Canton de Tiercé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canton de Tiercé
Canton de Tiercé
Situation du canton de Tiercé dans le département de Maine-et-Loire.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Maine-et-Loire
Arrondissement(s) Angers (9)
Segré (25)
Bureau centralisateur Tiercé
Conseillers
départementaux
Régine Brichet (DVD)
Nooruddine Muhammad (DVD)
2015-2021
Code canton 49 21
Histoire de la division
Création 1875[1]
Modification 1 22 mars 2015[2]
Démographie
Population 41 177 hab. (2015)
Densité 61 hab./km2
Géographie
Superficie 672,09 km2
Subdivisions
Communes 34

Le canton de Tiercé est une division administrative française située dans le département de Maine-et-Loire et la région Pays de la Loire.

Au redécoupage cantonal de 2014, le canton qui comptait huit communes en compte dès lors trente-quatre.

Composition[modifier | modifier le code]

À partir des élections de mars 2015, le canton de Tiercé regroupe trente-quatre communes :

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Tiercé
(bureau centralisateur)
49347 CC Anjou Loir et Sarthe 4 314 (2014)
Baracé 49017 CC Anjou Loir et Sarthe 557 (2014)
Brissarthe 49051 CC du Haut Anjou 624 (2014)
Chambellay 49064 CC des Vallées du Haut-Anjou 368 (2014)
Champigné 49065 CC du Haut Anjou 2 121 (2014)
Châteauneuf-sur-Sarthe 49080 CC des Vallées du Haut-Anjou 3 137 (2014)
Cheffes 49090 CC Anjou Loir et Sarthe 971 (2014)
Chenillé-Champteussé 49067 CC des Vallées du Haut-Anjou 361 (2014)
Cherré 49096 CC du Haut Anjou 544 (2014)
Contigné 49105 CC du Haut Anjou 766 (2014)
Durtal 49127 CC Anjou Loir et Sarthe 3 377 (2014)
Erdre-en-Anjou 49367 CC des Vallées du Haut-Anjou 5 691 (2014)
Étriché 49132 CC Anjou Loir et Sarthe 1 525 (2014)
Grez-Neuville 49155 CC des Vallées du Haut-Anjou 1 461 (2014)
La Jaille-Yvon 49161 CC des Vallées du Haut-Anjou 314 (2014)
Juvardeil 49170 CC des Vallées du Haut-Anjou 800 (2014)
Le Lion-d'Angers 49176 CC des Vallées du Haut-Anjou 4 665 (2014)
Marigné 49189 CC du Haut Anjou 697 (2014)
Miré 49205 CC des Vallées du Haut-Anjou 1 033 (2014)
Montigné-lès-Rairies 49209 CC Anjou Loir et Sarthe 398 (2014)
Montreuil-sur-Maine 49217 CC des Vallées du Haut-Anjou 713 (2014)
Morannes sur Sarthe-Daumeray 49220 CC Anjou Loir et Sarthe 3 608 (2014)
Querré 49254 CC du Haut Anjou 333 (2014)
Les Rairies 49257 CC Anjou Loir et Sarthe 987 (2014)
Sceaux-d'Anjou 49330 CC des Vallées du Haut-Anjou 1 151 (2014)
Sœurdres 49335 CC du Haut Anjou 390 (2014)
Thorigné-d'Anjou 49344 CC des Vallées du Haut-Anjou 1 199 (2014)

Histoire[modifier | modifier le code]

De 1790 à 2014[modifier | modifier le code]

Carte du canton en 2014.
Carte du canton en 2014.

Constitué en 1790, le canton est formé des communes de Briollay, Soucelles et Tiercé, augmenté en 1791 de Montreuil-sur-Loir. En 1801 il est complété des communes de Cheffes, Écuillé, Feneu et Soulaire-et-Bourg[3].

Initialement fixé à Tiercé, son chef-lieu est déplacé à Briollay en 1801 (loi du 8 pluviôse an IX), puis remis à Tiercé en 1875 (loi du 3 février 1875)[3].

À sa création le canton est rattaché au district de Châteauneuf, puis en 1800 à l'arrondissement de Segré et en 1819 à l'arrondissement d'Angers[1].

Avant la réforme territoriale de 2013, le canton comptait huit communes que sont Briollay, Cheffes, Écuillé, Feneu, Montreuil-sur-Loir, Soucelles, Soulaire-et-Bourg et Tiercé.

Situé dans le Baugeois, ce canton est organisé autour de Tiercé dans l'arrondissement d'Angers. Sa superficie est de plus de 152 km2 (15 267 hectares[4]), et son altitude varie de 12 mètres (Feneu[4]) à 73 mètres (Tiercé[4]), pour une altitude moyenne de 36 mètres. Il compte 14 986 habitants en 2009[5].

C'est l'un des quarante-et-un cantons que compte le département ; circonscriptions électorales servant à l'élection des conseillers généraux, membres du conseil général du département.

À partir de 2015[modifier | modifier le code]

Le nouveau découpage territorial pour le département de Maine-et-Loire est défini par le décret du 26 février 2014. La composition du canton est alors remodelé, avec une entrée en vigueur au renouvellement des assemblées départementales de mars 2015. Il comprend dès lors les communes suivantes : Andigné, Baracé, Brain-sur-Longuenée, Brissarthe, Chambellay, Champigné, Champteussé-sur-Baconne, Châteauneuf-sur-Sarthe, Cheffes, Chemiré-sur-Sarthe, Chenillé-Changé, Cherré, Contigné, Daumeray, Durtal, Étriché, Gené, Grez-Neuville, La Jaille-Yvon, Juvardeil, Le Lion-d'Angers, Marigné, Miré, Montigné-lès-Rairies, Montreuil-sur-Maine, Morannes, Pruillé, Querré, Les Rairies, Sceaux-d'Anjou, Sœurdres, Thorigné-d'Anjou, Tiercé (bureau centralisateur), Vern-d'Anjou[6]. Neuf communes appartiennent à l'arrondissement d'Angers, et vingt-cinq à l'arrondissement de Segré.

Administration[modifier | modifier le code]

De 1790 à 2014[modifier | modifier le code]

Le canton de Tiercé est la circonscription électorale servant à l'élection des conseillers généraux, membres du conseil général de Maine-et-Loire.

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1848 Urbain
Pilastre de la Barardière
  Propriétaire, maire de Cheffes
1848 1870 François Berger-Lointier   Avocat à Angers, maire de Briollay
1870 1897
(décès)[7]
Désiré Richou Droite Banquier
1898 1912
(décès)[8]
Désiré Richou
(fils du précédent)
Conservateur Banquier, maire de Tiercé
1912 1925
(décès)[9]
René Chollet   Propriétaire du château de Soudon à Cheffes
1925[10] 1940 André Cointreau RG Industriel à Angers
Député (1932-1942), conseiller municipal de Feneu
Nommé conseiller départemental en 1943[11]
1945 1954
(démission)
Arthur Bachelot RI Maire de Tiercé (1944-1946)
1954 1963
(décès)
André Cointreau Modéré Ancien Député, Feneu
1963 1989
(décès)
René Goujon CD
puis UDF-CDS
Maire de Cheffes
1989 1994 Jean-Yves Justeau DVD Chef d'entreprises, maire de Soulaire-et-Bourg
1994 2001 Bernard Guyard DVD Adjoint au maire de Tiercé
2001 mars 2015 André Marchand DVG
puis PRG
Retraité de l'enseignement
Maire de Briollay (2008- )
Elu en 2015 dans le Canton d'Angers-5

À partir de 2015[modifier | modifier le code]

À partir du renouvellement des assemblées départementales de 2015, le canton devient la circonscription électorale servant à l'élection des conseillers départementaux, membres du conseil départemental de Maine-et-Loire[12].

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Régine Brichet   DVD Formatrice retraitée
Maire d'Étriché (2008- )
2015 en cours Nooruddine Muhammad[13]   DVD Avocat
Adjoint au maire du Lion-d'Angers

Résultats électoraux détaillés[modifier | modifier le code]

  • Élections cantonales de 2001 : André Marchand (Divers gauche) est élu au 2e tour avec 60,29 % des suffrages exprimés, devant Michèle Grolleau (UDF) (39,71 %). Le taux de participation est de 61,11 % (5 601 votants sur 9 166 inscrits)[14].
  • Élections cantonales de 2008 : André Marchand (PRG) est élu au 1er tour avec 64,13 % des suffrages exprimés, devant Philippe Le Gall (UMP) (29,95 %) et Fabrice Maisonnave (PCF) (5,92 %). Le taux de participation est de 69,16 % (7 455 votants sur 10 780 inscrits)[15].

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
6 4546 4567 1759 61311 06412 31114 24015 20615 311
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[16] puis population municipale à partir de 2006[17])
Histogramme de l'évolution démographique

En 2014, la population municipale du nouveau canton était de 40 905 habitants[18].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b EHESS, Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, Notice communale de Tiercé, consultée le 11 mars 2012
  2. Décret no 2014-259 du 26 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de Maine-et-Loire.
  3. a et b Célestin Port, Dictionnaire historique géographique et biographique de Maine-et-Loire, 1874 1878, Édition révisée de 1996 par André Sarazin et Pascal Tellier, t. 4, p. 513
  4. a, b, c et d IGN, Répertoire Géographique des Communes (RCG 2010), consulté le 2 février 2011
  5. Insee, Populations légales 2009 du canton de Tiercé, consulté le 15 janvier 2012 - Le terme de « populations légales » regroupe pour chaque commune sa population municipale, sa population comptée à part et sa population totale, somme des deux précédentes (cf définition). La population totale 2009 du canton était de 15 273.
  6. Légifrance, Décret no 2014-259 du 26 février 2014, portant délimitation des cantons dans le département de Maine-et-Loire.
  7. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62305786/f2.item.r=canton.zoom
  8. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k63877600/f1.image.r=canton?rk=3047225;2
  9. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6493042x/f5.item.r=canton.zoom
  10. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6544166v/f17.item.r=canton.zoom
  11. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k96158886/f3.item.zoom
  12. Légifrance, Loi no 2013-403 du 17 mai 2013, relative à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, et modifiant le calendrier électoral.
  13. Résultats dans le canton de Tiercé sur le site du ministère de l'Intérieur.
  14. Résultats de l’élection cantonale 2001 sur le site du ministère de l’Intérieur. Consulté le 12 mai 2013.
  15. Résultats de l’élection cantonale 2008 sur le site du ministère de l’Intérieur. Consulté le 12 mai 2013.
  16. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  17. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012
  18. Populations légales 2012 des cantons - découpage 2015, sur le site de l'Insee