Christophe Marguin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Christophe Marguin, né le [1] à Lyon, est un chef cuisinier français, installé aux Échets à Miribel. Il a repris le restaurant transmis par son père Jacques Marguin (dit Jacky), en 1992[1]. Il est également gérant-associé d'autres affaires, en particulier avec Mathieu Viannay[2].

Il a été nommé Président des Toques Blanches Lyonnaises de 2006 à 2012 et fut réélu depuis le 10 janvier 2015[2].

Le restaurant aux Échets[modifier | modifier le code]

Le restaurant Marguin aux Échets, fermé en 2017.

La « dynastie Marguin » débute en 1906 aux Échets avec Pierre Marguin (1878-1959), maréchal-ferrant de profession, qui tient une auberge — dans les bâtiments du restaurant de Christophe Marguin — avec sa femme Pierrette (1885-1932)[1]. Leur fils Louis (1910-1986) participe à l'affaire avec son épouse Catherine (1907-1992) ; dans les années 1930 il gère également une station-service en face de l'auberge[1]. Après sa formation chez Paul Bocuse (avec Pierre Orsi), Jacques (dit Jacky), le fils de Louis et Catherine (et le père de Christophe Marguin) devient le cuisinier du restaurant ; il obtient une étoile Michelin en 1977[1]. Christophe Marguin reprend l'affaire officiellement en 1999[1].

Depuis 1973, son père puis lui-même est membre de l'Académie culinaire de France (fauteuil d'Eugénie Brazier)[3].

En 2017, Christophe Marguin annonce que son restaurant quitte Les Échets pour Lyon[4]. Son restaurant familial était présent aux Échets depuis 1906.

Le Président[modifier | modifier le code]

Depuis Décembre 2017, Christophe MARGUIN a posé ses valises au Président, véritable institution lyonnaise. Il propose une cuisine de saison, établie avec les produits du marché. Il n'oublie cependant pas ses habitués en conservant ses plats signatures tels que la Volaille à la crème et les grenouilles simplement sautées au beurre et fines herbes.

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • Concours Prosper-Montagné[1]
  • Chevalier de l'ordre national du Mérite (2007)[5]
  • Officier du Mérite agricole (2009)[2]
  • Chevalier de la Légion d'honneur (2012)[2],[6]
  • Chevalier des Arts et des Lettres (2014)[7]
  • Palmes Académiques

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Emmanuelle Jary et Jean-François Mallet, Marguin de la Dombes : 100 ans de dynastie gourmande, Glénat, coll. « Le verre et l'assiette », , 207 p. (ISBN 978-2723455442, présentation en ligne)

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f et g Jean-Claude Ribaut, « Un siècle de cuisine de la Dombes », Le Monde, .
  2. a b c et d « Christophe Marguin », sur lestoquesblanchesdumonde.com.
  3. « Membres titulaires de l’Académie culinaire de France », sur academieculinairedefrance.com (consulté le 1er février 2018).
  4. « Christophe Marguin quitte les Echets pour s'installer à Lyon », Le Progrès,‎ (lire en ligne, consulté le 13 août 2017)
  5. a et b « Christophe Marguin chevalier ! », Lyon People, .
  6. « Christophe Marguin. Chevalier de la Légion d’Honneur », Lyon People, .
  7. « Guillaume Gomez, le chef de l’Elysée, décore Christophe Marguin des insignes de Chevalier des Arts et Lettres », Le Progrès, .

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :