Tamano

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tamano-shi
玉野市
Tamano
Vélodrome de Tamano.
Drapeau de Tamano-shi
Drapeau
Administration
Pays Drapeau du Japon Japon
Région Chūgoku
Préfecture Okayama
Maire Susumu Kuroda
Code postal 〒706-8510
Démographie
Population 63 928 hab. (juin 2011)
Densité 617 hab./km2
Géographie
Coordonnées 34° 29′ 31″ nord, 133° 56′ 45″ est
Superficie 10 363 ha = 103,63 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : préfecture d'Okayama
Voir sur la carte administrative de Préfecture d'Okayama
City locator 13.svg
Tamano-shi
Géolocalisation sur la carte : Japon
Voir sur la carte administrative du Japon2
City locator 13.svg
Tamano-shi
Géolocalisation sur la carte : Japon
Voir sur la carte topographique du Japon2
City locator 13.svg
Tamano-shi
Liens
Site web Tamano

Tamano (玉野市, Tamano-shi?) est une ville japonaise du Sud de la préfecture d'Okayama, située sur l'île de Honshū et bordant la mer intérieure de Seto.

Histoire[modifier | modifier le code]

Tamano prit sa forme administrative actuelle en 1940. La ville se développa fortement grâce à la construction navale qui en fit sa renommée. Elle se spécialisa aussi dans le raffinage du cuivre et dans l'industrie du sel.

Panorama de Tamano.

Pendant longtemps, Tamano était un important port maritime qui permettait la liaison entre l'île de Honshū et celle de Shikoku. Cependant, la situation changea brusquement lors de l'ouverture du Grand pont de Seto tout proche en 1988 qui permet depuis une traversée beaucoup plus facile de la mer intérieur de Seto. La ville a donc renouvelé progressivement les fonctions de son port qui ne permettaient plus de garantir la prospérité de Tamano.

En 2006, le secteur du port d'Uno fut désigné par un plan de réforme de la ville pour devenir une zone échange culturelle. Dans cette même optique, le quartier de Tai a été reconverti en une aire logistique. Depuis, l'administration de Tamano s'affaire à créer de nouvelles réformes similaires[1].

Économie[modifier | modifier le code]

Industrie[modifier | modifier le code]

Profitant d'un climat ensoleillé et avantageux, l'industrie du sel commença très tôt. En 1863, après vingt ans de développement, un grand espace de production de sel fut aménagé en supplément des établissements préexistants de Hibiki (1829) et de Higashi-nozaki (1838). Plus tard, cette production s'intensifia, notamment dans les districts d'Uno et de Tama, et se réforma grâce à l'avancée technologique, surtout vers 1960.

Vue sur le port d'Uno, dans la ville de Tamano.

À partir de 1917, la principale compagnie de construction navale de Tamano, la Tama Shipbuilding Company, utilisa des terrains anciennement dédiés à l'exploitation de sel dans le district de Tama pour développer sa production navale. Plus tard, la compagnie fut rebaptisée Mitsui Engineering and Shipbuilding Co., Ltd., son nom actuel[2].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Tamano possède la plus grande plage de la préfecture d'Okayama, incluse dans la station balnéaire Shibukawa.

La ville comprend le musée marin municipal de Tamano.

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

  • Le parc Miyama
  • La colline d'Ojigatake

Événements[modifier | modifier le code]

Shibukawa Beach.
  • Le Shibukawa wisteria festival (fêté le 29 avril)
  • Le festival portuaire de Tamano (célébré au milieu du mois de mai)
  • Le festival de Tamano[3]3

Jumelages[modifier | modifier le code]

La ville de Tamano est jumelée avec plusieurs villes[2] :

Tamano a également conclu depuis le un partenariat avec Chūō, l'un des 23 arrondissements de Tōkyō.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Mairie de Tamano, « About Tamano City »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), (consulté le ).
  2. a et b (en) Mairie de Tamano, « Industry in Tamano City »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), (consulté le ).
  3. (en) Mairie de Tamano, « Sightseeing spots in Tamano City »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]