Revue Conférence

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Conférence
Pays France
Langue français
Périodicité semestriel
Format 14 x 20,5 cm, 500 à 800 pages
Genre revue de littérature, poésie, art et philosophie
Prix au numéro 30 
Fondateur Christophe Carraud/Didier Laroque
Date de fondation 1995
Ville d’édition Trocy-en-Multien

Propriétaire Éditions de la Revue Conférence

SIREN 505187872

Directeur de publication François Marais
Directeur de la rédaction Christophe Carraud
ISSN 1269-0732
Site web Consulter

Conférence est une revue littéraire francophone semestrielle, à comité de lecture appartenant à la société Éditions de la Revue Conférence[1].

Conférence propose une réflexion thématique par numéro autour du temps présent, ainsi qu’un choix poétique et littéraire, tant français qu’étranger, et des inédits du XXe siècle.

Dans chaque numéro on trouve un ou plusieurs cahiers d’images : dessins, gravures, photographies d’artistes français ou internationaux. Patrick Kéchichian en souligne, dans le journal Le Monde en 1998, « les qualités et le sérieux »[2].

Historique[modifier | modifier le code]

La revue emprunte son titre à Montaigne :

« Le plus fructueux et naturel exercice de notre esprit, c’est à mon gré la conférence… La cause de la vérité devrait être la cause commune…[3]. »

Fondée en par Christophe Carraud et Didier Laroque, elle est éditée à Trocy-en-Multien.

En elle a donné naissance à une maison d'édition, Les Éditions de la revue Conférence, publiant des ouvrages de genres divers : essai, poésie, littérature, beaux-livres, livre jeunesse, livre photographique.

La revue[modifier | modifier le code]

Présentation[modifier | modifier le code]

La revue semestrielle Conférence veut proposer une réflexion sur le temps présent et instaurer un dialogue entre les esprits, les langues et les époques. Concrètement, elle développe à chaque numéro un thème (exemple de thèmes parus : Le divertissement, Le décor de la vie, L'Europe, L’homme empêché, L’université, Mesure et démesure...) ainsi qu'une série d'articles indépendants de la thématique. La revue dispose d'un comité de lecture qui valide les articles proposés.

Chaque numéro compte entre 500 et 800 pages. Il est imprimé sur papier bible par l'imprimeur de la Bibliothèque nationale de France. La mise en page et la fabrication de la revue sont conçus pour valoriser l'objet physique de la revue en tant que livre.

Chaque numéro comporte :

  • un cahier thématique de 150 à 200 pages ;
  • un cahier de création : poésie, prose, essais (auteurs français et étrangers) ;
  • un cahier d’images : peinture, gravure, photographie ;
  • un cahier de traductions ;
  • un ou plusieurs inédits d'auteurs disparus.

Aux côtés du cahier thématique et des créations (poésie, prose, essais...), chaque numéro comporte un cahier d'images publiant les peintures, gravures ou photographies d'artistes.

Modes de diffusion[modifier | modifier le code]

Vente directe en librairie et sur abonnement.

La distribution est assurée par la société Les Belles Lettres.

Publications des Éditions de la revue Conférence[modifier | modifier le code]

Depuis leur création, les Éditions de la revue Conférence ont publié des ouvrages de près de 300[4] auteurs français ou étrangers.

Selon leur fondateur Christophe Carraud,

« [les Éditions de la revue Conférence cherchent à] replacer le livre au centre de l’expérience de l’écrit, conjuguer le plaisir de l’œil et de la main par quoi grandit et s’authentifie celui du cœur et de l’esprit[5]. »

Bibliophilie[modifier | modifier le code]

Les Éditions de la revue Conférence ont publié entre et huit ouvrages dits de bibliophilie. Ces ouvrages de grand format sont imprimés au plomb mobile sur les presses typographiques de l'Imprimerie nationale, et accompagnés de gravures en taille-douce ; chaque exemplaire (tirage limité) étant signé par l'auteur et par l'artiste.

Ces ouvrages furent illustrés par Gérard de Palézieux, Pierre-Yves Gabioud, Pascale Hémery, Claude Garache et Ra'anan Levy.

Auteurs publiés[modifier | modifier le code]

Parmi les quelques 300 auteurs publiés dans la revue ou par les éditions, on trouve (par ordre alphabétique) : Rachel Bespaloff, Piero Calamandrei, Maurice Chappaz, François Debluë, Virgilio Giotti, Roberto Longhi, Karl Mannheim, Alda Merini, William S.Merwin, Pascal Riou, Amelia Rosselli, Salvatore Satta, Pierre-Alain Tâche.

Prix[modifier | modifier le code]

Dernières parutions[modifier | modifier le code]

2016[modifier | modifier le code]

2015[modifier | modifier le code]

  • Venise est une ville de Franco Mancuso
  • Une reine dans un jardin de Bruno Roza
  • Au miroir de la montagne de W. S. Merwin
  • Présent. Petite éthique du temps de Stefano Biancu
  • La petite fille et la guerre de Maria Luisa Semi
  • Tuilages de Svetlana Alpers
  • Balcon sur le Grand Canal d'Amelia Pincherle Rosselli (it)

Autour de la revue Conférence[modifier | modifier le code]

La revue est soutenue depuis sa création par le Centre national du livre. La fondation Pro Helvetia lui a plusieurs fois[10] accordé son soutien, ainsi que la fondation Leenaards et la fondation Jan Michalski.

Radio et internet[modifier | modifier le code]

Alain Finkielkraut lui a consacré une de ses émissions Répliques[11] sur France Culture, et elle apparaît régulièrement dans l'émission L'Essai et la revue du jour[12],[13] de Jacques Munier également sur France Culture.

L'émission La curiosité est un vilain défaut du 20 octobre 2015[14] sur RTL était consacrée à l'ouvrage Venise est une ville de Franco Mancuso.

Le site littéraire Encres vagabondes a consacré une chronique au numéro 33 de la revue Conférence[15].

Expositions et rencontres[modifier | modifier le code]

  • « Le goût du monde », exposition collective à la mémoire de Maurice Chappaz et réunissant des œuvres de sept artistes romands et français (du 3 juillet au 19 septembre au musée de Bagnes, Suisse).
  • « La vérité des images », exposition collective réunissant neuf peintres et photographes présentés par la revue (du 22 mai au 31 août 2010 au musée de Port-Royal des Champs à Magny-les-Hameaux)[16].
  • « À livre ouvert. Acte 1. Les Éditions de la Revue Conférence », exposition et rencontres (du 12 novembre 2013 au 4 janvier 2014 à la bibliothèque universitaire d'Avignon, à la médiathèque Ceccano et au musée Angladon)[17],[18].
  • « Le luxe de la peinture », exposition collective consacrée à 17 artistes tous publiés dans la revue Conférence (du 7 juin au 21 septembre 2014 à l'espace culturel Les Dominicaines à Pont-l'Évêque)[19],[20].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « identité et bilans pour l'entreprise N° 505187872 », sur www.societe.com (consulté le 14 juin 2019)
  2. Patrick Kéchichian, « Conférence », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  3. Montaigne, Essais, livre III, chapitre 8.
  4. « Auteurs », sur revue-conference.com.
  5. « Collection des Éditions de la revue Conférence », sur revue-conference.com.
  6. Voir sur bm-lyon.fr.
  7. Robert Maggiori, « L'offrande et la demande », Libération,‎ (ISSN 0335-1793, lire en ligne).
  8. Gilbert Salem, « Pierre-Alain Tâche butine à travers l'Hexagone », 24heures,‎ (ISSN 1661-2256, lire en ligne).
  9. Frédérique Roussel, Robert Maggiori, Claire Devarrieux, Natalie Levisalles et Virginie Bloch-Lainé, « Critique - Vient de paraître », Libération,‎ (ISSN 0335-1793, lire en ligne).
  10. Numéros soutenus : 17, 20, 24, 26, 27, 28, 32, 34.
  11. Voir sur franceculture.fr.
  12. Voir sur franceculture.fr.
  13. Voir sur franceculture.fr.
  14. Voir sur rtl.fr.
  15. Voir sur encres-vagabondes.com.
  16. Voir sur port-royal-des-champs.eu.
  17. Voir sur univ-avignon.fr.
  18. « À livre ouvert. Choix de livres des Éditions de la revue Conférence - Musée Angladon à Avignon » (consulté le 24 septembre 2016).
  19. Voir sur ouest-france.fr.
  20. Voir sur ouest-france.fr.

Liens externes[modifier | modifier le code]