Claude Garache

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Garache.
Claude Garache
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Nationalité
Activité
Formation
Mouvement
Post-Abstraction (Dora Vallier)
Influencé par

Claude Garache, né le 20 janvier 1930 à Paris (France)[2], est un peintre et un graveur.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1948, il exécute ses premiers travaux personnels. Il reçoit la même année l’enseignement de Robert Coutin, en dessin et en sculpture. Il fréquente les ateliers de Fernand Léger, d’André Lhote, et l’atelier d’art monumental de l’École nationale supérieure des beaux-arts.

Après de nombreux voyages en Europe (Hollande, Belgique, Rome, Italie du Sud, Grèce, Istambul), au Moyen-Orient (Liban, Syrie, Irak, Iran), et États-Unis, où il travaille pour les studios de la Metro-Goldwyn-Mayer en Californie, il se fixe en 1959 à Paris et commence à travailler face au modèle dans l’atelier. Il rend alors plusieurs visites à Alberto Giacometti.

En 1962, Theodore Schempp devient son marchand. Ses premières expositions chez Aimé Maeght sont très remarquées, en particulier par Chagall et Miró. Dès 1972, Raoul Ubac relève par ailleurs la singulière cohérence de son œuvre, « animée d’un étrange pouvoir travaillant par poussées successives à la reconstitution lente et progressive d’un corps unique » [3].

Dora Vallier parle de sa peinture de nus comme d’un art « post-abstrait ». Le travail de l’eau-forte accompagne sa peinture depuis 1965.

Ami de nombreux écrivains, très lié notamment à André Frénaud et Jacques Dupin, Claude Garache a illustré plusieurs livres de poésie d’Yves Bonnefoy, Philippe Jaccottet ou Edmond Jabès.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Belle de tout le monde (173), 1961. Huile sur papier, marouflé sur toile, 76 X 56 cm. Hirshhorn Museum and Sculpture Garden, Smithsonian Institution, Washington. Gift of Joseph H. Hirshhorn, 1966[4].
  • Le Nœud, 1964. Huile sur papier, marouflé sur toile, 97 X 73 cm. Hirshhorn Museum and Sculpture Garden, Smithsonian Institution, Washington. Gift of Joseph H. Hirshhorn, 1966[5].
  • Avocette (475), 1972. Huile sur toile, 114 X 146 cm. Fondation Marguerite et Aimé Maeght, Saint-Paul-de-Vence.
  • Avocette (503), 1973. Huile sur toile, 114 X 146 cm. Musée Cantini, Marseille.
  • Sauve (543), 1975. Huile sur toile, 114 X 156 cm. Fonds national d'art contemporain.
  • Dos d'Argolette (595), 1980. Huile sur toile, 146 X 114 cm. Fonds régional d'art contemporain.
  • Tasque (575), 1981. Huile sur toile, 260 X 230 cm. Musée national d'Art moderne Centre Georges Pompidou, Paris.
  • Yvie et Sauve, 1977-1999. Huile sur toile, 260 X 230 cm. Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris[6].
  • Vou (620), 1986. Huile sur toile, 114 X 146 cm. Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris.

Expositions collectives[modifier | modifier le code]

  • Galerie Maeght (Paris), 1965
  • Made in France 1947-1997, Centre Georges Pompidou (Paris), 1997

Principales expositions personnelles[modifier | modifier le code]

  • Galerie Michel Vokaer (Bruxelles), 1972
  • Fondation Maeght (Saint-Paul-de-Vence), 1974
  • Galerie Maeght (Paris), 1975
  • Galerie Michel Vokaer (Bruxelles), 1975
  • Galerie La Touriale (Marseille), 1976
  • Galerie Maeght (Zurich), 1976
  • Galerie Maeght (Paris), 1977
  • Galerie Jacqueline Storme (Lille), 1977
  • Galerie Maeght (Barcelone), 1979
  • Galerie Maeght (Paris), 1980
  • Galerie Michel Vokaer (Bruxelles), 1981
  • Galerie Maeght (Zurich), 1982
  • Spaightwood Galleries (Madison, Wisconsin), 1983
  • Spaightwood Galleries (Madison, Wisconsin), 1984
  • Galerie Lelong (Paris), 1984
  • Galerie Sapet (Valence), 1984
  • Spaightwood Galleries (Madison, Wisconsin), 1985
  • Galerie Marika Marghescu (Hanovre), 1985
  • Spaightwood Galleries (Madison, Wisconsin), 1988
  • Galerie Lelong (Paris), 1988
  • Galerie Alain Paire, Aix en Provence, 2010
  • Galerie Chantal Bamberger, Strasbourg, 2010
  • École supérieure des Beaux-Arts de Nîmes, 2010
  • Musée d’art moderne de la Ville de Paris, 2012
  • Le Bruit du temps (gravures), 2014

Expositions rétrospectives[modifier | modifier le code]

  • 1966-1982 (peinture), Musée Grobet-Labadié (Marseille), 1983
  • 1965-1985 (œuvre gravée), Zilkha Gallery (Wesleyan University, Middletown, Connecticut), 1985

Collaborations cinématographiques principales[modifier | modifier le code]

  • Vincente Minnelli, La Vie passionnée de Vincent Van Gogh, 1956 (conseiller artistique)
  • Alain Resnais, L'Année dernière à Marienbad, 1961 (réalisation des sculptures)

Collections publiques[modifier | modifier le code]

France

Suisse

Pays-Bas

  • Museum Het Rembrandthuis, Amsterdam

États-Unis

Bibliophilie (volumes contenant des œuvres)[modifier | modifier le code]

  • Pierre Lecuire, Le Livre des livres, deux eaux-fortes dans un ouvrage collectif, édition originale de 130 exemplaires, Paris, Pierre Lecuire éditeur, 1974
  • Yves Bonnefoy, L'Ordalie, édition originale de 120 exemplaires avec six eaux-fortes en couleur, Paris, Maeght, 1975
  • Derrière le Miroir, n° 213, édition de luxe, 150 exemplaires, dix lithographies, textes de Yves Bonnefoy et Jacques Thuillier, Paris, Maeght, 1975
  • Placard Jaccottet-Garache, avec un poème de Philippe Jaccottet sur une estampe, Paris, Maeght, 1975
  • F.R.E.S.E.R.H., une lithographie dans un ouvrage collectif (Alechinsky, Folon, Garache, La Bourdonnaye, Saint-Phalle, Ubac), édition originale de 90 exemplaires, Bruxelles, Michel Vokaer éditeur, 1976
  • Derrière le Miroir, n° 222, édition de luxe, 150 exemplaires, dix lithographies, textes de John Jackson et Jean-Marie Benoist, Paris, Maeght, 1977
  • Arguine, album de dix eaux-fortes et un colophon gravé, édition originale de 65 exemplaires et huit épreuves d'artiste, Pierre Bérès, Paris, éditions Hermann, 1980
  • Suite rouge sur ingres rose foncé, album de sept lithographies, édition originale de 60 exemplaires, Paris, Maeght, 1980
  • Derrière le Miroir, n° 237, édition de luxe, 150 exemplaires, quatre lithographies texte de Alain Veinstein, Paris, Maeght, 1980
  • Alain Veinstein, Ebauche du féminin, édition originale de 200 exemplaires avec huit lithographies, Paris, Maeght, 1981
  • Suite vermillon sur ingres gris clair, album de huit lithographies, édition originale de 60 exemplaires, Paris, Maeght, 1981
  • John E. Jackson, Une écharpe d'eau fraîche, avec une lithographie en frontispice, Le Muy, éditions Unes, 1988
  • Edmond Jabès, Désir d'un commencement, Angoisse d'une seule fin, édition originale de 65 exemplaires avec une eau-forte rouge et deux eaux-fortes noires, Montpellier, Fata Morgana, 1991
  • Italo Svevo, Une vie, traduit par Georges Piroué, préface de Mario Fusco, L'Etrangère, Gallimard, 1991 (un détail d'une huile sur toile, Epiairoue, a servi de couverture).
  • Philippe Denis, Notes lentes, édition originale de 55 exemplaires avec une eau-forte en couleur, en frontispice, Genève, La Dogana, 1996
  • Yves Peyré, Prière pour les autres jours, avec une eau-forte et un poème manuscrit, sept exemplaires, Paris, Les auteurs, 1997
  • Jean Starobinski, La Caresse et le fouet, André Chénier, édition originale de 80 exemplaires avec quatre eau-fortes, trois de couleurs et une noire, Genève, Editart-D. Blanco, 1999
  • Jean Starobinski, Si cette figure porte un nom, édition originale de 165 exemplaires avec une eau-forte et une phototypie, Genève, Editart-D. Blanco, 2003
  • Philippe Jaccottet, Année, édition originale de 80 exemplaires avec quatre eaux-fortes, trois de couleurs et une noire, Meaux, Les éditions de la Revue Conférence, 2006
  • Alda Merini, L'Autre vérité, avec une eau-forte en frontispice pour les 30 exemplaires de tête, Trocy-en-Multien, Les Éditions de la Revue Conférence, 2010
  • Florian Rodari, A voix nues, édition originale de 80 exemplaires avec deux eaux-fortes et un bois gravé, Trocy-en-Multien, Les Éditions de la Revue Conférence, 2010
  • Pierre-Alain Tâche, Le corps unique, édition originale de 125 exemplaires avec une eau-forte, Genève, Cercle des amis d'Editant, 2013

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Entretiens[modifier | modifier le code]

  • Entretien avec Valère Bertrand, "Les arts et les gens", France-Culture, Radio France, 20 juillet 1992
  • Entretien avec Alin Avila, "Les arts et les gens", France-Culture, Radio France, 22 novembre 1993
  • Claude Garache, Entretien, Conférence, I, 1, 1995
  • Florian Rodari, Marie Du Bouchet, Alain Madeleine-Perdrillat, Entretiens avec Claude Garache, Hazan, 2010.

Conférences sur Claude Garache[modifier | modifier le code]

  • Yves Bonnefoy, at Wesleyan University, Wesleyan University, Middletown, CT, 31 octobre 1985
  • Jacques-Louis Binet, École du Louvre, 10 janvier 2002

Livres[modifier | modifier le code]

  • Dictionnaire Bénézit, Oxford Press University, 2011[2]
  • Gérard Xuriguera, Regard sur la peinture contemporaine, Arted, 1983
  • Jean Starobinski, Claude Garache, Flammarion, 1988
  • Jacques Dupin, Garache, Dessins, Paris, Conférence et Adam Biro éditeurs, 1999
  • Jean-Pierre Delarge, Dictionnaire des arts plastiques modernes et contemporains, Gründ, 2001
  • Garache face au modèle (textes de Raoul Ubac, Florian Rodari, Yves Bonnefoy, Philippe Jaccottet, Roger Munier, Emmanuel Laugier, Alain Madeleine-Perdrillat, Jacques Dupin, Anne de Staël, Nicolas Pesquès, François Trémolières, Michael Edwards, Jean Starobinski, John E. Jackson, Pierre Alain Tâche), La Dogana (Genève), 2006

Essais[modifier | modifier le code]

  • Dora Vallier, « Claude Garache », Derrière le miroir, Paris, Maeght, n 150, 1965
  • Yves Bonnefoy, « Dans la couleur de Claude Garache », Garache, février-mars 1974, catalogue d'exposition, Saint Paul de Vence, Fondation Maeght, 1974. Repris dans Yves Bonnefoy, Le Nuage rouge. Essais sur la poétique, Paris, Mercure de France, 1977.
  • Jacques Thuillier, « Notes brèves sur Claude Garache », Derrière le miroir, Paris, Maeght, n 213, mars 1975
  • Piero Bigongiari, « Arriva Nuvola Rossa : il pittore Claude Garache », L'Approdo Letterario, éditions della RAI, n° 77-78, XXIII, juin 1977
  • Alain Veinstein, « Archéologie de la mère », Derrière le miroir, Paris, Maeght, n° 237, janvier 1980. Repris dans Ébauche du féminin, Paris, Maeght, 1981.
  • Jean Frémon, « Une version du réel, Garache », novembre 1983-janvier 1984, catalogue d'exposition, Marseille, Musée Grobet-Labadié, 1983
  • Marc Fumaroli, « Depuis longtemps, Vénus… » Repères. Cahiers d'art contemporain, Paris, galerie Lelong, n°50, 1988
  • Andrew Weiner, « Claude Garache », Spaightwood Newsletter, Madison, Wisconsin, 15 novembre 1991
  • Georges Duby, Garache, juillet-août 1992, catalogue d'exposition, Orange, Musée d'Orange, 1992
  • Anne de Staël, Yvie et Sauve, Garache face au modèle, Genève, La Dogana, 2006
  • Amaury Nauroy, Vie secrète (Cl. Garache), Lausanne, rbl, n° 2, 2015

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. "Pour en revenir à la peinture, instinctivement, Degas et Monet exercèrent sur moi un grand attrait quand j'étais tout jeune. Puis, avec l'éducation, ce sont Cézanne et, en plus contemporains, Matisse, Mondrian, et bien d'autres, qui comptèrent pour moi." Dans Florian Rodari, Marie Du Bouchet, Alain Madeleine-Perdrillat, Entretiens avec Claude Garache, Hazan, 2010, page 13.
  2. a et b (en) « GARACHE, Claude (born 1930), Painter, engraver, illustrator », sur oxfordindex.oup.com (consulté le 3 avril 2015).
  3. [1]
  4. [2]
  5. [3]
  6. Claude Garache, Yvie et Sauve, 1977-1999 Huile sur toile

Liens externes[modifier | modifier le code]