McLaren MP4-17D

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
McLaren MP4-17D
McLaren MP4-17D

Kimi Räikkönen en 2003 sur la McLaren MP4-17D

Présentation
Équipe Drapeau : Royaume-Uni West McLaren Mercedes
Constructeur McLaren Racing
Année du modèle 2003
Concepteurs Adrian Newey
Neil Oatley
Spécifications techniques
Châssis Châssis monocoque en fibre de carbone et aluminium en nid d'abeille
Suspension avant Triangles superposés, poussoirs et barre de torsion, amortisseurs Penske
Suspension arrière Triangles superposés, poussoirs et barre de torsion, amortisseurs Penske
Nom du moteur Mercedes-Benz FO 110P
Cylindrée 2 998 cm3 de 850 ch à 18 500 tr/min
Configuration 10 cylindres en V à 90°
Position du moteur arrière
Boîte de vitesses McLaren semi-automatique
Nombre de rapports 7 rapports
Système de freinage Disques Hitco et Étriers AP Racing
Poids 600 kg
Carburant Mobil1
Pneumatiques Michelin
Partenaires West
Histoire en compétition
Pilotes 5. Drapeau : Royaume-Uni David Coulthard
6. Drapeau : Finlande Kimi Räikkönen
Début 2003 au GP d'Australie
Courses Victoires Pole Meilleur tour
16 2 2 3
Championnat constructeur 3e avec 142 points
Championnat pilote Kimi Räikkönen : 2e
David Coulthard : 7e

Chronologie des modèles (2003)

La McLaren MP4-17D est une monoplace de Formule 1 engagée par l'écurie McLaren dans le cadre de la saison 2003 de Formule 1. Elle est pilotée par le Britannique David Coulthard et le Finlandais Kimi Räikkönen.

Historique[modifier | modifier le code]

Après une saison 2002 décevante pour l'équipe McLaren Racing dépassée par Williams au classement des adversaires de Ferrari, une amélioration est vivement souhaitée. Pour cela, l'équipe développe depuis la saison précédente une monoplace à l'aspect révolutionnaire, la MP4-18 à double-quille et museau ultra-fin. Mais elle connaît des problèmes de mise au point et c'est avec une évolution de la MP4-17 de la saison précédente que Kimi Räikkönen et David Coulthard doivent commencer la saison[1].

Toutefois, la MP4-18, dont le lancement est toujours repoussé, ne sera jamais engagée en course ce qui paradoxalement permet à l'écurie anglaise de retrouver les sommets avec deux victoires en deux courses en début de saison grâce à Coulthard en Australie et Räikkönen en Malaisie[2],[3]. Lors du Grand Prix du Brésil, le Finlandais est en tête durant une grande partie de la course malgré la pluie et les interventions de la voiture de sécurité mais est dépassé au dernier tour par le pilote Jordan Grand Prix Giancarlo Fisichella qui lui ravit la victoire[4].

McLaren est en tête des deux championnats mais l'apparition de la Ferrari F2003-GA et les performances des Williams FW25 remettent en cause la domination de l'écurie britannique. Rarement en lutte pour la victoire mais fiable et performante, la MP4/17D permet à Kimi Räikkönen de lutter jusqu'à la fin de la saison pour le titre mondial avec Michael Schumacher et Juan Pablo Montoya, le Finlandais terminant finalement vice-champion du monde avec 91 points, deux de moins que Schumacher[5].

Résultats en championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

Résultats détaillés de la McLaren MP4-17D en championnat du monde de Formule 1
Saison Écurie Moteur Pneus Pilotes Courses Points
inscrits
Classement
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16
2003 West McLaren Mercedes Mercedes-Benz FO 110P V10 Michelin AUS MAL BRÉ SMR ESP AUT MON CAN EUR FRA GBR ALL HON ITA USA JAP 142 3e
David Coulthard 1re Abd 4e 5e Abd 5e 7e Abd 15e 5e 5e 2e 5e Abd Abd 3e
Kimi Räikkönen 3e 1re 2e 2e Abd 2e 2e 6e Abd 4e 3e Abd 2e 4e 2e 2e

Légende : ici

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « McLaren MP4-18 », sur statsf1.com (consulté le 6 janvier 2013)
  2. « Classement du Grand Prix d'Australie 2003 », sur statsf1.com (consulté le 6 janvier 2013)
  3. « Classement du Grand Prix de Malaisie 2003 », sur statsf1.com (consulté le 6 janvier 2013)
  4. « Grand Prix du Brésil 2003 : Tour par tour », sur statsf1.com (consulté le 7 novembre 2012)
  5. « Classements du championnat du monde de Formule 1 2003 », sur statsf1.com (consulté le 6 janvier 2013)

Sur les autres projets Wikimedia :