Pierre-Alain Tâche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Pierre-Alain Tâche, né le , à Lausanne, est un écrivain, poète et ancien juge cantonal vaudois.

Biographie[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (septembre 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Pierre-Alain Tâche entreprend des études de droit, rédige une thèse sur le contrat d'édition. Après l'obtention d'un brevet d'avocat, il exerce au barreau jusqu'à fin 1980. Il devient alors magistrat judiciaire.

L'essentiel de l'œuvre de Pierre-Alain Tâche est composé d'une trentaine de recueils de poésie, publiés régulièrement dès 1962. De 1971 à 1988, il participe au comité de rédaction de La Revue de Belles-Lettres, ce qui lui permet d'entrer en contact avec les poètes dont l'œuvre compte à ses yeux. Ses textes critiques, parus dans des revues pour l'essentiel, restent à être édités en volume. Il est également l'auteur d'une cantate mise en musique par Heinrich Sutermeister, Ecclesia, jouée à la cathédrale de Lausanne en 1975.

Quête de signes et de significations, mais aussi interrogation sur le travail même de l'écriture, la poésie de Pierre-Alain Tâche s'inscrit dans la lignée de celles de Gustave Roud et de Philippe Jaccottet.

Il obtient, entre autres, le prix Schiller en 1974 et 1984, ainsi que le grand prix du mont Saint-Michel en 1991, et a donné de nombreuses conférences tant en Suisse qu'à l'étranger. En mars 2011, lors du Printemps des Poètes, la ville de Lyon remet à l'auteur de La Voie verte (éditions de la revue Conférence), son grand prix de poésie 2010, le prix Roger-Kowalski.

Pierre-Alain Tâche a également été très actif dans le domaine culturel au sein de diverses fondations.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Poésie[modifier | modifier le code]

  • Greffes, Cahiers de la Renaissance vaudoise, Lausanne, 1962
  • La Boîte à fumée, Cahiers de la Renaissance vaudoise, Lausanne, 1964
  • Ventre des fontaines, éditions L'Âge d'Homme, Lausanne, 1967
  • Herbier des failles, illustrations de Jean Otth, 1969, Julien Bogousslavsky, éditeur, Lausanne, 2005
  • La Traversée, éditions Payot, Lausanne, 1974
  • L'Élève du matin, Bertil Galland, Vevey, 1978
  • L'Inhabité, Bertil Galland, Vevey, 1980
  • Les Instants du regard, en collaboration avec Jean-Paul Berger, éditions Solaire, Issirac, 1980
  • Le Jardin du midi suivi de Temps sauvé, éditions de l'Aire, Lausanne, 1984
  • Le Dit d'Orta, La Dogana, Genève, 1985
  • Poésie est son nom, L'Alphée, Paris, 1985
  • Présent composé, L'Apprentypographe, Harnoncourt, 1986
  • Les Yeux du temps, en collaboration avec Maurice Blanc, photographe, Au Verseau, Roth & Sauter, Denges, 1988
  • Le Mensonge des genres, éditions de l'Aire, Lausanne, 1989
  • Buissons ardents, encres et dessins de Jean-Paul Berger, éditions Empreintes, Lausanne, 1990
  • Noces de rocher, dessins de Martine Clerc, éditions Empreintes, Lausanne, 1993 (épuisé)
  • Jour après jour, éditions de l'Aire, Lausanne, 1993
  • Celle qui règne à Carona, avec deux aquatintes de Gérard de Palézieux, éditions Brandes, Roubaix, 1994
  • Le Rappel des oiseaux, éditions Empreintes, Lausanne, 1997
  • Reliques, La Dogana, Genève, 1997
  • L'État des lieux, éditions Empreintes, Lausanne, 1998
  • Quatre poètes, (Pierre Chappuis, Pierre-Alain Tâche, Pierre Voélin, Frédéric Wandelère) éditions l'Age d'Homme, Lausanne, 1998, collection Poche suisse n°172
  • Chroniques de l'éveil, préface de Patrick Amstutz, L'Aire bleue, Vevey, 2001
  • L'Inhabité suivi de Poésie est son nom et de Celle qui règne à Carona, éditions Empreintes, Moudon, 2001
  • L'Intérieur du pays, préface de Christophe Calame, éditions L'Age d'homme, Lausanne, 2003
  • Sur la lumière en Anniviers, dessins de Martine Clerc, éditions Empreintes, Moudon, 2003
  • Bruissements, sur des fusains d'Alexandre Hollan, La Pierre d'Alun, Bruxelles, 2005
  • Nouvel état des lieux, éditions Empreintes, Moudon, 2005
  • Roussan, éditions Empreintes,Moudon, 2006
  • Forêt jurée, pastels de Martine Clerc, éditions Empreintes, 2008
  • La Voie verte, avec une gravure d'Edmond Quiche, éditions de la revue Conférence, 2010
  • Dernier état des lieux, éditions Empreintes, Chavannes-près-Renens, 2011
  • Fresque avec ange, La Dogana, Genève, 2012
  • D'après l'Obscur,pointes sèches de Catherine Bolle, éditions Traces, Genève, 2013
  • Dire adieu, avec une couverture de Pierre-Yves Gabioud, éditions Empreintes, Chavannes-près-Renens, 2013, traduction allemande par Markus Hediger : Dire adieu / Abschied nehmen, Zurich, Wolfbach Verlag, 2017
  • La Quête continue,gravure et vignettes de Martine Clerc, éditions de la revue Conférence, 2016
  • Élégie d'Ayer,lavis de Claire Nicole, éditions Empreintes, Chavannes-près-Renens, 2017

Prose[modifier | modifier le code]

  • Rumeurs sous images, Le Déluge, de Charles Gleyre, et Polyphème, d'Emile David, "Arrêt sur image", Les Amis du Musée, Lausanne, 1994
  • A hauteur d'instant in Arts poétiques, La Dogana, Genève, 1996
  • La Langue et le politique : enquête auprès de quelques écrivains suisses de langue française, éd., conçue. et préfacée par Patrick Amstutz, postface de Daniel Maggetti, éditions de L'Aire, Vevey, 2001 p.21-24.
  • Une poétique de l'instant, Bibliothèque cantonale et universitaire de Lausanne, 2006
  • Notre "maison", vraiment ?, in Le français, notre maison, éditions Zoé, Carouge, 2010
  • L'Air des hautbois : variations sur la Folia, éditions Zoé, Carouge, 2010
  • Un lied à mots couverts, in Un visa donné à la parole, La Dogana, Genève, 2011
  • L'Idée contre l'image, éditions Zoé, Carouge, 2013
  • L'Ombre d'Hélène, suivi de La fausse morte, éditions Zoé,Carouge, 2015
  • Une Réponse sans fin tentée, avec une gravure de Claude Garache, L'Atelier contemporain, Strasbourg, 2015

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Marie Frisson, “Chroniques de l'éveil” de Pierre-Alain Tâche, Bienne : ACEL ; Gollion : Infolio 2010, collection Le cippe, 124 p. (avec repères biographiques, p. 117-119) .

Liens externes[modifier | modifier le code]