Michael Edwards (poète)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Michael Edwards et Edwards.

Sir Michael Edwards

Naissance (76 ans)
Barnes, (Richmond upon Thames)
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture anglais, français

Sir Michael Edwards, né à Barnes (Richmond upon Thames) le , est un poète, critique littéraire, traducteur et professeur franco-britannique. Il est membre de l'Académie française depuis le 21 février 2013 et Knight Bachelor depuis 2014.

Insigne de Knight Bachelor.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir enseigné le français, l'anglais et la littérature comparée à l'Université de Warwick jusqu'en 2002, il est professeur au Collège de France à la chaire d'Étude de la création littéraire en langue anglaise. Il a spécialement étudié Shakespeare, Racine et Arthur Rimbaud. Bénéficiant des deux nationalités et bilingue, il utilise dans son œuvre poétique le français et l'anglais, parfois les deux dans le cadre d'un même ouvrage (par exemple dans Rivage mobile)[1].

Il a été candidat à la succession de Bertrand Poirot-Delpech à l'Académie française mais n'a obtenu que huit voix lors de l'élection blanche du 7 février 2008. Il se représente sans succès le 26 avril 2012 au fauteuil 40, laissé vacant à la suite du décès de Pierre-Jean Rémy, mais obtient cette fois le plus de voix[2] (onze) sans éviter une nouvelle élection blanche. Il présente enfin avec succès une nouvelle candidature le au fauteuil de Jean Dutourd[3], devenant ainsi le premier Immortel d'origine britannique. Il est reçu sous la Coupole le 22 mai 2014 par Frédéric Vitoux.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • La tragédie racinienne, La pensée universelle, 1972
  • To Kindle the Starling, Aquila, 1972
  • Eliot/Language, Aquila, 1975
  • Éloge de l'attente, Belin, 1996
  • De Poetica Christiana, Hermeuneutikai Kutatokozpont, Budapest, 1997
  • Beckett ou le don des langues, Espaces 34, 1998
  • Leçons de poésie, PUF, 2001
  • De la poésie, avec Yves Bonnefoy, Presses Universitaires de Vincennes, 2001
  • Ombres de lune : réflexions sur la création littéraire, Espaces 34, 2001
  • Un monde même et autre, Desclée de Brouwer, janvier 2002
  • Rivage mobile, Arfuyen, 2003
  • Terre de poésie, Espaces 34, 2003
  • Shakespeare et la comédie de l'émerveillement, Desclée de Brouwer, 2003
  • Racine et Shakespeare, PUF, 2004
  • Shakespeare et l'œuvre de la tragédie, Belin, 2005
  • Le Génie de la poésie anglaise, Le Livre de poche, 2006
  • De l'émerveillement, Fayard, 2008
  • À la racine du feu, Caractères, coll. Planètes, 2009
  • Shakespeare : Le poète au théâtre, Fayard, 2009
  • Le bonheur d'être ici, Fayard, février 2011
  • Le rire de Molière, De Fallois, octobre 2012
  • Paris aubaine, Éditions de Corlevour, novembre 2012

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Edouard Launet, « Michael Edwards, l'émerveillé », Libération,‎ (consulté le 23 mars 2015).
  2. PPDA ne sera pas immortel
  3. « élection au fauteuil de M. Jean Dutourd », sur Académie française

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :