Râpée (mets)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Râpée
Image illustrative de l'article Râpée (mets)
Râpée de pomme de terre

Autre nom Râpée de pommes de terre
Lieu d’origine Saint-Étienne et Morvan
Place dans le service Mets principal
Température de service Chaude
Ingrédients Pommes de terre crues râpées, œufs battus, crème, sel, poivre, huile ou beurre
Accompagnement vin rouge
bugey, val-de-loire, alsace pinot-noir, duché-d'uzès ou ardèche
vin rosé
alsace pinot-noir, val-de-loire ou bugey

La râpée est une galette de pommes de terre revenue à la poêle. Il en existe plusieurs variantes : elle peut être fine ou épaisse, et comprendre ou non des œufs.

Origine[modifier | modifier le code]

C'est une spécialité de Saint-Étienne et du Morvan, où elle est souvent accompagné de sarasson. On en retrouve des variantes sous d'autres noms dans toute la région Rhône-Alpes (la crique ardéchoise ou le matefaim en Savoie, en Lyonnais), dans le Jura (matafan), et en Alsace ou en Suisse, sous le nom de rösti.

Ingrédients[modifier | modifier le code]

La râpée se fait à base de pommes de terre crues râpées. Elles sont mélangées avec des œufs battus, de la crème, du sel, du poivre, et mises à frire dans l'huile ou dans du beurre[1].

Accord mets/vin[modifier | modifier le code]

La râpée de pomme de terre peut s'accorder avec du vin rouge tel un bugey, un val-de-loire, un alsace pinot-noir, un duché-d'uzès ou un ardèche[2].

Les amateurs de vin rosé marient ce mets avec un alsace pinot-noir, un val-de-loire et un bugey[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]