « Performances 13/14 », sur transfermarkt.fr (consulté le )
  5. (ru) « Пять залпов по "Анжи" », sur championat.com,‎ (consulté le )
  6. (en) « Arsenal make £2million offer for ‘Iranian Lionel Messi’ Sardar Azmoun », sur metro.co.uk, (consulté le )
  7. (ru) « Нападающий ФК "Рубин" Азмун перешел в "Ростов" на правах аренды », sur ria.ru,‎ (consulté le )
  8. « Performances 14/15 », sur transfermarkt.fr (consulté le )
  9. (ru) « «Ростов» взял Азмуна в аренду с правом выкупа », sur championat.com,‎ (consulté le )
  10. « Performances 15/16 », sur transfermarkt.fr (consulté le )
  11. (ru) « «Ростов» победил «Урал» и выступит в Лиге чемпионов », sur premierliga.ru,‎ (consulté le )
  12. (en) « Sardar Azmoun ranked fifth in the Russian League MVP », sur persianfootball.com, (consulté le )
  13. (ru) « CAS разрешил ФК "Ростов" заявить форварда Азмуна на все турниры в сезоне-2016/17 », sur rsport.ria.ru,‎ (consulté le )
  14. (ne) « Rostov knikkert inspiratieloos Ajax uit de Champions League », sur ad.nl, (consulté le )
  15. « Battu à Rostov (3-2), le Bayern laisse s'envoler l'Atlético », sur eurosport.fr, (consulté le )
  16. « Manchester United bat Rostov (1-0) et se qualifie pour les quarts », sur eurosport.fr, (consulté le )
  17. a et b « Performances 16/17 », sur transfermarkt.fr (consulté le )
  18. (ru) « Сердар Азмун вернулся в «Рубин» », sur eurosport.ru,‎ (consulté le )
  19. « Performances 17/18 », sur transfermarkt.fr (consulté le )
  20. « Performances 18/19 », sur transfermarkt.fr (consulté le )
  21. (ru) « Азмун в "Зените". Условия сделки », sur sport-express.ru,‎ (consulté le )
  22. « Les gros (Arsenal, Naples, Valence) assurent, le Zénith renverse Fenerbahçe », sur francefootball.fr, (consulté le )
  23. (ru) « Гол Азмуна принес "Зениту" победу над "Уралом" в матче РПЛ », sur tass.ru,‎ (consulté le )
  24. (ru) « "Зенит" выиграл чемпионат России по футболу с рекордным отрывом », sur tass.ru,‎ (consulté le )
  25. « Carrière internationale », sur transfermarkt.fr (consulté le )
  26. (en) « Blow for Iran as Nourollahi ruled out of AFC U23 Championship », sur boxscorenews.com, (consulté le )
  27. (ru) « Форвард "Рубина" впервые вызван в сборную Ирана », sur sport-express.ru,‎ (consulté le )
  28. (en) « World Cup 2014: Ashkan Dejagah makes Iran squad », sur bbc.com, (consulté le )
  29. a b et c « Carrière internationale - Iran », sur transfermarkt.fr (consulté le )
  30. (ru) « Гол Сердара Азмуна принёс победу сборной Ирана над Катаром », sur championat.com,‎ (consulté le )
  31. « Feuille du match Iran - Irak », sur transfermarkt.fr, (consulté le )
  32. « Feuille du match Macédoine - Iran », sur transfermarkt.fr, (consulté le )
  33. (en) « World Cup 2018: Iran head coach Carlos Queiroz names final squad », sur bbc.com, (consulté le )
  34. (en) « World Cup 2018: Sardar Azmoun retires from playing for Iran at 23 », sur bbc.com, (consulté le )
  35. (en) « Iran striker Azmoun comes out of retirement », sur tehrantimes.com, (consulté le )
  36. « L'Iran rejoint le Japon en demi-finales de la Coupe d'Asie des nations », sur francefootball.fr, (consulté le )
  37. « Le Japon d'Hiroki Sakai élimine l'Iran en demi-finales de la Coupe d'Asie des nations », sur lequipe.fr, (consulté le )
  38. « Iran : un député réclame des sanctions pour les joueurs présents dans la bagarre face au Japon », sur L'Équipe, (consulté le ).
  39. « Le Messi iranien inscrit un triplé contre le Cambodge », sur besoccer.com, (consulté le )
  40. « Sardar Azmoun présent dans la liste de l'Iran pour la Coupe du monde », L'équipe,‎ (lire en ligne, consulté le )
  41. « Shiite, Sunni et joueurs chrétiens marquent des buts pour l'Iran - Real Iran », sur realiran.org
  42. « Site officiel du club de football "Rubin" Kazan » (consulté le )
  43. Ayrat Nigmatullin, Djaudat Abdullin et Rachid Galyamov, « Kurban Berdyev : "Vous posez plus de questions que l'enquêteur hier..." Partie 2 » [archive du ], BUSINESS Online, (consulté le )
  44. l'institut culturel et d'information Tebyan, « Une conversation intéressante avec » (consulté le )
  45. « Sardar Azmoun d'Iran a le potentiel de devenir meilleur qu'Ali Daei » (consulté le )
  46. « Sardar Azmoun d'Iran a soudainement commencé à parler en turc avec un représentant de la télévision turque après un match de la Coupe du Monde » (consulté le )
  47. 'Sardar Azmoun', joueur de l'équipe nationale de football des jeunes iraniens, est devenu le meilleur buteur du tournoi de la Coupe de l'amitié russe avec sept buts (en persan)
  48. (en-GB) « Azmoun prend sa retraite de l'équipe d'Iran à 23 ans »,
  49. « Le footballeur du "Zenit" Serdar Azmoun visite les Journées de la culture turkmène à Saint-Pétersbourg », sur Туркменистан, portail internet sur la vie culturelle, professionnelle et de divertissement au Turkménistan
  50. « Turkmenistan Altyn Asyr », sur turkmenistan.gov.tm
  51. « Le nombre de chevaux de Sardar Azmoun enfin révélé », Économie 24,
  52. « Serik Gonbad accède à la première ligue de volleyball féminin du pays », IRNA,
  53. « Sardar Azmoun - Découvrez la jeune star iranienne au toucher à la Bergkamp », (consulté le )
  54. « Sardar Azmoun a le potentiel pour devenir un grand joueur » [archive du ], sur jahanmagazine.com (consulté le )
  55. Max Miller, « Everton prêt à commencer de grosses dépenses en signant l'incroyable 'nouveau Messi' », sur Metro.co.uk, (consulté le ).
  56. « Analyse : Azmoun et une défense solide permettent à l'Iran de se qualifier pour la Russie », sur GhanaSoccernet,
  57. « Iran : les joueurs s'élèvent contre le pouvoir », sur L'Équipe (consulté le )
  58. « Fiche de Sardar Azmoun », sur footballdatabase.eu

Liens externes[modifier | modifier le code]