Châteauneuf-sur-Sarthe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Châteauneuf-sur-Sarthe
Châteauneuf-sur-Sarthe
Hôtel de Ville.
Blason de Châteauneuf-sur-Sarthe
Blason
Drapeau de Châteauneuf-sur-Sarthe
Logo
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Maine-et-Loire
Arrondissement Segré
Canton Tiercé
Commune Les Hauts-d'Anjou
Statut commune déléguée
Maire délégué Marc-Antoine Driacourt
2019-2020
Code postal 49330
Code commune 49080
Démographie
Gentilé Castelneuviens
Population 3 218 hab. (2016 en augmentation de 3,07 % par rapport à 2011)
Densité 224 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 40′ 54″ nord, 0° 29′ 14″ ouest
Altitude 23 m
Min. 16 m
Max. 72 m
Superficie 14,39 km2
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration Les Hauts-d'Anjou
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Pays de la Loire
Voir sur la carte administrative des Pays de la Loire
City locator 15.svg
Châteauneuf-sur-Sarthe
Géolocalisation sur la carte : Maine-et-Loire
Voir sur la carte topographique de Maine-et-Loire
City locator 15.svg
Châteauneuf-sur-Sarthe
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 15.svg
Châteauneuf-sur-Sarthe
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 15.svg
Châteauneuf-sur-Sarthe
Liens
Site web chateauneufsursarthe.fr

Châteauneuf-sur-Sarthe est une ancienne commune française située dans le département de Maine-et-Loire, en région Pays de la Loire, devenue le une commune déléguée de la commune nouvelle des Hauts-d'Anjou[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Panneau d'indication d'entrée du village.
Panneau d'indication d'entrée du village.

Commune de la partie orientale du Segréen, Châteauneuf-sur-Sarthe se situe en rive droite de la Sarthe, sur les routes D 859, Cherré - Daumeray, D 89, Contigné - Étriché, D 108, Brissarthe - Cheffes et D 770, Champigné - Châteauneuf sur Sarthe[2].

Localisation[modifier | modifier le code]

Rose des vents Cherré Contigné Brissarthe Rose des vents
Champigné N Étriché
O    Châteauneuf-sur-Sarthe    E
S
Champigné Juvardeil Étriché

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La rivière la Sarthe traverse le territoire et une écluse est également présente en ville.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

En 2009 on trouvait 1 322 logements dont 91 % étaient des résidences principales, pour une moyenne sur le département de 91 %, et dont 55 % des ménages en étaient propriétaires[3].

Transports[modifier | modifier le code]

La commune est également desservie par une ligne d’autobus, la ligne 411, Angers - Châteauneuf-sur-Sarthe - Miré, du réseau interurbain des Pays de la Loire Aléop, qui passe par Cantenay-Épinard, Feneu, Champigné, Châteuneuf-sur-Sarthe, Contigné et Miré[4].

Elle est proche de la gare ferroviaire d'Étriché - Châteauneuf, située sur la ligne électrifiée Le Mans - Angers[5].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Châteauneuf-sur-Sarthe a porté plusieurs nom durant l'histoire. Avant la création de Châteauneuf, l'emplacement du village portait le nom de Séronnes, nom emprunté au prieuré. Le village a ensuite porté les noms de Castrum-Novum puis Castellum-Novum, ou bien encore Château-Nof-sus-Savete[6]. Le nom de Châteauneuf est adopté en 1370 par ordonnance royale, et ne sera changé qu'une seul fois après l'adoption, durant la Révolution, ou la commune porte le nom de Mont-Sarthe[7].

Histoire[modifier | modifier le code]

Les seigneurs de Châteauneuf-sur-Sarthe :
Jeanne des Roches, Dame de Sablé, de Briolé, de Châteauneuf-sur-Sarthe, de Precigné, de Brion, fille de Guillaume des Roches, Seigneur de Sablé épousa Amaury Ier de Nevers, Seigneur de Craon, de Champtocé, d'Ingrande, de Candé, de Segré, de Durtal, de Baugé, de Lude, mort le 12/05/1226.
Louis Ier de La Trémoille naît vers 1429, Seigneur de Sully, de Craon, de Châteauneuf-sur-Sarthe de 1446 à 1457, Vicomte de Thouars, Prince de Talmont, fils de Georges Ier de La Trémoille et de Catherine de l'Isle-Bouchard.

Châteauneuf-sur-Sarthe fut chef-lieu de district de 1790 à 1795.

Pendant la guerre de 1870, 91 habitants du canton de Châteauneuf perdent la vie. Un monument aux morts est érigé[8]. Durant la Première Guerre mondiale, 54 habitants perdent la vie, et durant la Seconde Guerre mondiale, 8 habitants sont tués[9].

Suite au vote des conseils municipaux de Châteauneuf-sur-Sarthe et des Hauts d'Anjou le , la commune de Châteauneuf-sur-Sarthe fusionne avec celle des Hauts d'Anjou le [10]. Elle en devient alors le siège.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Administration actuelle[modifier | modifier le code]

Liste des maires délégués successifs
Période Identité Étiquette Qualité
janvier 2019 En cours
(au 10 janvier 2019)
Marc-Antoine Driancourt[11] SE Consultant et gérant de société

Administration ancienne[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1965 mars 1971 Jacques Peuch UDR Médecin
Suppléant du député Jean Narquin
mars 1971 mars 1989 Edmond Forestier[12]   Vétérinaire
mars 1989 mars 2001 Yves Constantin UDF Conseiller général (1988-2001)
Président de la CC du Pays de Châteauneuf
mars 2001 novembre 2017[13] Maurice Jarry[14] UMP Menuisier retraité
février 2018 décembre 2018 Marc-Antoine Driancourt[15] SE Consultant et gérant de société

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune était membre avant 2017 de la communauté de communes du Haut-Anjou[16], elle-même membre du syndicat mixte Pays de l'Anjou bleu, Pays segréen, puis le de la communauté de communes des Vallées du Haut-Anjou, créée de la fusion des intercommunalités du Haut-Anjou, d'Ouest-Anjou et du Lion-d'Angers. Le , la commune nouvelle des Hauts-d'Anjou entraîne sa substitution dans les établissements de coopération intercommunale[1].

Autres circonscriptions[modifier | modifier le code]

Jusqu'en 2014, Châteauneuf-sur-Sarthe est chef-lieu du canton de Châteauneuf-sur-Sarthe, et fait partie de l'arrondissement de Segré[17]. Ce canton compte alors quinze communes. C'est l'un des quarante-et-un cantons que compte le département ; circonscriptions électorales servant à l'élection des conseillers généraux, membres du conseil général du département. Dans le cadre de la réforme territoriale, un nouveau découpage territorial pour le département de Maine-et-Loire est défini par le décret du 26 février 2014. La commune est alors rattachée au canton de Tiercé, avec une entrée en vigueur au renouvellement des assemblées départementales de 2015[18].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[19]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[20].

En 2016, la commune comptait 3 218 habitants[Note 1], en augmentation de 3,07 % par rapport à 2011 (Maine-et-Loire : +2,25 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 1939161 2221 1671 3911 4151 3261 5041 518
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 5831 5481 6831 6181 6271 6201 5081 5001 439
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 4021 3271 4131 2861 2461 2791 2231 3011 306
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
1 3381 6652 0612 5552 3702 4092 6072 9723 137
2016 - - - - - - - -
3 218--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[21].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges (2008)[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (26,9 %) est en effet supérieur au taux national (21,8 %) et au taux départemental (21,4 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (51,5 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,9 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2008, la suivante :

  • 48,5 % d’hommes (0 à 14 ans = 22,9 %, 15 à 29 ans = 16,6 %, 30 à 44 ans = 20,1 %, 45 à 59 ans = 16,3 %, plus de 60 ans = 24,1 %) ;
  • 51,5 % de femmes (0 à 14 ans = 19,7 %, 15 à 29 ans = 15,2 %, 30 à 44 ans = 19 %, 45 à 59 ans = 16,6 %, plus de 60 ans = 29,5 %).
Pyramide des âges à Châteauneuf-sur-Sarthe en 2008 en pourcentage[22]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,7 
90  ans ou +
2,1 
8,8 
75 à 89 ans
12,0 
14,6 
60 à 74 ans
15,4 
16,3 
45 à 59 ans
16,6 
20,1 
30 à 44 ans
19,0 
16,6 
15 à 29 ans
15,2 
22,9 
0 à 14 ans
19,7 
Pyramide des âges du département de Maine-et-Loire en 2008 en pourcentage[23].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,4 
90  ans ou +
1,1 
6,3 
75 à 89 ans
9,5 
12,1 
60 à 74 ans
13,1 
20,0 
45 à 59 ans
19,4 
20,3 
30 à 44 ans
19,3 
20,2 
15 à 29 ans
18,9 
20,7 
0 à 14 ans
18,7 

Enseignement[modifier | modifier le code]

L'école élémentaire Marcel Pagnol.

Il y a quatre établissements scolaires à Châteauneuf-sur-Sarthe[24] :

  • L'école maternelle et élémentaire Marcel Pagnol, qui est un établissement public ;
  • L'école maternelle et élémentaire Saint-Joseph, qui est un établissement catholique privé membre de l'enseignement catholique de Maine-et-Loire ;
  • Le collège Jacques Prévert, qui est un établissement public ;
  • Le collège Saint-François, qui est un établissement catholique privé membre de l'enseignement catholique de Maine-et-Loire.

Équipements culturels[modifier | modifier le code]

La Fête de la musique à Châteauneuf sur Sarthe, devant l’hôtel de ville.

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Foliklores, qui se déroule à Segré mais aussi dans plusieurs autres lieux de l'Anjou Bleu, comme Châteauneuf-sur-Sarthe[25].

Plusieurs fêtes nationales tel que le 14 juillet ou la fête de la musique sont aussi fêtés, ainsi que des événements sportifs.

Sports[modifier | modifier le code]

Équipements et activités sportives sur la commune[26] :

  • Une piscine d'été municipale, ouverte de la mi-mai à la fin août ;
  • Un sentier pédestre, le sentier du Margas (6,7 km) ;
  • Un parc des sports comprenant deux salles multisports (le COSEC et le Carré bleu), deux stades de football (herbe et stabilisé), deux terrains de tennis, une salle de gymnastique/yoga, de musculation et des pistes d'athlétisme (400 mètres et piste de saut en longueur) ;
  • Un dojo et une salle de danse.
  • Une piste de cyclo-cross.

Santé[modifier | modifier le code]

Une maison de santé est présente sur le territoire de Châteauneuf-sur-Sarthe, réunissant douze professionnels: trois médecins généralistes, quatre infirmiers, deux orthophonistes, un pédicure-podologue et un ostéopathe[27].

Une maison de retraite (E.H.P.A.D.) est aussi présente sur son territoire.

Tourisme[modifier | modifier le code]

L'infrastructure touristique de Châteauneuf est composé d'un hôtel-restaurant deux étoiles, mais aussi d'un camping-car parc payant. Ces deux infrastructures sont situées sur les bords de Sarthe. La commune possède aussi un musée, la maison de la rivière, qui a fermé ses portes en 2018 avec l'office de tourisme, et qui ouvre occasionnellement et gratuitement, pendant les vacances d'été ou pour les journées du patrimoine.

Économie[modifier | modifier le code]

Le centre commercial "A Ma Campagne".

Revenus de la population et fiscalité[modifier | modifier le code]

Le revenu fiscal médian par ménage était en 2010 de 15 367 , pour une moyenne sur le département de 17 632 [3].

En 2009, 40 % des foyers fiscaux étaient imposables, pour 51 % sur le département[3].

Tissu économique[modifier | modifier le code]

Sur 201 établissements présents sur la commune à fin 2010, 9 % relevaient du secteur de l'agriculture (pour une moyenne de 17 % sur le département), 6 % du secteur de l'industrie, 10 % du secteur de la construction, 55 % de celui du commerce et des services et 21 % du secteur de l'administration et de la santé[3].

Commerces et services[modifier | modifier le code]

On trouve à Châteauneuf-sur-Sarthe plusieurs commerces et artisanats dans de nombreux domaine comme l'alimentation (deux supermarchés), la boulangerie/pâtisserie, la restauration (bar, brasserie, restaurant, fast-food), l'hébergement, le prêt à porter, la banque et l'assurance, l'optique, la coiffure, la réparation automobile, la jardinerie, la maçonnerie, la couverture, l'électricité, la plomberie, la chocolaterie (Mathez), etc.[28], ainsi que le laboratoire Nutral (Techna)[29].

Un service de transport en car "Martinet" est présent sur la commune, il est l'un des deux transporteurs scolaires avec CAA (Transdev) et organise aussi diverses excursions[30].

Une station-service et une borne de recharge pour voiture électriques sont également présentes dans la commune.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • La Maison de la rivière, ouverte pendant les vacances d'été[32].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Châteauneuf-sur-Sarthe (Maine-et-Loire).svg

Le blason adopté est celui du prieuré St-Pierre de Séronnes. Les lettres S et P signifient Saint Pierre[33].

D'azur à un bâton de prieur d’or fleurdelisé accompagné de deux lettres S et P de même.

Blason officiel de la mairie déléguée.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Célestin Port, Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire et de l'ancienne province d'Anjou : A-C, t. 1, Angers, H. Siraudeau et Cie, , 2e éd. (notice BnF no FRBNF33141105, lire en ligne)
  • Gérard Boussion et Emma-Özlem Kaya, Châteauneuf, terre d'accueil... une autre vie ailleurs, février 2017
  • Gérard Galand, Seigneurs de Chateauneuf-sur-Sarthe, décembre 2005

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Bernard Gonzalez, « Arrêté portant création de la commune nouvelle de Les Hauts-d'Anjou », Recueil des actes administratifs spécial no 84 du 26 novembre 2018,‎ , p. 15-17 (lire en ligne [PDF]).
  2. IGN et BRGM, Géoportail Châteauneuf-sur-Sarthe (49), consulté le 20 août 2019.
  3. a b c et d Insee, Statistiques locales du territoire de Châteauneuf-sur-Sarthe (49), consultées le 23 décembre 2012.
  4. « Ligne Aléop 411.pdf », sur Google Docs (Aléop) (consulté le 12 août 2019)
  5. « Horaires et informations pratiques au départ de la gare Etriché-Chateauneuf », sur www.ter.sncf.com (consulté le 19 février 2019).
  6. « L’historique | Bienvenue à Châteauneuf-sur-Sarthe », sur www.chateauneufsursarthe.fr (consulté le 11 mars 2020)
  7. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Memorialgenweb.org - Châteauneuf-sur-Sarthe : monument aux morts 1870-1871 du canton
  9. Memorialgenweb.org - Châteauneuf-sur-Sarthe : monument aux morts.
  10. « Oui à la fusion entre Châteauneuf-sur-Sarthe et les Hauts d'Anjou », sur Le Courrier de l'Ouest, .
  11. Les Hauts-d'Anjou, [1], article du 7 janvier 2019.
  12. Thèse de Jean-Charles Poux, Les vétérinaires en politique.
  13. Le Courrier de l'Ouest, De nouvelles élections municipales en vue, article du 29 novembre 2017.
  14. Ouest-France, Maurice Jarry réélu maire par 20 voix, article du 1er avril 2014.
  15. Ouest-France, Marc-Antoine Driancourt est le nouveau maire, article du 21 février 2018.
  16. Insee, Composition de l'EPCI du Haut Anjou (244900841), consulté le 30 novembre 2013.
  17. Insee, Code officiel géographique, Fiche de la commune de Châteauneuf-sur-Sarthe, consultée le 7 mars 2015.
  18. Légifrance, Décret no 2014-259 du 26 février 2014, portant délimitation des cantons dans le département de Maine-et-Loire.
  19. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  20. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  21. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  22. « Évolution et structure de la population à Châteauneuf-sur-Sarthe en 2008 », sur le site de l'Insee (consulté le 24 mars 2012).
  23. « Résultats du recensement de la population de Maine-et-Loire en 2008 », sur le site de l'Insee (consulté le 24 mars 2012).
  24. « Les établissements scolaires », sur Mairie de Châteauneuf-sur-Sarthe (consulté le 25 novembre 2018).
  25. « Segré. Et si vous veniez rejoindre les bénévoles du festival Foliklores ? », sur Ouest-France, .
  26. « Sports / Loisirs », sur Mairie de Châteauneuf-sur-Sarthe, .
  27. « Châteauneuf-sur-Sarthe : la maison de santé ouvre ses portes avec douze praticiens - Haut Anjou », sur Haut Anjou (presse) (consulté le 13 janvier 2019).
  28. « Meilleures Adresses & Promotions à Châteauneuf-sur-Sarthe (49) », sur horaires.lefigaro.fr (consulté le 27 février 2019).
  29. « Nutral », sur TECHNA, (consulté le 27 février 2019).
  30. « MARTINET - Transport à CHATEAUNEUF SUR SARTHE dans le 49 », sur Annuaire des Transports (consulté le 27 février 2019).
  31. « Église Notre-Dame », notice no PA00109033, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  32. Ouest-France, « Châteauneuf-sur-Sarthe. La Pause de l’été anime le bord de la rivière », sur Ouest-France.fr, (consulté le 20 août 2019)
  33. « Le blason de Châteauneuf-sur-Sarthe », sur Mairie de Châteauneuf-sur-Sarthe (consulté le 27 octobre 2018).