Paulo Dybala

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Paulo Dybala
Paulo Dybala - 2015 - US Città di Palermo.jpg
Dybala avec l'US Palerme en 2015.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Italie Juventus FC
Numéro 21
Biographie
Nom Paulo Bruno Exequiel Dybala
Nationalité Drapeau : Argentine Argentin
Drapeau : Italie Italien
Nat. sportive Drapeau : Argentine Argentin
Naissance (23 ans)
Lieu Laguna Larga (Argentine)
Taille 1,77 m (5 10)[1]
Poste Attaquant polyvalent
Pied fort Gauche
Parcours junior
Saisons Club
2003-2011 Drapeau : Argentine Instituto de Córdoba
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
2011-2012 Drapeau : Argentine Instituto de Córdoba 040 0(17)
2012-2015 Drapeau : Italie US Palerme 093 0(21)
2015- Drapeau : Italie Juventus Turin 092 0(42)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
2015- Drapeau : Argentine Argentine 008 00(0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 13 Juin 2017

Paulo Dybala, né le à Laguna Larga dans la Province de Córdoba (Argentine), est un footballeur international argentin qui évolue au poste d'attaquant à la Juventus FC.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et débuts dans le football[modifier | modifier le code]

Paulo Dybala, surnommé La Joya ou encore El pibe de la pensión (ce qui veut respectivement dire Le bijou et Le gamin de l'hôtel), naît le à Laguna Larga, dans la Province de Córdoba. Sa famille est d'origine polonaise, par son grand père paternel Bolesław né près de Kielce, et d'origine italienne par sa grand mère maternelle, ce qui lui permet d'obtenir la nationalité italienne le [2],[3],[4].Il préférait sa grand-mère, car c'est elle qui l'a poussé à commencer à jouer au football.

Dès son plus jeune âge, il intègre deux clubs dans sa ville natale : la réserve du CA Newell's Old Boys à Rosario et le Sportivo Belgrano, situé à San Francisco. En 2003, il intègre l'Instituto de Córdoba. Cinq ans plus tard, à la suite du décès de son père, la famille Dybala décide de faire déménager Paulo dans les chambres d'hôtes du club de Córdoba, ce qui lui vaudra son surnom El pibe de la pensión. En outre, cela lui évite de parcourir les 55 kilomètres séparant Laguna Larga et Córdoba. Il peut ainsi concilier à la fois ses études et le football, afin de réaliser son rêve de devenir un jour footballeur professionnel[2]. En 2011, il réalise d'ailleurs ce rêve en signant son premier contrat professionnel avec son club formateur.

Córdoba[modifier | modifier le code]

Sa première saison professionnelle se déroule en Primera B Nacional, avec un salaire de 900 euros, soit 4 000 pesos par mois, le salaire minimum[5]. Il réalise ses débuts en équipe première avec l'Instituto le , lors de la première journée, face au CA Huracán à la place de Marcelo Bergesse[6]. Il inscrit son premier but dans la journée qui suit contre le CA Aldosivi, ce qui permet de remettre les deux équipes à égalité[7]. Il réalise son premier hat-trick son régulière avec au compteur 38 apparitions et 17 buts, terminant ainsi quatrième meilleur buteur du championnat derrière Víctor Píriz, Fernando Cavenaghi et Gonzalo Castillejos[8]. Au terme de la saison, Dybala bat quatre records du pays : plus jeune buteur (devançant ainsi Mario Kempes), premier à jouer 38 matchs consécutifs (battant de nouveau Kempes[9]), premier à marquer deux hat-tricks au cours d'une même saison, et buteur lors de six rencontres consécutives (dépassant de ce fait le précédent record de quatre matchs[10]). Par ailleurs, l'Instituto termine troisième du championnat à la suite d'une défaite lors de la dernière journée, ce qui permet au club de Córdoba de participer aux deux matchs éliminatoires aller-retour face aux joueurs du San Lorenzo, et éventuellement d'obtenir une accession en première division. Mais l'Instituto de Dybala perd le match aller avec un score de deux à zéro[11]et réalise un match nul avec un but partout au match retour[11]. À cause de ces résultats, l'Instituto ne peut monter en première division.

Il est découvert en Amérique du Sud par Gustavo Mascardi et par l'ancien directeur des sports de la société italienne de US Palerme Sean Sogliano[12]. Le président des Rosanero annonce le que Dybala rejoint son club pour une somme de 12 millions d'euros (taxes et frais inclus, un record pour l'histoire de la société Rosanero)[13],[14],[15], y compris un dépôt de 3,5 millions déjà payé à l'avance[16]. Deux jours plus tard, la société britannique Pencilhill Limited met fin aux versements envers Paulo[17]. À la suite de cela, le club argentin indique que Dybala n'est plus sous sa juridiction[18].

Le , après avoir passé les premières visites médicales en mai, l'Instituto n'accorde pas son transfert à moins de 3 140 000 millions d'euros, sachant que 2 millions reviennent à Pencilhill Limited[19]tandis que le reste est reversé à la Fédération argentine[20]. Trois jours plus tard, l'US Palerme accepte finalement le transfert du joueur pour 3 millions d'euros avec un contrat de 4 ans[21].

Palerme[modifier | modifier le code]

Sa présentation officielle a lieu le . Le directeur des sports, Giorgio Perinetti, déclare pendant la présentation que Dybala portera le numéro 9. Lors de la conférence de presse, Dybala déclare sa joie et ses ambitions avec son nouveau club.

Il fait ses débuts en championnat italien lors de la deuxième journée de Serie A, face à la Lazio Rome, où il remplace Fabrizio Miccoli à la 58e minute de jeu. Le match se termine sur le score de trois buts à zéro en faveur des Biancocelesti [22]. Dès la 8e journée, au cours d'un match joué à domicile contre le Torino, il prend part à son premier match en tant que titulaire[23]. Le , il inscrit son premier but avec sa nouvelle équipe à la 52e minute, et vingt minutes plus tard, il marque aussi son premier doublé. Avec ces buts, il devient le plus jeune joueur à marquer sous les couleurs des Rosanero[24].Il finit son séjour a Palerme en 2015.

Juventus de Turin[modifier | modifier le code]

Dybala avec la Juventus FC en 2017.

Saison 2015-2016[modifier | modifier le code]

Le 17 mai 2015, lors d'une conférence d'après match, l'entraîneur de Palerme Giuseppe Iachini annonce que Dybala a trouvé un accord avec la Juventus de Turin[25]. Il signe un contrat de 5 ans avec le club turinois. Il s'illustre dès son premier match officiel en doublant le score face à la Lazio Rome lors de la victoire par 2 buts a zéro de son équipe lors de la Supercoupe d'Italie[26]. Au sein d'une Juventus qui réalise la pire entame de saison de son histoire, Dybala se révèle rapidement comme un des rares motifs de satisfaction[27]. Fin août il inscrit son premier but en Serie A sous ses nouvelles couleurs lors d'une défaite 2-1 sur le terrain de la Roma, servi par son coéquipier Roberto Pereyra.

Fin octobre, la Vieille Dame compte 11 points de retard sur le leader du championnat et semble bien mal embarquée dans la défense de son titre. Elle entame à partir de l'automne 2015 une spectaculaire remontée au classement avec une série de 15 victoires de suite[28]. Paulo Dybala est au cœur de cette remontée avec de nombreux buts inscrits contre Empoli, la Lazio, la Fiorentina et surtout le Milan AC, face auquel il débloque un match serré le 21 novembre suite à un superbe enchainement contrôle-demi volée[29]. Son début d'année 2016 est du même acabit avec 4 buts en 5 rencontres de Serie A, dont celui de la victoire contre l'AS Rome le 24 janvier[30].

L'Argentin connaitra une baisse de régime entre février et avril avec une blessure et un seul but marqué en 12 matchs. Il conclut néanmoins sa saison avec un total de 19 buts et 9 passes décisives, le meilleur total de sa carrière, et remporte au passage ses premiers titres avec un doublé Serie A-Coupe d'Italie.

En Ligue des Champions le natif de Laguna Larga éprouve davantage de difficultés à se faire remarquer. Il ne trouvera le chemin des filets qu'à une seule reprise en 7 matchs. Il s'agit néanmoins d'un but important, inscrit face au Bayern Munich alors que son équipe est menée 2-0 à domicile[31]. La partie se conclura sur un score de 2-2, avant que le Bayern ne remporte le match retour 4-2 en l'absence de Dybala, blessé quelques jours auparavant.

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

En 2011, l'équipe d'Argentine des moins de 17 ans le convoque aux Jeux Panaméricains à Guadalajara[32], mais Dybala ne dispute aucun match au cours de cette compétition. Le , l'équipe d'Argentine des moins de 20 ans invite Dybala, mais celui-ci décide de décliner cette invitation[33].

En 2015, le 22 septembre, après son bon début de saison avec la Juventus, le sélectionneur argentin Gerardo Martino le convoque pour les deux premiers matchs de l'Argentine aux qualifications pour la Coupe du monde de football de 2018[34]. Il dispute son premier match sous les couleurs Albiceleste le 13 octobre 2015, en remplaçant Carlos Tévez face au Paraguay[35].

Le 1er septembre 2016, Dybala reçoit le premier carton rouge de sa carrière durant une rencontre contre l'Uruguay. Recevant un second carton jaune, le jeune argentin quitte le terrain en pleurs[36].

Style de jeu et qualités[modifier | modifier le code]

Paulo Dybala est un joueur pouvant évoluer à tout les postes offensifs. Que ce soit en milieu offensif, en allier ou en buteur il peut trouver ses marques. Ce qui fait de lui un attaquant polyvalent. Il possède une très grande qualité de dribbles et dont il se sert pour effacer ses adversaires. Il est aussi aidé par une vitesse et une accélération plutôt conséquente. Un autre de ses atouts est sa finition qui lui permet d'être décisif devant le but. De ce fait, en particulier grâce à sa puissante frappe de balle il peut marquer des buts même étant éloigné des cages ainsi que sur coups de pieds arrêtés. Sa panoplie technique est aussi munie d'une bonne vision du jeu et de qualités de passes au dessus de la moyenne.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Drapeau : Italie Juventus :

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de Paulo Dybala au 4 juin 2017[37]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Drapeau : Argentine Argentine Total
Division M B Pd M B Pd M B Pd C M B Pd M B Pd M B Pd
2011-2012 Drapeau de l'Argentine Instituto de Córdoba Primera B Nacional 38 17 4 - - - - - - - - - - - - - 38 17 4
Sous-total 38 17 4 - - - - - - - - - - - - - 38 17 4
2012-2013 Drapeau de l'Italie US Palerme Serie A 27 3 0 1 0 0 - - - - - - - - - - 28 3 0
2013-2014 Drapeau de l'Italie US Palerme Serie B 28 5 6 2 0 0 - - - - - - - - - - 30 5 6
2014-2015 Drapeau de l'Italie US Palerme Serie A 34 13 10 1 0 0 - - - - - - - - - - 35 13 10
Sous-total 89 21 16 4 0 0 - - - - - - - - - - 93 21 16
2015-2016 Drapeau de l'Italie Juventus Turin Serie A 34 19 9 4 2 0 1 1 0 C1 7 1 0 3 0 0 49 23 9
2016-2017 Drapeau de l'Italie Juventus Turin Serie A 31 11 7 4 4 1 1 0 0 C1 11 4 0 3 0 0 50 19 8
Sous-total 64 29 16 8 6 1 2 1 0 - 15 5 0 6 0 0 95 41 17
Total sur la carrière 191 67 36 12 6 1 2 1 0 - 15 5 0 6 0 0 226 79 37

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.juventus.com/it/squadre/prima-squadra/attaccanti/paulo-dybala/index.php
  2. a et b Paulo Dybala, un minot qui fait fureur, article sur sharkfoot.fr
  3. (pl) Paulo Dybala - "nowy Messi" z polskimi korzeniami, article sur eurosport.onet.pl
  4. (it) ESCLUSIVA TMW - Palermo, Dybala è cittadino italiano, article sur tuttomercatoweb.com
  5. (it) Mercato: Dybala torna a giocare con l'Instituto, article sur mediagol.it
  6. (it) Instituto-Huracán 2-0, Fiche du match sur soccerway.com
  7. (it) Aldosivi-Instituto 2-2 Fiche du match sur soccerway.com
  8. Primera B Nacional 2011/2012 Statistiques des buteurs sur footballdatabase.eu
  9. (it) Argentina:Dybala come Kempes, sconfitta e record Article sur mediagol.it
  10. (es) Dybala, el pibe de los récords Article sur mundod.lavoz.com.ar
  11. a et b Resultat San Lorenzo Instituto AC Cordoba Fiche du match sur wincomparator.com
  12. (it) TMW - Palermo scopre Dybala: tutto sul nuovo gioiello di Zamparini Article sur palermo24.net
  13. (it) Colpo Palermo: preso Dybala Article sur sportmediaset.mediaset.it
  14. (it) Zamparini: "Abbiamo preso Dybala Article sur reterete24.it
  15. (it) Zamparini: "Soldi ben spesi per Dybala Article sur reterete24.it
  16. (it) Palermo, Zamparini: "Miccoli e Kurtic rimangono. Dybala l'ho già pagato!" Article sur tuttopalermo.net
  17. (es) Se realizará una auditoría al contrato con Pencilhill Article sur institutoatleticocentralcordoba.com
  18. (it) Istituto de Cordoba, la nota ufficiale del club per Dybala al Palermo Article sur tuttopalermo.net
  19. (es) Convocatoria a Asamblea Ordinaria Article sur nstitutoatleticocentralcordoba.com
  20. (it)Comunicato della società Article sur alermocalcio.it
  21. Dybala, 4 ans à Palerme (off.) Article sur lequipe.fr
  22. Lazio Rome - Palerme Fiche du match sur eurosport.fr
  23. Palerme - Torino Fiche du match sur eurosport.fr
  24. (it) PALERMO: per Dybala nuovo record Article sur mediagol.it
  25. « Iachini: "Dybala esploso, è da Juve: bastava farlo giocare prima punta" », sur La Gazzetta dello Sport - Tutto il rosa della vita (consulté le 27 février 2016)
  26. « La Juve remporte la Supercoupe d'Italie contre la Lazio », sur L'Equipe.fr (consulté le 27 février 2016)
  27. l'Equipe, « Italie: la Juventus Turin, tenue en échec à domicile par le Chievo Vérone (1-1), se cherche encore », L'Equipe.fr,‎ (lire en ligne)
  28. « La Juve s'arrête à 15 victoires consécutives - Fil info - Italie - Etranger - Football », Sport24,‎ (lire en ligne)
  29. Onze Mondial, « Juventus – AC Milan (1-0) : Dybala offre la victoire à la Vieille Dame », Onze Mondial,‎ (lire en ligne)
  30. « Dybala punit la Roma », sur SOFOOT.com (consulté le 20 octobre 2016)
  31. « Menée 0-2, la Juve obtient le nul (2-2) contre le Bayern en 8e aller », Eurosport,‎ (lire en ligne)
  32. (es) Dybala se ilusiona con ir a los Panamericanos de Guadalajara Article sur cadena3.com
  33. (it) Palermo: Dybala declina chiamata in Nazionale Article sur Mediagol.it
  34. « Martino no convocó a Gonzalo Higuaín y citó a Paulo Dybala por primera vez - canchallena.com », sur canchallena.lanacion.com.ar (consulté le 27 février 2016)
  35. « Argentina draw with Paraguay, still winless in World Cup qualifying », sur ESPNFC.com (consulté le 27 février 2016)
  36. http://m.lequipe.fr/Football/Actualites/Argentine-les-larmes-de-paulo-dybala/723648
  37. « Statistiques de Paulo Dybala », sur footballdatabase.eu

Voir aussi[modifier | modifier le code]