Les Toques blanches lyonnaises

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Les Toques blanches lyonnaises
Logo de l’association
Cadre
Forme juridique Association loi de 1901
Zone d’influence Lyon
Fondation
Fondation 1936
Fondateur Marius Vettard
Identité
Siège Lyon
Président Christophe Marguin
Site web toques-blanches-lyonnaises.com

Les Toques Blanches Lyonnaises est une association créée en 1936 par sept cuisiniers réputés de la région dont Marius Vettard[1],[2], qui regroupe depuis lors une grande partie des chefs cuisiniers lyonnais[3]. Elle fédère des chefs cuisiniers et pâtissiers partageant les mêmes idéaux. Ses membres sont les garants d’un héritage culinaire, les dépositaires de l’histoire de la gastronomie lyonnaise : celle du mâchon, des Mères lyonnaises, des bouchons, des grands chefs étoilés… Tous défendent les mêmes valeurs pour la gastronomie, la promotion de la cuisine lyonnaise et les produits régionaux.

Aujourd'hui, ce sont près de 120 chefs qui s'évertuent à faire rayonner la gastronomie lyonnaise aux niveaux local, national et international.

Les Présidents[modifier | modifier le code]

1936 - 1976 : Marius VETTARD

1976 - 1982 : Paul BLANC

1983 - 1987 : Roger ROUCOUD

1988 - 1993 : Pierre ORSI

1994 - 2006 : Guy LASSAUSSAIE

2006 - 2012 : Christophe MARGUIN

2012 - 2015 : Laurent BOUVIER

Depuis 2015 : Christophe MARGUIN

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Notre histoire - Les Toques Blanches Lyonnaises », Les Toques Blanches Lyonnaises : Association de Chefs cuisiniers depuis 1936,‎ (lire en ligne, consulté le 17 juillet 2018)
  2. « Cuisiniers lyonnais [Culinary Trophy Joannès-Nandron (1969)] », sur numelyo.bm-lyon.fr (consulté le 17 juillet 2018) : De gauche à droite : Marius Vettard, créateur de l'association des Toques blanches lyonnaises, et Roger Roucou, chef de La Mère Guy.
  3. « Les Toques Blanches Lyonnaises : 80 ans de gastronomie | Le journal de l'éco », sur lejournaldeleco.fr (consulté le 17 juillet 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]