Pot lyonnais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Un pot lyonnais

Un pot lyonnais est une bouteille au fond très épais ayant une contenance d'exactement 46 centilitres. Il s'agit d'une spécialité de Lyon principalement utilisée dans les bouchons, restaurants typiques de Lyon et de sa région.

Histoire[modifier | modifier le code]

Au Moyen Âge, l'unité de mesure appelée l'« asnée » détermine la charge, correspondant à 93 litres, qu'un âne pouvait porter en un seul voyage. Au XVIe siècle l'unité devient le pot ; il a une contenance de 2,08 litres. Au XVIIe siècle, sa contenance est encore abaissée à 1,04 litres. Ce n'est qu'une loi du XIXe siècle, en 1843, qui fixe la contenance du pot lyonnais à 46 centilitres.

C'est au XIXe siècle que le pot lyonnais fit son apparition. Les canuts ou « soyeux », en effet, avaient droit à 50 cl de vin payé par les patrons. Ces derniers, pour les exploiter un peu plus, firent réduire la contenance du pot de 50 cl à 46 cl. De cette manière il était donc possible de remplir, avec 1 litre de vin, 2 pots + le verre du patron.

Aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Dans les bouchons, le goulot des pots est entouré d'élastiques de couleur différente pour distinguer le contenu, par exemple du vin du Beaujolais ou des Côtes du Rhône.

Il est généralement fabriqué en verre de récupération aux teintes verdâtres. Le verre est constellé de bulles et ses parois sont parfois irrégulières.

Fillette[modifier | modifier le code]

La fillette lyonnaise est une invention récente. Elle contient 25 ou 29 cl, contrairement à la fillette en usage dans le Val de Loire et à Paris, qui a une contenance de 35 cl[réf. souhaitée]. On ne trouve presque plus l'authentique demi-pot dont la contenance de 22 cl apparait en relief sur le col ou le cul de la bouteille.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]