Cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques d'hiver de 2014

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques d'hiver de 2014
Image liée à la cérémonie
Cérémonie d'ouverture des JO 2014
Détails
Date
Lieu Sotchi
Diffusé sur Perviy Kanal, VGTRK et Service olympique de radiotélévision
Site web www.sochi2014.com/en/spectators-ceremonies/ceremoniya-otkritiya-olimpiyskih-igrVoir et modifier les données sur Wikidata
Chronologie
La délégation russe entre dans le stade.
L'équipe russe entre dans le stade.

La cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques d'hiver de 2014 est la cérémonie d'ouverture qui s'est déroulée le au stade olympique Ficht à 20 h 14 locales (symbolisant l'année en cours et correspondant à 16 h 14 GMT)[1],[2] et par laquelle sont lancés les Jeux olympiques d'hiver de 2014 à Sotchi, en Russie.

Organisation de la cérémonie[modifier | modifier le code]

Le spectacle qui s'ouvre et se clôture par deux shows pyrotechniques, dure deux heures et demie devant 40 000 spectateurs. Environ 3 000 artistes participent au spectacle, dont le thème principal est l'odyssée russe en treize étapes à travers les rêves d'une petite fille prénommée Liouba (« Amour » en russe)[3], rôle tenu par une jeune gymnaste de Krasnodar de 11 ans, Liza Temnikova. Le spectacle est produit par Constantin Ernst, principal auteur de la mise en scène. Le scénario est écrit en partie par Gueorgui Tsypine, ancien de La Scala et du théâtre Bolchoï. La compagnie canadienne du Cirque du Soleil participe à l'organisation en ce qui concerne les costumes (Kim Barret), la chorégraphie (Jeanne Caroll) et le maquillage (Nathalie Simrad).

Un "Pré-Show" est organisé quinze minutes avant le début du spectacle, notamment avec la performance du groupe t.A.T.u. et leur titre Nas Ne Dogoniat ainsi que la chanson Get Lucky du groupe Daft Punk qui a été reprise par les Chœurs de l'Armée rouge, Pelageya qui interprète la chanson Oy, to ne vecher (Ой, то не вечер) et le groupe Tokio[4],[5].

Déroulement du spectacle[modifier | modifier le code]

Les huit porteurs du drapeau olympique représentant différentes générations.
La flamme olympique et le début du feu d'artifice.

Délégations officielles[modifier | modifier le code]

Tribune officielle pendant l'hymne olympique.

Plus de quarante dignitaires du monde entier assistent au spectacle, dont le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon, les Premiers ministres italien, japonais, néerlandais et turc (Enrico Letta, Shinzō Abe, Mark Rutte et Recep Tayyip Erdoğan), et les présidents biélorusse, chinois, sud-ossète et ukrainien (Alexandre Loukachenko, Xi Jinping, Leonid Tibilov et Viktor Ianoukovytch)[13] ; et aussi le grand-duc de Luxembourg, le prince héritier du Danemark et les rois des Pays-Bas, de Suède et de Norvège. L'absence remarquée, notamment du Premier ministre britannique David Cameron et des présidents allemand, américain et français (Joachim Gauck, Barack Obama et François Hollande), est interprétée par certains observateurs et médias internationaux comme une volonté de marquer leur désapprobation envers la Russie après l'adoption en juin dernier d'une loi réprimant la « propagande homosexuelle » auprès des mineurs[14]. Cependant, la raison invoquée par David Cameron est qu'aucun Premier ministre britannique n'a jamais assisté aux Jeux olympiques d'hiver, et le président français ne donne officiellement aucune raison.
Les officiels français sont représentés par Valérie Fourneyron (ministre des Sports) et Yamina Benguigui (ministre déléguée à la Francophonie).

Le président du Comité international olympique, Thomas Bach, reproche implicitement aux dirigeants de certains pays de chercher à se servir des Jeux pour « faire des déclarations politiques sur le dos des sportifs à travers le fait de venir ou non »[15].

Organisations[modifier | modifier le code]

Film de l'alphabet cyrillique[modifier | modifier le code]

Liouba.

Le film de l'alphabet cyrillique présente ses trente-trois lettres avec pour chacune un thème relié à la culture russe.

La petite Liouba prononce dans le film chacune des lettres de l'alphabet russe, associant à chacune un thème cher aux russophones. Ce sont de grandes figures de la littérature, des sciences ou des arts, ou de l'histoire russe, ainsi que des machines ou objets marquants de l'histoire du pays, l'Empire russe et le lac Baïkal. Les deux lettres Ъ et Ь (qui ne commencent aucun mot), ne sont pas oubliées. Certaines lettres sont associées à deux thèmes, des voyelles sont à la fin d'un mot comme я pour Россия (Russie) ou ы pour Мы (nous).

Lettre Thème associé
(romanisation)
Thème associé
(en russe)
А Alphabet Азбука
Б Baïkal Байкал
В Hélicoptère de Sikorsky Вертолёт Сикорского
Г Gagarine, céramiques de Gjel Гагарин, Гжель
Д Dostoïevski Достоевский
Е La Grande Catherine Екатерина II
Ё Le Hérisson dans le brouillard Ёжик в тумане
Ж Joukovski Жуковский
З Moissonneuse-batteuse Зерноуборочная машина
И Empire Империя
Й Tchaïkovski Чайковский
К Kandinsky Кандинский
Л Lounokhod Луноход
М Malevitch Малевич
Н Nabokov Набоков
О Station orbitale Орбитальная станция
П Tableau périodique Периодическая таблица
Р Les Ballets russes Русский балет
С Spoutnik Спутник
Т Tolstoï, Télévision Толстой, Телевидение
У Ouchanka Ушанка
Ф Ficht (Stade Ficht) Фишт
Х Khokhloma Хохлома
Ц Tsiolkovski Циолковский
Ч Tchekhov Чехов
Ш Chagall Шагал
Щ Chtchoussev Щусев
Ъ Pouchkine Пушкин
Ы Nous Мы
Ь Lioubov, Amour Любовь
Э Eisenstein Эйзенштейн
Ю Parachute Парашют
Я Russie Россия

Audiences[modifier | modifier le code]

La diffusion de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques d'hiver de 2014 en direct sur France 2 rassemble près de 5,5 millions de téléspectateurs (soit 35,1% de part d'audience)[18].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La Russie inaugure des JO controversés, Le Monde, 7 février 2014.
  2. Sotchi : la Russie inaugure ses premiers Jeux Olympiques d'hiver, Midi libre, 7 février 2014.
  3. La Parade des Nations a commencé au Stade Fisht à Sotchi, La Voix de la Russie, 7 février 2014.
  4. Les Chœurs de l'armée Rouge chanteront Daft Punk aux J.O. de Sotchi, Le Figaro, 30 janvier 2014.
  5. Sotchi : revivez la cérémonie d'ouverture des JO en direct, RTL, 7 février 2014.
  6. Sotchi 2014 : une cérémonie d'ouverture à la gloire de la Russie, Le Monde, 7 février 2014.
  7. Ce sont Viatcheslav Fetissov, hockeyeur ; Tchoulpan Khamatova, actrice ; Valeri Guerguiev, chef d'orchestre ; Lidia Skoblikova, patineuse ; Alan Enileïev, cyber-sportif ; Anastassia Popova, journaliste ; Nikita Mikhalkov, cinéaste et Valentina Terechkova, cosmonaute. Ces quatre couples représentent quatre générations différentes et diverses communautés ethniques de la Fédération de Russie.
  8. Le président russe Vladimir Poutine déclare ouverts les jeux Olympiques de Sotchi, Le Figaro, 7 février 2014.
  9. D'origine cosaque du Kouban, elle a passé sa jeunesse dans la région à Krasnodar.
  10. Revivez la cérémonie d'ouverture des JO de Sotchi, Le Matin, 7 février 2014.
  11. Il s'agit de Rouslan Zakharov, membre de l'équipe de Russie de short-track, de Viatcheslav Vedenine, juge de ski alpin et d'Anastassia Popkova, entraîneur de ski alpin.
  12. Sotchi : la flamme olympique a été allumée, Le Figaro, 7 février 2014.
  13. Quels sont les chefs d’État présents à la cérémonie d’ouverture ?, Le Journal du dimanche, 7 février 2014.
  14. JO-2014 : Les "Jeux de Poutine" s'ouvrent avec une grandiose cérémonie, Le Nouvel Observateur, 7 février 2014.
  15. JO-2014 : avec Thomas Bach, le CIO ne se prive pas de parler haut et fort, Libération, 7 février 2014.
  16. (ru) Alexandre Ankvab rencontre Leonid Tibilov à Sotchi
  17. (ru) Leonid Tibilov assiste à la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques de Sotchi
  18. Audiences : Sotchi booste le JT de France 2, Le Figaro, 8 février 2014.

Voir aussi[modifier | modifier le code]