Circuit international de Sepang

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sepang International Circuit
Circuit international de Sepang
Caractéristiques générales
Lieu Sepang
Selangor
Drapeau de la Malaisie Malaisie
Type Permanent
Coordonnées 2° 45′ 36″ nord, 101° 44′ 12″ est

Géolocalisation sur la carte : Malaisie

(Voir situation sur carte : Malaisie)
Sepang International Circuit
Construction 1 novembre 1997
Ouverture 7 mars 1999
Architecte Hermann Tilke
& Tilke Engineering
Homologation FIA Degré 1
Sens Horaire
Stands Garages permanents
Capacité 133 000
Événements
Grand Prix automobile de Malaisie
Grand Prix moto de Malaisie
Super GT International Series Malaysia
Malaysia Merdeka Endurance Race
Sepang 1000 km
Dimensions
Nombre de virages 15
Longueur 5,543 km
Inclinaison
Meilleur tour (2004)
Temps 1 min 34 s 223
Pilote Drapeau de la Colombie Juan Pablo Montoya
Écurie Drapeau du Royaume-Uni Williams F1 Team
Modèle Williams FW26

Le circuit International de Sepang est le circuit utilisé pour le Grand Prix de Malaisie de Formule 1. Il est également utilisé pour d'autres événements de sport motorisés comme le MotoGP.

Ce rendez-vous est considéré comme une référence vis-à-vis des autres Grands Prix, avec d'immenses complexes techniques et de presse, et de vastes stands. Cependant, certains se plaignent que la piste s'enfonce peu à peu. Cela est dû au fait que la piste est construite sur l'emplacement d'un ancien marais.

Il a été conçu, au même titre que les circuits de Shanghai (circuit international de Shanghai) et de Bahreïn (circuit international de Sakhir), par l'architecte allemand Hermann Tilke. En 2016, le circuit a fait l'objet de travaux de re-surfaçage pour éliminer plusieurs zones bosselées et l'inclinaison de certains virages a été modifiée pour faciliter le drainage en cas de fortes pluies, particulièrement au virage en épingle no 15[1]. Un revêtement moins abrasif a été appliqué[2] et des zones de dégagement asphaltées ont été remplacées par des bacs à gravier[1].

Circuit principal[modifier | modifier le code]

Le circuit principal, normalement emprunté dans le sens des aiguilles d'une montre, est d'une longueur de 5,543 km et se caractérise par ses courbes rapides et ses longues lignes droites. La disposition est assez inhabituelle, avec une très longue ligne droite, reliée à la ligne droite des stands par une épingle à cheveux très serrée. Il est utilisé pour les Grand Prix de Formule 1 et les Grand Prix moto, en plus des compétitions locales ou régionales.

Circuit nord[modifier | modifier le code]

Également emprunté dans le sens des aiguilles d'une montre, le circuit nord correspond à la première moitié du circuit principal. La course revient sur la ligne droite des stands après le virage no 6, ayant ainsi une longueur de 2,41 km.

Circuit sud[modifier | modifier le code]

Le circuit sud correspond à l'autre moitié du circuit principal. La seconde ligne droite sert de ligne des stands lorsque le circuit sud est utilisé. Il rejoint le circuit principal après le virage no 8, formant ainsi une « épingle à cheveux ».

Palmarès des Grands Prix de Formule 1 disputés sur le circuit de Sepang[modifier | modifier le code]

Année Vainqueur Ecurie
1999 Eddie Irvine Ferrari
2000 Michael Schumacher Ferrari
2001 Michael Schumacher Ferrari
2002 Ralf Schumacher Williams-BMW
2003 Kimi Raikkonen McLaren-Mercedes
2004 Michael Schumacher Ferrari
2005 Fernando Alonso Renault
2006 Giancarlo Fisichella Renault
2007 Fernando Alonso McLaren-Mercedes
2008 Kimi Raikkonen Ferrari
2009 Jenson Button Brawn-Mercedes
2010 Sebastian Vettel Red Bull Racing-Renault
2011 Sebastian Vettel Red Bull Racing-Renault
2012 Fernando Alonso Ferrari
2013 Sebastian Vettel Red Bull Racing-Renault
2014 Lewis Hamilton Mercedes
2015 Sebastian Vettel Ferrari
2016 Daniel Ricciardo Red Bull Racing-Tag Heuer

Les moments forts du Grand Prix de Malaisie à Sepang[modifier | modifier le code]

  • En 1999, Michael Schumacher y effectue un retour fracassant à la compétition après sa blessure à Silverstone. L'Allemand signe la pole position avec presque une seconde d'avance sur son coéquipier Eddie Irvine. En course, Schumacher laisse gagner Irvine qui était alors en lutte avec Mika Hakkinen pour le titre mondial. Pourtant, après la course, les deux pilotes Ferrari étaient disqualifiés à cause de leurs déflecteurs latéraux non conformes. Cette disqualification offrait le titre mondial sur tapis vert à Hakkinen, mais quelques jours après, la sanction était annulée et les Ferrari réintégrées dans le classement du Grand Prix de Malaisie 1999.
  • En 2003, Kimi Raikkonen y signe, à 23 ans, sa première victoire en formule 1, une performance qui provoque les larmes d'émotion de son patron Ron Dennis.
  • En 2009, le Grand Prix est disputé sous une averse tropicale et interrompu avant la moitié de la course. Les pilotes ayant fini dans les points ce jour-là n'ont marqué que la moitié des points au championnat du monde.
  • En 2012, toujours dans des conditions climatiques difficiles, Fernando Alonso s'impose devant le surprenant mexicain Sergio Pérez qui manque de peu de s'imposer au volant de sa modeste Sauber-Ferrari
  • En 2013, Sebastian Vettel s'impose devant son coéquipier Mark Webber qui lui reproche ensuite publiquement de ne pas avoir respecté les consignes de l'équipe Red Bull Racing. Vettel a dépassé l'Australien en tête de la course alors que leurs positions avaient été figées par leur écurie.

Autres événements[modifier | modifier le code]

Le circuit international de Sepang est également utilisé pour des compétitions de karting et de moto-cross.

Le 23 octobre 2011, lors du deuxième tour du Grand Prix de Malaisie de MotoGP, le pilote italien Marco Simoncelli perd l'adhérence de la roue arrière et sa moto, qu'il ne contrôle plus, coupe la route à Colin Edwards et Valentino Rossi lors de son retour vers l'intérieur du virage. Edwards et Rossi le percutent au sol et son casque est arraché par la violence du choc, ce qui entraîne de graves blessures aux cervicales, à la tête et à la poitrine. Du fait de ses blessures graves, Simoncelli est transféré en ambulance au centre médical du circuit où il arrive en état d'arrêt cardio-respiratoire ; il est déclaré mort à 16 h 56, heure locale.

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Le circuit est disponible dans les jeux vidéo suivants :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]